Atrocités au troisième camp de travail de la ville de Xuchang

Le 21 mars 2001, dans le troisième camp de travaux forcés de la ville de Xuchang, la police a incité des prisonniers criminels à torturer treize pratiquants du Falun Dafa. Les criminels on battu ouvertement les pratiquants et les ont jetés au sol, souillé de leur sang. Alors ils ont torturé les pratiquants en employant des cordes, des menottes et des bâtons. Le pratiquant Yao Sanzhong, un enseignant de la ville de Luohe, a été torturé avec une corde en huit occasions sur quarante-huit heures, laissant ses bras engourdis pendant plusieurs jours. ["Le liage de cordes" est une méthode de torture inhumaine où les deux bras sont liés dans le dos de la victime, ses pieds ne touchant pas terre et les orteils effleurant le sol].

Le Policier Zheng Qi, le chef du Premier Escadron du Deuxième Groupe, a donné l’ordre à plus de cent prisonniers de battre Wu Zhongmin, un pratiquant des Trois Gorges et Chen Zhanyong, un pratiquant de la ville de Xuchang. Zheng Qi a menacé les prisonniers de les priver de nourriture s'ils refusaient de frapper les pratiquants du Falun Gong. Les autorités du camp de travaux forcés ont raccourci leur temps de détention de un à trois mois, en échange de leur participation à la torture et de leur silence sur la torture pratiquée dans le camp de travaux forcés.

En juin 2002, Zhang Hui, un pratiquant de la ville de Zhumadian, a entamé une grève de la faim pour protester contre les abus et la persécution. La police du troisième camp de travaux forcés l'a torturé en lui insérant un tube dans le nez pour le nourrir de force, ce qui lui a causé des saignement importants. Le docteur ayant exprimé auprès des autorités la gravité de la situation, la police a demandé aux prisonniers de continuer de lui coincer le tube sous l’aisselle pour le torturer, lui laissant la peau arrachée et contusionnée.

Avec l’aide du " Bureau 610 " local [une agence spécifiquement créée pour persécuter le Falun Gong qui détient un pouvoir absolu sur chaque niveau d'administration du Parti et sur tous les autres systèmes politique, judiciaire et le service de police], le troisième camp de travaux forcés de la province d’Henan a transféré des pratiquants du Falun Dafa dans d'autres prisons après que leur peine dans le camp de travaux forcés a expirée. Trois mois plus tard les auteurs ont renvoyé les pratiquants dans l’ancien camp de travaux forcés. Cette stratégie vicieuse a permis aux autorités de perpétuer la captivité. Parmi ces pratiquants, Shang Donglin de la ville de Xinxiang et Zhang Junqing de la ville de Luohe, ont été envoyés au camp de travaux forcés une deuxième fois.

En juillet 2002, un imposteur, qui s'est fait passer pour Wang Jindong dans la mise en scène de "l’auto-immolation" est allé au camp de travaux forcés et a fait un spectacle pour tromper le public à nouveau. La police du camp de travaux forcés a lâché tout son arsenal de torture et a abusé physiquement des pratiquants utilisant la torture de la corde et l'emprisonnement.

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/9/19/26652.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.