Le bien est récompensé par le bien et le mal reçoit sa juste rétribution

Dans la dynastie Ming, il y avait un étudiant qui vivait dans la région du centre de Chu. Il avait la capacité supranormale de visiter l'enfer et d'en revenir. En enfer il découvrit que le dicton "Le bien sera récompensé par le bien et le mal recevra sa rétribution" était vrai. Il y vit un livre qui documentait toutes les bonnes et mauvaises actions que chacun sur terre avait faites, et vit que chacun recevrait en conséquence récompenses ou rétribution.

Il eut de la peine pour ceux qui souffraient le châtiment, qu'il put voir grimper des montagnes faites de sabres et de couteaux à leur propre péril. Il voulut les sauver, mais ces personnes n'acceptèrent pas son aide, et continuaient à grimper encore plus anxieusement. Il n'y avait aucun moyen de les sauver.

Dans le contexte de cet article "créer du karma" s'oppose à "accumuler de la vertu" souvent mentionné en Chine par les gens âgés. On sera récompensé par la chance si on fait de bonnes actions, et on recevra le châtiment si on commet de mauvaises actions. "karma" et "Vertu" sont des substances à la réelle existence matérielle. Beaucoup de prtatiquants et de personnes avec des capacités surpranormales on vut cela.

Un jour, cet étudiant vit sur le registre de l'enfer que sa femme avait volé un poulet à leur voisin, le poulet pesait 1 jin 12 liang( environ 3 kilos). Il plia la page pour faire une marque dans le registre. Lorsqu'il revint dans le monde des vivants, il interrogea sa femme sur ce poulet qu'elle avait volé et elle le nia. Il dit à sa femme ce qu'il avait vu dans le registre, puis elle lui dit la vérité. L'incident avec le poulet s'était produit parce que le poulet de leur voisin mangeait les graines que sa femme faisait sécher au soleil. La femme le tua par accident en le pourchassant. De crainte que leur voisin ne se fâche, elle n'en dit rien et cacha le poulet mort.

Le couple était surpris que le livre en enfer ait consigné cela. Ils trouvèrent le poulet mort et le pesèrent, il pesait exactement 1 jin 12 liang. Le couple paya immédiatement leur voisin pour la perte et présenta ses excuses.

Quelques jours plus tard, la personne retourna en enfer pour vérifier le livre. Il découvrit la page qu'il avait plié mais le vol du poulet n'était plus consigné.

Cette histoire montrer que les divinités regardent, et que toute mauvaise action finira par blesser la personne qui l'a commise. Elle montre aussi que tant que nous corrigeons nos erreurs, nous avons l'opportunité d'éviter la rétribution. Tout dépend de nos propre choix.

Le 29 mars 2007
Date de l’article original: 13/4/2007
Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2007/4/2/151853.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.