Accepter les suggestions et les critiques avec gratitude

Le Roi de Wei développa un jour un projet inadapté, mais tous ses ministres furent d'accord avec son projet. Zisi, un disciple de Confucius, le vit et dit: "Je vois que dans l'Etat de Wei, le roi n'est pas comme un roi et les ministres ne sont pas non plus comme des ministres."

Gongqiu Yizi demanda: "Qu'est-ce qui vous fait dire ça?"

Zisi répondit: "Si un roi pense qu'il est parfait, alors personne n'ose faire entendre ses opinions. Même si le roi fait la chose la plus juste sans écouter les opinions des autres personnes, c'est encore comme s'il rejetait les opinions des autres. Sans mentionner le fait qu'actuellement les ministres répètent tous une fausse opinion et encouragent cette mauvaise mentalité. Au lieu de juger si une chose est bonne ou mauvaise, le roi aime que les autres le flattent. Il est irrationnel. Au lieu de juger si la décision est raisonnable, ses ministres flattent simplement le roi avec des compliments excessifs. Le roi est irrationnel ainsi que ses ministres. S'ils dirigent ainsi le pays, les gens ne seront pas satisfaits. Si la situation persiste, le pays ne sera plus stable."

Zisi dit au Roi de Wei: "Votre pays se détériore." Le Roi demanda: "Pourquoi est-ce ainsi?" Zisi dit: "Aucune chose n'arrive sans raison. Si un roi pense qu'il est parfait, alors aucun ministre n'osera corriger ses erreurs. Si les ministres et les fonctionnaires pensent qu'ils sont parfaits, alors aucun citoyen ordinaire n'osera corriger leurs erreurs. Le roi et les fonctionnaires pensent tous qu'ils sont vertueux et leurs serviteurs disent aussi que les fonctionnaires sont vertueux. Si flatter le roi signifie qu'ils seront récompensés, mais que signaler ses erreurs sera considéré comme un crime, alors comment cela peut-il conduire à de bons résultats?"

Il n'y a pas que les rois et les fonctionnaires qui doivent connaître ce principe, nous devons également connaître ce principe dans nos rapports avec les autres. Nous devrions éviter de penser que nous sommes parfaits. Nous devrions écouter et tenir compte du point de vue des autres. Ceci peut nous éviter de souffrir des pertes et nous aidera à accomplir davantage de choses. Il y a un dicton: "L'océan est grand parce qu'il accepte l'eau des rivières et des ruisseaux." L'opinion de chacun est comme l'eau des rivières et des ruisseaux. Lorsqu'une personne pense qu'elle est parfaite, cela revient au même que de se couper elle-même de l'eau des rivières et des ruisseaux. Si c'est le cas, peu importe l'immensité de l'océan, celui-ci se tarira bien vite.

En fait, penser que l'on est parfait a son origine dans l'égoïsme et l'égocentrisme. Tandis que nous tentons de nous corriger de la notion du Parti communiste chinois de ne jamais prendre en considération les différents points de vue, nous devrions aussi nous souvenir d'être reconnaissants lorsque les autres nous signalent nos insuffisances. Ce sont des valeurs traditionnelles que nos ancêtres nous ont transmises.

Date originale de l'article: le 9 avril 2007

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2007/3/20/151141.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.