M. Li Hai, un pratiquant de la province du Shandong, a souffert une grave persécution avant de mourir (photo)

M. Li Hai, pratiquant de Falun Dafa de la province du Shandong, a souffert une grave persécution par le Parti communiste chinois (PCC) avant de mourir. M. Li Hai est mort le 24 janvier 2003 chez lui à l'âge de 67 ans après une période prolongée de menaces, extorsion et des tortures injustifiées.

M. Li Hai

M. Li Hai était originaire du village de Xiaozhuanggou, ville deHaogezhuang dans l’agglomération de Zhucheng. Le 22 juillet 1999, il a été emmené par les fonctionnaires du gouvernement local au village de Jiaojia Zhuangzi dans la ville de Haogezhuang. Le personnel l'a battu et semoncé violemment. Ils l'ont forcé à se repentir dans une réunion des membres du Parti communiste devant la ville toute entier, et ils l’ont forcé à calomnier Dafa dans une émission télévisée. Il a souffert d’immenses tortures physique et psychologique.

En juin ou juillet 2000, son fils, M. Li Wensheng, a été incarcéré et persécuté pendant plus de 40 jours pour avoir dit qu'il continuerait à pratiquer le Falun Gong. Tous les jours, M. Li Hai devait faire un aller retour de plus de quinze kilomètres pour amener de la nourriture à son fils. Pendant ce temps, il devait entretenir sa ferme. En outre, les persécuteurs le menaçaient et le méprisaient. A cause d’une fatigue excessive provoquée par la torture mentale et physique, il a été heurté par un attelage, un jour sur le chemin le conduisant à son fils. Le conducteur de l’attelage s'est sauvé. Les gémissements douloureux de M. Li ont été entendus par un villageois du coin. Ce villageois au bon cœur l’a amené chez lui. Sa jambe était vilainement blessée et ses genoux saignaient. Il n’a pas pu marcher pendant plus de dix jours. Les persécuteurs n'ont pas libéré son fils avant que celui-ci ne donne sa maison en garantie.

En octobre 2000, l'épouse de M. Li Hai, Mme Feng Shoulan et son fils, M. Li Wensheng, sont allés à Pékin faire appel pour que justice soit rendue au Falun Gong. Ils ont tous deux été illégalement détenus et arrêtés. Sous la conduite du secrétaire du parti du quartier de Haogezhuang, M. Li Yongming et le secrétaire de la politique et des lois, Wang Xinjun, la police et d'autres fonctionnaires ont persécuté M. Li Hai avec encore plus de cruauté. A ce moment-là, le département de police de la ville de Zhucheng a infligé une amende de 5.000 yuans à la station locale du commissariat de police du quartier de Haogezhuang. Afin d'obtenir ces 5.000 yuans, les officiers de police Li Fengchun, Zhang Congguang, Zhou Jianbo, et Zheng Deming, et les fonctionnaires Zhu Xifeng, Guo Fangxue, et Guo Fangming ont à tour de rôle rendu visite à M. Li pour lui réclamer de l’argent presque quotidiennement. Ils l'ont sermonné et menacé. Ils lui ont extorqué de l'argent à diverses occasions, ils lui ont fait du chantage. A certaines occasions, ils l'ont emmené au commissariat de police du quartier pour le battre et pour l'accuser impitoyablement. Ils l’ont également fait surveiller par quelqu'un.

Un soir, alors que son épouse et son fils souffraient tragiquement de la détention et de la persécution illégales, plus d’une douzaine de personnes du groupe de la sécurité politique de la ville de Zhucheng, le commissariat de police local, le comité de la ville, le comité du village et autres, ont fouillé sa maison. Ils l'ont menacé et l'ont enfermé. Ils ont fouillé dans les armoires et les tiroirs et ont confisqué son matériel de Dafa et un magnétophone. L’officier de police Li Fengchun a frappé la tête de M. Li Hai violemment avec un balai et l’a forcé à lui remettre de l’argent. Il a déclaré que s'ils ne pouvaient pas obtenir l'argent de lui, ils l'expulseraient de sa maison. En conséquence, le revenu de M. Li pendant une année entière a été complètement extorqué et pillé. Il a été également forcé de vendre sa vache (le bétail est une nécessité pour une ferme dans ce secteur montagneux), des arachides, du soja, et du maïs pour rassembler plus de 4.000 yuans. La maison de famille a été pillée jusqu'à ce que presque rien ne reste. Ainsi, malade et âgé, M. Li Hai a dû travailler dans des magasins et recevoir l'aide de sa parenté.

Après un mois de détention, le fils de M. Li, M. Li Wensheng, a été emmené à la station de nutrition de Haogezhuang par le Comité du quartier et le commissariat de police local. Là, il a été enfermé pendant plus de 40 jours. Plusieurs villageois l’ont surveillé à tours de rôle. Il a été alors condamné à trois ans de travail obligatoire. M. Li Hai a dû apporter la nourriture à son fils quotidiennement, par n’importe quel temps sur plusieurs kilomètres.

Soumis à une persécution tellement brutale, M. Li Hai était souvent distrait, avec son visage baigné en larmes. Dans le commissariat de police local de ville de Haogezhuang, sous l'incitation de Guo Fangxue et de Guo Fangming, le Li Fengchun de dirigeant de police a violemment attaqué la tête de M. Li Hai's avec un instrument en fer. M. Li a ressenti qu’il avait le vertige à ce moment. Après cet incident, il est dvenu bien plus distrait et déprimé. Il n'avait plus de force pour travailler et était effrayé toutes les fois qu'il voyait des dirigeants ou des véhicules de police. Ses jambes atrophiées et sa santé devenaient de plus en plus mauvaises. Il ressentait une douleur atroce dans le haut de son corps et occasionnellement il crachait du sang. Parfois la douleur était si grande qu'il s’écroulait par terre, incapable de se relever. Il a souffert de cette douleur physique pendant deux années, mais la blessure psychologique dont il souffrait était si grande qu'il ne pourrait pas même la décrire. Pour en rajouter, souvent il s’inquiétait au sujet de son fils, qui était emprisonné dans le camp de travail forcé par Changle et qui souffrait d’une grave persécution. M. Li Hai est trépassé le 24 janvier 2003.

Information sur ceux qui ont participé dans la persécution de M. Li Hai et sa famille :

Li Fengchun (homme) : Un dirigeant de police dont le numéro d'identification personnelle est 37078219700114021X ; son numéro de carte d'identification de police est 051.655. Il est le chef du commissariat de police de route de Mizhou dans la ville de Zhucheng de la province de Shandong. Téléphone du bureau : 011-86-536-6328239 ; téléphone à la maison : 86-536-6213360 ; téléphone portable : 86-136-0647-6269.

Le Li Fengchun a été successivement nommé chef du commissariat de police de ville de Haogezhuang et du commissariat de police de route de Xinghua. Quand il a été à la tête du commissariat de police de ville de Haogezhuang, les moyens qu'il a utilisé pour persécuter brutalement des pratiquants de Dafa étaient extrêmement impitoyables et sans scrupule. Il est l’un des principaux responsables de la mort du pratiquant Li Hai, Dong Yanying, et Li Mingxian. C’est lui aussi qui principalement a battu impitoyablement le pratiquant Li Wensheng. Il a envoyé Li Wensheng dans un camp de travail forcé.

Zhao Bingjun : Il travaille actuellement dans la brigade d'inspection et d'examen du bureau des importations et des exportations du téléphone d'Office de ville de Zhucheng (située à la route de 79 Heping, à la ville de Zhucheng.) : 86-536-6214787 ; la réception : 86-536-6213106 ; téléphone portable : 86-134-0665-1116.

Zhao Bingjun était le principal complice dans le décès des pratiquants Li Hai et Mme Ma Yanfang. Il est cruel et impitoyable. Il a battu et torturé Mme Ma Yanfang de nombreuses fois. Il a fait équipe avec l'usine de céramique de ville de Zhucheng et les dirigeants de la police dans la ville de Zhucheng pour envoyer Mme Ma Yanfang à l'hôpital psychiatrique de ville de Zhucheng. Ils ont utilisé des drogues de l’hôpital sur elle pour la persécuter et détruire.

Guo Fangxue : Il a maintenant déménagé dans le village de Yangjiazhuangzi sur la route de Longdu de la ville de Zhucheng. Il est gardien à la porte à la ville aquatique occidentale de produits de Longhai, sur la route de Xiwaihuan de la ville de Zhucheng. Téléphone portable : 86-132-8766-0097 ou 86-132-8070-4910.

Bureau des politiques du Parti de la ville de Haogezhuang : 86-536-6591188 ;

Téléphone du bureau du secrétaire du Comité de partie de ville de Haogezhuang : 011-86-536 -6591138 ; 6591167 ; 6591155 ;

Téléphone du Maire à son bureau dans la ville de Haogezhuang : 86-536-6591165 ; 6591186 ; 6591206 ; 6591168 ;

Téléphone local du commissariat de police de ville de Haogezhuang : 86-536-659121 ; Téléphone de la station de nourriture de ville de Haogezhuang : 86-536-659114 ;

Téléphone du Comité de village de Xiaozhuanggou de ville de Haogezhuang : 86-536-6591073 ;

Li Yongming : Actuellement utilisé par le bureau d'émission de télévision de la ville de Zhucheng (dans la rue de 68 Heping, la ville de Zhucheng). Téléphone du bureau : 86-536-6212238 ; 6214325. ;

Téléphone à la maison : 86-536-6214078 ;

Téléphone portable : 86-136-0636-6699.

Wang Xinjun : Actuellement le secrétaire de la politique de partie et le Comité de loi du village de jardin de pêche dans la ville de Zhucheng.
Téléphone du bureau : 86-536-6561188 ;

Téléphone à la maison : 86-536-6353898 ;

Téléphone portable : 86-13963627378.

Zheng Deming : Il vit dans le village de Shiquan, ville de Haogezhuang, ville de Zhucheng. Téléphone portable : 86-159-0636-5568.

Zhang Chongguang : Il vit dans le village de Mojiazhuangzi de la ville de Haogezhuang. Téléphone à la maison : 86-536-6595628.

Zhu Xifeng : Il vit dans le village de Zhujialing de la ville de Haogezhuang. Wei Lihua : Il a déménagé sur le côté est de la rue centrale dans le village de Haogezhuang de la ville de Haogezhuang.

Zhou Jianbo : Il vit dans le village de Xiaozhuanggou, ville de Haogezhuang.

Guo Fangming Il vit dans le village de Xiaozhuanggou, ville de Haogezhuang. 21 décembre 2006

Traduit de l’anglais en Suisse le 12 février 2007

Version chinoise disponible sur :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/12/22/145231.html

Version anglaise disponible sur :
http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/2/3/82261.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.