Violence au camp de travaux forcés Changlinzi dans la province de Jilin

Sous les ordres secrets du "Bureau 610, " [une agence spécifiquement créée pour persécuter le Falun Gong, ayant pouvoir absolu sur tous les niveaux d’administration du Parti et tout autre système judiciaire et/ou politique] les Autorités du camp de travaux forcés Changlinzi continuent d’escalader la persécution des disciples du Falun Gong

1.L’après-midi du 7 mars, dans la seule équipe #1 on a pendu par les mains menottées 7 pratiquants Dafa et ensuite on les a envoyés en cellule solitaire. Récemment, bien des pratiquants Dafa, incluant Li Lizhuang, Luo Jiaoli, Wang Hongbin, Zang Dianguo, Gao Ke, Gong Wenyi, Ma Yongqian, Wang Jiang, etc ont été aussi torturés de cette façon et n’ont pas été relâchés du confinement solitaire de plusieurs jours.

2.Les gardiens ont férocement torturé les disciples Dafa parce qu’ils refusaient d’abandonner leur cultivation-pratique. Nombre de personnes ont brutalement torturé Ma Yongqian et ce à plusieurs reprises. Ses yeux, son visage, ses jambes et sa poitrine ont été enflés pendant plusieurs jours. Ses jambes saignaient. Il était incapable de dormir pendant des jours, à cause de la douleur à la poitrine. Un groupe de personnes a entraîné Li Lizhuang, et ce incluant le Directeur du Camp Shi dans son bureau où les gardiens l’ont torturé jusqu’à ce qu’il perde conscience. Ses bras et ses jambes ont été attachés à des lits différents afin qu’il ne puisse dormir que sur le plancher de ciment ayant les membres étirés de cette façon en position ‘d’aigle’. Tard, l’après-midi il a été entraîné de nouveau vers sa cellule solitaire et il a été enchaîné à la cage de fer. Yun Fuqi a souffert d’une côte cassée tandis que d’autres disciples Dafa ont perdu leurs dents pendant la torture. Li Liguo, Wang Jiang, Yuan Chengli, Yue Baoqing, Liu Guohui, Guo Shimin, et autres ont été aussi sévèrement torturés de façon routinière. Quelques prisonniers ont questionné les gardiens sur le pourquoi de cette torture des pratiquants. Un des gardiens clama férocement, "C’est une punition spéciale pour le Falun Gong. Si vous êtes battu à mort, [comme punition], je serais tout au plus transféré à une autre unité. "

3 Les gardiens de l’équipe du # 3 ont intentionnellement mis les affaires des disciples de Dafa [ vêtements, literie, etc. ] dans les toilettes ou dans les salles d’eau [humides et sales] et ne les remettant aux pratiquants que trempées et dégoûtantes. Ils ont aussi forcé les pratiquants à dormir sur le nouveau sol de tuiles froid et humide du bâtiment. Tôt le matin, ils ont traîné les pratiquants hors de leur cellule afin de les exposer à une température glaciale.

4.Les gardiens incitent les autres détenus à insulter les pratiquants et ils leur défendentde parler, manger, boire et même de se servir des toilettes. Les gardiens ont aussi incité les détenus à battre et réprimander les pratiquants. Les détenus qui ont suivi leurs ordres ont été rétribués par des réductions de leur temps de peine au camp de travail, tandis que ceux qui ont désobéi aux ordres ont été punis avec des augmentations de durée de peine, de privation de nourriture ou/et d'emprisonnement en cellules solitaires.

5.Le gruau de maïs [ nourriture ] donné aux pratiquants dans la prison est habituellement noir (moisi), gâté et rance, et même souvent souillé d’excréments de souris.

6.Les gardiens fouillent souvent les corps des disciples de Dafa sans aucune raison et confisquent tout argent qu'ils peuvent trouver. Les bons de nourriture, trouvés lors de la fouille deviennent également leur propriété personnelle.

7.Les gardiens forcent les familles qui visitent les pratiquants à remplir des formulaires blasphémant Dafa et Maître Li, autrement leurs visites ne sont pas permises.

Chinese version available at http://www.minghui.ca/mh/articles/2002/6/11/31556.html
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/6/27/23520.html
http://www.minghui.ca/mh/articles/2002/6/11/31556.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.