Pratiquant de Falun Gong, M. Wang Guibin, est persécuté à mort dans la ville de Zhangjiakou, province du Hebei

Le 1er septembre 2006, M. Wang Guibin, un pratiquant de Falun Dafa de la ville de Ximalin, comté du Wanquan, ville de Zhangjiakou, province du Hebei, a été illégalement arrêté par les officiers de police du bureau de sécurité publique du comté de Wanquan, par l'équipe de sécurité nationale et par le commissariat de police de la ville de Ximalin, ainsi que par les fonctionnaires du conseil du parti du village. Il a été envoyé au centre de détention de Shisanli, à Zhangjiakou, pour y être persécuté. À 1heure le matin du 14 septembre 2006, la police a déclaré que M. Wang était mort. Cependant, on a interdit à son épouse de voir son corps.

Les trois fils de M. Wang se sont immédiatement précipités pour voir le corps, mais la police les a empêchés d’emporter le corps de leur père à la maison. On ne sait pas comment M. Wang est mort.

M. Wang Guibin était un pratiquant de Falun Dafa de 57 ans. Depuis que la persécution a commencé le 20 juillet 1999, les membres du parti communiste du commissariat de police local et de l'équipe de sécurité publique son entrés de force chez lui à différentes occasions. Une grande partie de ses affaires personnelles ont été illégalement confisquées et il a été arrêté pas moins de dix fois au cours de ces sept dernières années. Il a été emprisonné au conseil du parti du village, dans le commissariat de police de la ville, le centre de détention, le centre de lavage de cerveau, etc., où il a souffert des passages à tabac brutaux, l'humiliation et toutes les formes de persécution comme tentative de le forcer à renoncer à sa cultivation dans le Falun Dafa. Les fonctionnaires locaux ont essayé de condamner M. Wang à la « re-éducation » par les travaux forcés. Mais ils ont abandonné seulement quand sa santé a été gravement détériorée par la persécution.

Pendant les années où M. Wang a été forcé de quitter la maison et de vivre en l'exil pour éviter d'être arrêté, il a passé beaucoup de nuits dans des cimetières et dans les champs.

À environ 6 heure le matin du 1er septembre 2006, quand M. Wang venait de rentrer dans la halle aux légumes dirigée par ses trois fils, Wu Rui, du village de Ximalin, l'a signalé aux autorités. Le chef de l'équipe de sécurité publique de Ximalin, Guo Wanbao, l'officier de police Eao Jianping et deux autres officiers de police nommés Guo et Sun, sont immédiatement arrivés. Ils ont trompé M. Wang en lui demandant de venir au commissariat de police pour un court entretien. Beaucoup de passants ont été témoins qu’ils ont poussé avec force M. Wang dans la voiture de police. Ce n’est que deux jours plus tard que Guo Wanbao a montré aux membres de la famille de M. Wang le mandat d'arrêt.

À environ 16 heure le 15 septembre, la voiture de police, de l'équipe de protection nationale de Wanquan, s'est arrêtée devant la maison de M. Wang. Le chauffeur Tian Haidong a demandé de parler à l'épouse de M. Wang. Quand elle est sortie, il l'a emmenée au funérarium de Zhangjiakou et lui a dit que son mari était mort.

Ces nouvelles soudaines l'ont traumatisée et elle s'est immédiatement effondrée. Elle a eu besoin du soutien des autres pour marcher, elle est tombée malade et est devenue alitée. Elle est actuellement hospitalisée et est soutenue par des intraveineuses continues. La mère de M. Wang, qui a plus de 80 ans, est devenue mentalement faible après avoir vu son fils illégalement arrêté à de si nombreuses reprises.

Les personnes participant à la persécution :

Cai Jianping : chef du commissariat de police de Ximalin : 86-313-4852006
Guo Wanbao : chef de l'équipe de protection de sécurité publique du village de Ximalin : 86-313-4852159
Douleur Hai : membre de l'équipe de protection de sécurité publique du village de Ximalin : 86-313-4852429
Qin Jieyi : membre de l'équipe de protection de sécurité publique du village de Ximalin : 86-313-4852087

Traduit de l’anglais au Canada le 25 septembre 2006

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/9/19/138161.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.