Crimes contre des pratiquants commis par le centre de détention et le camp de travail de Mudanjiang City (province de Heilongjiang)

Crimes commis par le centre de Détention de l'agglomération de Mudanjiang

Le centre de Détention de la ville de Mudanjiang, également connu sous le nom de Cité de détention de la ville de Xinglong, est situé dans la banlieue de Xinglong de la ville de Mudanjiang, et beaucoup de pratiquants de Falun Dafa y ont été tenus et torturés . Les pratiquants illégalement détenus ont été forcés d'apprendre par cœur les règles de la prison, de s'asseoir pendant des heures , et de chanter des chansons à la louange du malfaisant Parti communiste chinois. Même leur temps pour utiliser les toilettes a été limitée. On ne lesautorise pas à parler librement, et s'ils le font ils sont battus et verbalement maltraités par d'autres prisonniers ou torturés par des gardes.

Méthodes de torture

    Lacération par le "petit dragon blanc" : Le pantalon des pratiquants est enlevé. Les gardes le battent avec le petit dragon blanc (un tube en plastique) jusqu'à ce que la chair soit lacérée et saigne.

    Attaché avec un bracelet : Les mains et les pieds des pratiquants sont retenus avec un anneau en métal dans leurs dos pendant plus de12 heures ; la douleur infligée ainsi est atroce.

    Alimentation sauvage forcée : Ordonner à d'autres prisonniers de tenir ouvertes les bouches des pratiquants puis les gaver.

Crimes commis par les policiers Wang Qiang et Yang Yulin contre des pratiquants de Falun Dafa :

Wang Qiang : Instructeur à la division II du centre de détention de la ville de Mudanjiang

Yang Yulin : Instructeur à la salle VIII du centre de détention de ville de Mudanjiang

Le 5 mai 2002, les policiers Wang Qiang et Yang Yulin, ainsi que quelques autres, ont tabassé et donné des coups de pied au pratiquant M. Hu Chengshan avant d’ordonner au prisonnier Deng Ke et d'autres de déchirer le pantalon de M. Hu. Wang Qiang l'a fouetté avec le petit dragon blanc, et quand il a été trop fatigué Yang Yulin lui a succédé et il a battu M. Hu avec un tube en nylon avec un fil d'acier à l’intérieur. Le 8 mai 2002, Wang Qiang a agi sur les instructions de l'administrateur de prison et il a soumis M. Hu au bracelet pendant 16 heures, de 14h00 à 6h00 heure le matin suivant.

Le 4 juin 2002, les policiers Yang Yulin ont accusé le pratiquant M. Yang Yukun d’avoir chanter à voix trop basse une chanson à l'éloge du parti pervers , ainsi il lui a d'abord ordonné de se plier à sa taille puis ont commencé à le battre. Yang Yulin a sauvagement fouetté M. Yang Yukun avec le petit dragon blanc. Aucun pratiquant à la charge de Yang Yulin n'a échappé à la torture.

Crimes commis par le camp de travail forcé Sidao de la ville de Mudanjiang

Le camp de travail Sidao de la ville de Mudanjiang est situé du côté nord d'une route au pied d'un flanc de coteau dans la banlieue de Tieling dans la ville de Mudanjiang. Le camp a cinq bâtiments, un pour les bureaux généraux et chacun des autres pour une brigade. En 2002 une brigade spéciale a été installée pour s’occuper des pratiquants de Falun Gong, un endroit pervers où les pratiquants ont été systématiquement persécutés.

Les pratiquants détenus dans le bâtiment du bureau général ont été soumis à toutes sortes de torture, y compris la position assise obligatoire, apprendre par cœur 65 règles de prison, en étant surveillés par d'autres détenus, soumis à l’interdiction de parler, et à un temps limité pour utiliser les toilettes. Il y avait un groupe de détenus gangsters dans le bâtiment qui ont battu ou torturé les pratiquants et les forçaient à faire un dur travail s'ils refusaient d'obéir aux "règles."

Date de l'article original: 10/2/2007
Categorie: Témoins oculaires
Version chinoise à : http://minghui.ca/mh/articles/2007/1/30/147911.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.