La Flamme des Droits de l'Homme est allumée en Israël (Photos)

La Flamme des Droits de l'Homme, dans son voyage à travers les cinq continents, a été allumée le 18 février 2008 à Tel Aviv.

La Flamme des Droits de l'Homme est allumée en Israël

Lieu du rassemblement

Selon les prévisions météorologiques, le temps devait être froid et orageux, mais étonnamment, il a fait très beau, aussi tout ce qui avait été projeté s'est déroulé comme prévu. Cependant, le soir en plein milieu du rassemblement, il s'est mis à pleuvoir. De manière assez surprenante, les quelques 300 personnes venues soutenir la flamme n'ont pas été intimidées et ne sont pas parties. Certains ont ouvert des parapluies et d'autres sont restés sous la pluie afin d'écouter les faits à propos de la persécution du Falun Gong, au sujet des atrocités des prélèvements d'organes, et sur la façon dont le PCC soutient les régimes terroristes et le génocide.

Le public assiste au rassemblement sous la pluie

L'ancien secrétaire d'Etat canadien (Asie Pacifique), David Kilgour, qui était un des intervenants principaux du rassemblement a dit: "Suite à notre enquête indépendante l'année dernière, David Matas et moi avons été terrifiés face à la conclusion que depuis la fin de l'année 2000, le gouvernement chinois et ses organismes affiliés avaient assassiné des milliers de pratiquants de Falun Gong sans être passé par aucun procès légal. Et qu'ensuite leurs organes vitaux avaient été vendus pour d'énormes sommes d'argent."

Kilgour et Matas ont publié le rapport "Prélèvements meurtriers". Il contient des preuves du génocide des pratiquants de Falun Gong en Chine, ainsi que des preuves de la propagande du PCC diffamant les pratiquants et les présentant comme moins que des êtres humains.


Les clergés et chefs religieux signent un traité appelant à mettre immédiatement fin aux crimes contre l'humanité

Les chefs religieux sont venus de tous les coins d'Israël, apportant un message de fraternité et de respect mutuel. Ils ont récité des versets d'écritures insistant sur le fait que tous les hommes ont été créés à l'image de Dieu. Un verset disait que de ne pas protester contre un meurtrier équivalait pratiquement à en être complice. Beaucoup de chefs religieux se connaissaient, ayant par le passé participé à des évènements similaires. Ils sont venus là afin de signer un traité appelant à mettre immédiatement fin aux crimes contre l'humanité en Chine.

Des représentants de réfugiés de la Birmanie, du Tibet et du Darfour – pays victimes de la cruauté du PCC – sont aussi venus apporter leur soutien et signer le traité. Un grand groupe de réfugiés du Darfour portaient des banderoles protestant contre l'implication de la Chine dans le génocide du Darfour.

Billy Beserglick, dont les parents sont des survivants de l'Holocauste, a organisé l'évènement

Billy Beserglick, dont les parents sont des survivants de l'Holocauste, a organisé l'évènement. Elle a dit que si durant l'Holocauste beaucoup de gens s'étaient levés appelant à la liberté de croyance et de parole, alors peut-être que ses grands-parents seraient vivants aujourd'hui.

Le D. Yaacov J. Lavi, un éminent chirurgien du cœur israélien, a dit qu'il avait été terrifié d'apprendre qu'un de ses patients qui avait demandé une greffe du cœur en Chine ait pu obtenir une date d'opération seulement une semaine après sa demande. Ceci n'est possible, a dit le D. Lavi, que si le décès du donneur est prévu une semaine à l'avance. Le D. Lavi a découvert que beaucoup de gens vont en Chine dans les mêmes conditions. Il a alors entrepris d'inciter les institutions médicales israéliennes à stopper les fonds publics pour financer les greffes d'organes en Chine. Finalement, ils ont arrêté de le faire.

D. Yaacov J. Lavi, un éminent chirurgien du coeur israélien

Hadas Shaknai, Président du Parti des Verts et membre du Conseil de la Ville de Tel Aviv, a dit : "Debout sur ce podium, j'appelle le gouvernement d'Israël, qui envoie une délégation d'athlètes aux Jeux Olympiques, à demander au gouvernement chinois d'arrêter immédiatement sa persécution d'innocentes personnes. J'espère que ce rassemblement et le Relais de la Flamme invitera des personnalités publiques, des intellectuels et des hommes politiques, au moins en Israël, à se joindre à ma requête."

"Je suis venue ici afin de crier qu'un Désastre est en train de se produire" a déclaré l'actrice israélienne Sarit Vino-Elad sur le podium. "Nous devons agir contre cela!"

"Aucune nation n'a déclaré jusqu'à présent qu'elle coupait ses liens diplomatiques ou financiers avec la Chine. Mais pourquoi ne l'avons-nous pas fait, n'est-ce pas à nous, le peuple, de déclarer "plus jamais"? Chaque fois que quelqu'un nie le fait que l'holocauste s'est produit, nous sommes consternés. Mais si vous voulez savoir, ne pas oublier signifie en fait ne pas le laisser se produire de nouveau."

Les activités du Relais de la Flamme ont permis de dénoncer la nature perverse du PCC et d'exposer les véritables faits à nombre de personnes en Israël. La visite de David Kilgour et de Jennifer Zeng a été relayée par la TV Channel 8 (un documentaire), et par le Haaretz, l'un des trois plus grands journaux en Israël. Le relais de la flamme ainsi que le rassemblement ont été couverts par beaucoup de médias.

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2008/2/21/172843.html
http://www.minghui.org/mh/articles/2008/2/21/172862.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.