Âgée de 78 ans, Mme Hu Xingyu de la province du Sichuan a été emprisonnée à dix (10) reprises.

Mme Hu Xingyu, âgée de 78 ans vivait dans le Village de Shuitang de la ville de Panlian du comté de Miyi, province du Sichuan. Elle a été incarcérée dix fois pour sa pratique du Falun Gong, dont une fois pendant 10 mois dans un centre de détention, où on l’a obligée à courir et à se tenir debout dans une position extrêmement inconfortable. Elle a été également suspendue. À une occasion, afin de l’effrayer, les policiers l’ont attachée et obligée à se tenir debout en rang avec les condamnés à mort lors de leurs exécutions.

Mme Hu avait bien des maladies avant sa pratique du Falun Gong. Elle était Bouddhiste et avait vécu dans un temple. Comme elle était malade, elle avait dû retourner chez elle pour se rétablir. Plus tard, quelqu’un lui a présenté le Falun Gong. Après sa pratique du Falun Gong, toutes ses maladies ont disparu.

Le parti communiste chinois (PCC) a lancé la persécution contre le Falun Gong en juillet 1999. Mme Hu et d'autres pratiquants de Falun Gong ont organisé une conférence de partage d’expériences à Binghaiba, le 27 octobre 1999. Ils ont été dénoncés et illégalement arrêtés par les policiers Xiang Jinfa, Yang Zihua, Zhou Lin, Liao Hongbin et Chai Faxiang. Ils ont été emprisonnés dans un bureau du département de police. Il faisait très froid cette nuit-là, et les pratiquants portaient seulement de minces vêtements. Le policier Chai Faxiang a fait exprès d’ouvrir toutes les fenêtres. Mme Hu a eu très froid cette nuit-là. Elle a été libérée le lendemain matin.

Le 20 novembre 1999, Mme Hu est allée à Pékin lancer un appel pour la justice en faveur du Falun Gong. Le chef du département de la sécurité politique Xiang Jinfa lui a donné une amende de 200 yuans. En décembre 1999, elle est allée de nouveau à Pékin et a été arrêtée et emprisonnée au département de police pendant un mois. Quelques jours après sa libération, le maire adjoint de la ville de Palian, Wang Zhengming, ainsi que plusieurs autres fonctionnaires l’ont dupée pour la placer au centre de lavage de cerveau pour de plus amples persécutions. Pendant le lavage de cerveau, le policier Chen Youjun a obligé Mme Hu à nettoyer la rue. Durant la journée, elle devait lire beaucoup d’articles diffamant le Falun Gong et son fondateur. Les policiers de Panzhihua, Zhang Bolin et Liu et un policier de Miyi, Xiang Jinfa sont venus au centre de lavage de cerveau pour surveiller Hu Xingyu. Mme Hu a été torturée pendant plus de dix jours. Les fonctionnaires de gouvernement de la Ville de Panlian l’ont privée de ses droits concernant son champ de culture. Son fils a dû leur payer une centaine de yuans pour récupérer leur champ.

En juillet 2000, Xu Chaoyou le chef du village de Shuitang et une personne du nom de Yang Tinghe ont organisé une série de sessions de lavage de cerveau pour persécuter les pratiquants de Falun Gong. Les pratiquants devaient courir en cercles chaque matin et après-midi pendant une heure. Après avoir couru, on les obligeait à se tenir debout durant une autre heure. Xu Chaoyou les observait. Mme Hu était trop vieille pour continuer, pourtant Xu Chaoyou la forçait toujours à courir. Pendant la journée, les policiers forçaient les pratiquants à lire beaucoup d'articles qui diffamaient le Falun Gong et son fondateur. Ils ont forcé Mme Hu à rester éveillée pendant deux jours entiers. Comme Mme Hu avait refusé de signer la « déclaration de garantie », elle a été envoyée dans un centre de lavage de cerveau à la ville de Panlian, où on l’a obligée à courir en cercles et à rester debout pendant de longues périodes. On lui a interdit de dormir ou de se coucher pendant deux jours. Elle pouvait seulement s’accroupir ou se tenir debout. Le policier Chen Youjun a forcé Mme Hu à nettoyer la rue. Elle a été emprisonnée au centre de lavage de cerveau pendant trois jours et a reçu une amende de 300 yuans.

Le 14 décembre 2000 Mme Hu a placé quelques affiches dans les endroits publics pour clarifier la vérité au sujet du Falun Gong. Le 17 décembre les policiers Yang Zihua, Rao Xianwen, Li Xuesong et Chai Faxiang sont allés chez Mme Hu et l’ont emmenée. Au département de police, elle a été enfermée dans le couloir pendant une heure. Les policiers l’ont forcée à se tenir debout dans une position extrêmement inconfortable durant tout l’interrogatoire. Chai Faxiang l’a frappée à la tête et lui a tiré les oreilles. Le policier a enlevé le manteau de Mme Hu et a dirigé deux ventilateurs vers elle pour lui souffler de l’air froid dessus. Chai Faxiang, Xiang Jinfa et un policier du comté ont suspendu Mme Hu dans les airs de sorte que ses pieds ne puissent presque pas toucher par terre. Ils n'ont donné aucune eau à boire à Mme Hu. Chai Faxiang l'a enfermée à clef dans une cellule froide pendant toute une nuit. Chaque jour, les policiers Yang Zihua et Zhou Lin soumettaient Mme Hu à un interrogatoire.

Avant le Nouvel An 2001, les policiers ont attaché tous les pratiquants de Falun Gong et les ont emmenés dans un endroit où sont détenus les criminels condamnés à mort. Les policiers ont forcé les pratiquants de Falun Gong à se mettre en rang avec les criminels condamnés à mort pendant leur exécution.

Mme Hu a été détenue au centre de détention pendant dix mois. Comme elle insistait à faire les exercices de Falun Gong, les chefs politiques Liu Qizhao, Lin Hai, Hao Wanfa, Fu Wenhui, Peng Yongchun et le chef Wu Xueming ainsi que le chef adjoint Zhu Chenglong l’ont enfermée à clef, l’ont poussée contre le mur et lui ont donné des coups de pieds. Wu Xueming et Lin Hai ont torturé Mme Hu de cette façon à deux reprises et à chaque fois, la torture a duré 30 minutes. Wu Xueming et Lin Hai l’ont enfermée à cinq reprises lorsqu’elle tentait de pratiquer les exercices. Parfois, elle était enfermée pendant trois jours et quelques fois pendant une semaine.

Le 5 octobre 2002, les policiers Xiang Jinfa, Yang Zihua, Zhou Lin, Li Xuesong et Rao Xianwen ont fouillé la demeure de Hu Xingyu et l’ont harcelée car le 16e Congrès du Parti avait sa session. Mme Hu a choisi de quitter sa maison pour éviter de plus amples persécutions. Les policiers l’ont cherchée à Xichang, Dechang et Huidong, et l’ont arrêtée ainsi que d’autres pratiquants à Huili. À Huili les policiers Zhou Lin et Zhao ont attaché Mme Hu et l’ont emmenée par l’entremise d’une filière secrète pour éviter d’être vus en public. Ils ont emprisonné Mme Hu pendant deux jours au commissariat de police. Chai lui a pris 842 yuans qu’elle avait sur elle. Le 7 octobre Xiang Jinfa, Yang Zihua, Zhou Lin, Li Xuesong, Rao Xianwen et Zhao ont emmené Mme Hu de nouveau dans le comté de Miyi. Dans la fourgonnette de la police ses mains ont été menottées et ses pieds enchaînés. En raison du mouvement du véhicule, elle a eu le mal de voiture et a vomi. Elle n’avait eu aucune nourriture depuis le 5 octobre lors de son arrestation. Hu Xingyu a été incarcérée au centre de détention de Miyi pendant un mois.

Le 20 juin 2003, les pratiquants de Falun Gong du comté de Miyi ont organisé une conférence de partage d’expériences près d’un fleuve à Salian. Comme les policiers avaient entendu parler de la conférence, ils ont arrêté beaucoup de pratiquants sur le pont. Environ 60 pratiquants seulement ont pu suivre la conférence. Le chef de police de la ville de Salian, Tao Chunyun a dit à ses surveillants qu’il y avait une conférence. Beaucoup de policiers, y compris des fonctionnaires de la ville de Panzhihua, ont été envoyés sur le lieu de la conférence, où ils ont battu les pratiquants. Le pratiquant Zeng Guozhong a été gravement battu. Sa chemise a été déchirée et il a été poussé dans le fleuve profond de 4 mètres (12 pieds). Les policiers ont pris les parapluies des pratiquants pour les frapper. Tao Chunyun a dirigé le passage à tabac. Les policiers ont traîné les pratiquants jusqu’à la route pour les battre-là. Quatre policiers ont emmené Song Chenghui sur la route. Le pratiquant Zhou Shenghui a été également gravement battu. Les policiers ont arrêté plus d’une dizaine de pratiquants ce jour-là.

Les pratiquants ont essayé d'empêcher les policiers qui battaient les gens. Des dizaines de policiers armés sont arrivés. Pendant le conflit de deux heures, la circulation n'a pas été arrêtée. Les policiers ont par la suite bloqué la circulation et ont arrêté toutes les voitures. Ils ont enregistré l'embouteillage et ont prétendu que c'était les pratiquants de Falun Gong qui avaient bloqué la circulation. Les nouvelles à la télévision dans le comté de Miyi ont annoncé cette calomnie cette nuit-là. En fait, la vérité était que les policiers avaient traîné les pratiquants sur la route et avaient arrêté toutes les voitures.

Sept pratiquants ont été condamnés aux camps de travail. Zhou Shenghui a été condamné à huit ans ; Song Chenghui a été condamnée à quatre ans ; Wang Yuanpin, à trois ans et demi ; Zhang Hongyin, à quatre ans ; Zhang Zhenghuan, à quatre ans ; Zhuang Delin, à trois ans et demi; Li Yinqi, à trois ans. Beaucoup de pratiquants ont été emprisonnés au centre de détention pendant un mois. Mme Hu et sept autres pratiquants ont été emmenées à l’hôtel de ville de Panlian par les chefs du Comité de PCC à Panlian, à Yan Jiqing et à Wang Zhengming. Les fonctionnaires les ont verbalement maltraités pendant une demi-journée avant d’être libérés.

En décembre 2003, Hu a été de nouveau arrêtée dans la ville de Salian. Elle a été emprisonnée au commissariat de police de Binggu. Le policier Yang Zihua a envoyé Mme Hu à un centre de détention. Elle a été détenue pendant un mois et forcée de payer une amende de 200 yuans.

En décembre 2004, Yang Zihua et Zhou Lin ont fouillé la maison de Mme Hu. Ils ont pris une série de cassettes de Falun Gong et l'ont emprisonnée au centre de détention pendant un mois, et ils l’ont forcée à payer une amende de 400 yuans.

Le 4 novembre 2005, les directeurs de l'équipe de sécurité nationale, Yang Zihua, Li Xuesong et plusieurs agents du département de police de Panlian ont à nouveau illégalement fouillé la maison de Mme Hu. On a emporté un exemplaire de Zhuan Falun, des cassettes, un lecteur de DVD, un portrait de Maître Li Hongzhi, un lecteur de CD, des VCD et 2000 yuans en liquide. Mme Hu a été emprisonnée au commissariat de police de Chengguan. Le policier Tao Gang a enchaîné les jambes de Mme Hu à une table dans une position inconfortable. Elle ne pouvait ni s'asseoir ni se lever, ce qui lui a blessé les pieds qui lui ont fait mal pendant plusieurs mois. Les policiers ont ouvert toutes les fenêtres, laissant le vent froid souffler sur elle. Ils ont maintenu Mme Hu incarcérée pendant un mois, et ils n'ont jamais rendu l'argent qu'ils lui avaient extorqué

Traduit de l'anglais au Canada le 12 juin 2006

GLOSSAIRE

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/5/29/129109.html

Version anglaise disponible à :
http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/6/12/74393.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.