Le gardien de prison Gao Hu de la prison Wumanping ( Province du Sichuan) utilise ‘’ la revue de fin d’année’’ comme excuse pour persécuter les pratiquants de Falun Gong emprisonnés.

Gao Hu est gardien de prison dans la division No. 4 de la Prison Wumanping dans la province du Sichuan, responsable de la persécution des pratiquants de Falun Gong emprisonnés. Chaque année en janvier, il utilise la ‘’revue de fin d’année’’ et ‘’ la revue trimestrielle’’ pour intensifier sa torture des pratiquants.

Gao Hu utilise tous les moyens pour humilier et torturer les pratiquants. En janvier 2005, il a utilisé la ‘’revue de fin d’année’’ et la ‘’revue trimestrielle’’ pour forcer les pratiquants à remplir le formulaire de la revue de fin d’année et à mémoriser les règlements de la prison. Il est devenu furieux lorsque tous les pratiquants emprisonnés dans la division No. 4 ont boycotté le processus de la revue. Gao a provoqué de façon répétée les détenus de la prison responsables de la surveillance des pratiquants à utiliser la violence sur les pratiquants. Plus tard, Gao a transféré les pratiquants un par un dans la soi-disant Equipe de Formation Intensive où ils souffraient de niveaux de torture et d’abus accentués. Les pratiquants M. Liu Lun, M. Zhao Benyong, M. Zhu Zhaojie et M. Yang Shunfa ont enduré les tortures les plus graves par l’Equipe de Formation Intensive. Les abus comprenaient le fait de geler les pratiquants en leur faisant porter peu de vêtements en janvier, des abus physiques, des menaces, l’intimidation et empêcher les pratiquants de dormir.

Au début, M. Wang Haipo a mené une grève de la faim pour protester contre la torture, mais Gao Hu a dit à un chef d’équipe de transférer M. Wang à l’Equipe de Formation Intensive et de le forcer à mémoriser les règlements de la prison. Après que M. Wang ait enduré quelques jours de grève de la faim, Gao Hu a dit à un détenu de prison nommé Zhang Qing de battre M. Wang et de le forcer à manger. Plus tard, lorsque ce que M. Wang a écrit n’a pas satisfait Gao Hu, celui ci l’a forcé à se tenir debout pendant de longues heures dans le froid de la mi-janvier. Wang Haipo était déjà fragile à ce moment. Lorsque les prisonniers ont commencé à le battre, il s’est évanoui et s’est effondré sur le sol. Les prisonniers ont alors menacé un autre pratiquant, témoin du crime, de ne pas dire un mot. Cette nuit Gao Hu a dit aux prisonniers de faire rester debout le pratiquant, témoin des abus, durant de longues heures, face au mur.

Sous la ‘’direction’’ de Gao Hu, tous les tortionnaires sont restés impunis parce Gao justifie la violence en cataloguant les pratiquants torturés comme ‘’ résistants à la gestion et à l’éducation.’’ Ces pratiquants qui se sont courageusement fait un pas en avant pour soutenir la justice, ont été condamnés pour avoir ‘’perturber l’ordre’’ et punis.

Plus tard, Gao Hu a saisi l’opportunité de la revue annuelle, pour organiser une réunion afin de critiquer et dénoncer les pratiquants. Parce que Gao n’a pas pu obtenu que les prisonniers attaquent verbalement les pratiquants, il a sélectionné quelques prisonniers ‘’chefs d’équipe’’ pour visiter chaque groupe et y attaquer les pratiquants. Chaque fois qu’un pratiquant était appelé, ces ‘’chefs d’équipe’’ entouraient le pratiquant et l’attaquaient avec un langage vicieux et des théories perverties. Lors de la réunion, les gardiens de prison Gao Hu et Yang Xilin continuaient à surveiller le processus. Lorsque quelques pratiquants clarifiaient les faits sans aucune peur, à propos du Falun Gong et de la longue litanie des crimes du pervers Parti communiste chinois , Gao Hu et Yang Xilin se ruaient sur eux, criant de façon hystérique.

Nous espérons que ces pratiquants qui lisent ces informations, particulièrement ceux de la province de Sichuan, émettront de fortes pensées droites visant la prison Wumaping.

Date de publication: 12/2/2007

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/1/16/146981.html

Version anglaise disponible sur :
http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/2/12/82614.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.