Le pratiquant M. Zhang Qin de Shanghai est illégalement arrêté; on est sans nouvelles de lui depuis sept mois

[Note: Ce qui suit est une version raccourcie d'un article plus long et plus détaillé qui est paru sur le site Internet Minghui. Ca]

Depuis le 20 juillet 1999, M. Zhang Qin, pratiquant de Shanghai, a été persécuté par des fonctionnaires forcenés. Il a été détenu plusieurs fois. Une fois pendant un mois au centre carcéral de Pékin, quatre ans à la prison de Tilanqiao à Shanghai, un an en camp de travail, et aussi aux Centres de détention du district de Jingan et du district de Xuhui après quoi il a été relâché en attente d’un jugement. Le 8 novembre 2005, des officiers des services de police de Minhang à Shanghai l’ont arrêté et détenu, et on n’a plus eu de ses nouvelles depuis.

M. Zhang a la cinquantaine et est expert technique à la Shengde Plastics Corporation Ltd à Shanghai. Il a occupé les fonctions de chef de l’Inspection de la qualité, chef ingénieur, et directeur adjoint. Il a été brutalement persécuté seulement pour avoir persisté à pratiquer le Falun Gong. En mars 2001, M. Zhang a été arrêté pour la quatrième fois et forcé à se tenir debout face à un mur pendant six jours et nuits au Centre de détention de Xuhui, jusqu’à ce qu’il délire. Ses pieds se sont ulcérés et il était au seuil de la mort. Pendant la première phase de ses quatre ans de détention au Camp de travail Tilanqiao à Shanghai, chaque jour, les gardes ou les détenus l’ont sauvagement battu pendant environ deux heures. Son père qui est dans sa quatre-vingtième année et sa mère malade s’inquiètent constamment pour la sécurité de leur fils. Récemment sa mère s’est effondrée et a été hospitalisée.

Date de l'article original : 6/9/2006

Version Chinoise disponible sur :
http://minghui.org/mh/articles/2006/5/26/128843.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.