Pratiquant de Falun Dafa, Wang Shoushan meurt en résultat de la persécution par le Bureau 610 dans la province du Shandong

M. Wang Shoushan, pratiquant de Falun Dafa de Juxian, dans la province du Shandong, a été arrêté par le personnel du Bureau 610 de Juxian le 7 mars 2006. Ils l’ont gardé au centre de détention de Juxian, au Camp de travail forcé N°2 de Wangcun dans le Shandong, et au Centre d’ application des lois » (un centre de lavage de cerveau) dans le Shandong et à d’autres endroits, où il a été forcé à effectuer un travail pénible et a été soumis au lavage de cerveau. Du fait de cette persécution, M. Wang est devenu sérieusement malade. On lui a diagnostiqué un cancer du foie, et le bureau 610 de Juxian l’a libéré afin de se soustraire à leur responsabilité. M. Wang est décédé aux environs du 6 septembre 2006.

M. Wang Shoushan étendu sur un lit et incapable de se prendre en charge lui-même après sa libération

M. Wang Shoushan, 58 ans, était médecin chef au Département de médecine chinoise à l’hôpital du Peuple à Juxian, Rizhao City, province du Shandong. M. Wang a été arrêté à environ 10h le matin du 7 mars 2006. A ce moment, il était sur son lieu de travail, et a été emmené par le chef du Bureau 610 de Juxian Liu Yanping, un officier du 610 du nom de famille de Zhao et Wang Kuiyuan, chef du Poste de police du comté de Xiaodian.

Liu Yanping a forcé M. Wang à les emmener chez lui, où ils ont confisqué les biens personnels de sa famille. Ils ont même empêché Wei Yuqing, membre de la famille, d’entrer dans la maison. Ils ont fouillé la maison de M. Wang et ont confisqué la plupart des imprimés dénonçant la persécution concernant Falun Dafa. Ils ont aussi pris une TV couleur (d’une valeur de 2600 yuans), un joueur de VCD (700 yuans) et un magnétophone (75 yuans).

M. Wang Shoushan a été arrêté et emmené au Centre de détention de Juxian, où ils l’ont détenu pendant 27 jours. Il y était forcé à travailler de six heures du matin à six heures du soir chaque jour. Il devait faire des tâches comme plier des gants, peler des ognons et nettoyer des arachides. Ils ne lui ont pas donné suffisamment à manger tout le temps où il a travaillé là. Le matin ils n’avait que deux petits pains avec de l’eau froide. A midi un petit pain avec de l’eau et deux petits pains dans la soirée avec de l’eau froide.

Le matin du 2 avril, ils ont envoyé M. Wang au Second Camp de travail forcé à Shandong pour six jours de « transformation » et de lavage de cerveau. Puis ils l’ont envoyé au « Centre d’éducation légal » pour davantage de torture et de sessions de lavage de cerveau.

La faim constante et le travail forcé intensif, plus plusieurs jours de lavage de cerveau, ont sérieusement porté atteinte à la santé de M. Wang, autant physique que mentale. Il est tombé malade. Le 11 avril, il a été envoyé à l’hôpital pour un examen et on lui a diagnostiqué un cancer du foie. Se soustrayant à leurs responsabilités, les médecins à l’hôpital ont dit à l’employeur de M. Wang de le reprendre le 12 avril. Avant qu’ils ne l’arrêtent M. Wang jouissait d’une très bonne santé..

Pour couvrir leurs crimes, le Bureau 610 de Juxian a donné un traitement d’infusions à M. Wang pendant deux jours, mais sa condition a empiré. L’administrateur de l’hôpital Pang Zunqiao a alors emmené M. Wang à l’Hôpital du Centre de Juxian pour des examens médicaux, qui ont indiqué une tumeur maligne sur le lobe droit supérieur du foie. La famille de M. Wang et chacun qui le connaissait ont été révoltés qu’un homme parfaitement sain ait pu être maltraité au point de devenir si gravement malade dans un délai d’un mois.

Outre les sessions de lavage de cerveau, les autorités l’ont aussi persécuté financièrement. Ils lui ont ordonné de payer 3000 yuans à l’avance et on même forcé son fils à l’accompagner. Chaque jour ils leur comptaient environ cent yuans. Ils leur ont fait payer plus de 1300 yuans pour onze jours de lavage de cerveau.

Le 7 mars 2006, le Bureau 610 de Juxian a arrêté un membre de sa famille, Wei Yinqing, qui est aussi pratiquant de Falun Dafa. Ils l’ont mise dans le Centre de détention de Juxian pendant dix jours, condamnée à 1000 yuans, et l’ont forcée à payer les dépenses quotidiennes se montant à 20 yuans. Le centre de détention les a aussi forcés à payer les « matériaux d’étude. » Un pratiquante de Falun Dafa du nom de Feng Zaifang de Xiaodianzhen Jinduncun, a aussi été illégalement arrêtée dans le même contexte. Ils l’ont détenue pendant quinze jours et lui ont fait payer une amende.

Après qu’ils aient relâché M. Wang Shoushan, il est retourné chez lui mais n’a jamais récupéré. Il avait l’abdomen enflé et ne pouvait plus se prendre en charge seul. Il est décédé aux environs du six septembre 2006.

Le 12 septembre, une semaine après la mort de M. Wang Shousan causée par la persécution, le bureau 610 de Juxian a arrêté encore quatre pratiquants de Dafa locaux. Les gens au Bureau 610 ont essayé de découvrir qui avait envoyé le message concernant la persécution de M. Wang au site Internet Minghui. Ces quatre pratiquants sont Mme Wang Shuping, la soixantaine et professeur retraitée, Mme Feng Zaifang, la cinquantaine, M. Panx Xiangdong, dans la quarantaine, et sa femme à peu près du même âge. La femme de M. Pang a montré des symptômes de maladie grave et ils l’ont relâchée l’après –midi même. Les trois autres pratiquants sont détenus au Centre de détention et de lavage de cerveau de Juxian et sont actuellement torturés.

Numéros de téléphone concernés :

Administrateur de l’Hôpital de Xiaodian, Pang Zunqiao, 86-633-6218316 (disponible après 8h du soir)

Administrateur de l’hôpital : 86-13806332711 (Mobile)

Docteur Feng: 86-634-6492366 (Laigang)

Chen Youbao (directeur de l’école): 86-13563319690 (Mobile)

Poste de police de Xiaodian : 86-633-6661015


Version Chinoise disponible sur :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/9/25/138610.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.