Histoire de l'histoire : Zeng Guofan décryptait une personne de la juste manière

Zen Guofan était un fonctionnaire réputé durant la Dynastie Qing. Alors qu'il étudiait encore dans l''Académie Hanlin, il se rendit un jour dans une librairie du village de Haiwang. Deux personnes achetaient des livres. Une d'elle fit tomber une pièce, et l'autre marcha immédiatement dessus et la dissimula sous son pied. Lorsque la première personne quitta la boutique, la seconde ramassa prestement la pièce et s'en alla satisfait. Zeng Guofan demanda au vendeur et obtint le nom de la seconde personne.


Plus de vingt ans plus tard, lorsque Zeng Guofan devint gouverneur des provinces de Jiangsu et de Jiangxi, cette personne prit le poste de magistrat du comté et vint remettre sa carte de visite. Zeng Guofan déclara : "Cette personne aime l'argent autant que sa vie. S'il devait devenir un fonctionnaire du peuple, comment n'exploiterait-il pas la vie des gens ?" Il se souvint immédiatement de la personne.



C'était seulement à propos d'une pièce, mais l'attitude de la personne était lamentable. Un fonctionnaire de la Dynastie Song vola une pièce des caisses du gouvernement mais le nia lorsqu'on l'accusa. le magistrat du comté le condamna : "Une pièce de cuivre un jour, un millier de pièces de cuivre dans mille jours. Scier constamment avec une corde peut casser un morceau de bois en deux, l'écoulement constant de l'eau peut creuser un trou dans la pierre." Et il le fit alors décapiter sur place.


Le Parti communiste chinois a détruit les valeurs morales et a dirigé la Chine avec ses doctrines perverses pendant des décennies. Aujourd'hui, la corruption est devenue systématique et touche presque chaque fonctionnaire en Chine. Le PCC a plongé l'humanité dans une situation pitoyable.


D'après "Les histoires de Meilu "

Traduit de l’anglais de :
http://www.pureinsight.org/pi/index.php?news=4479

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.