AP : Jugement du Falun Gong – les libertés à Hong Kong pourraient être testées alors que les membres du Falun Gong passent en jugement [Extrait]

Les Presses Associées

HONG KONG 14 Juin – Alors que Hong Kong se prepare à traduire en justice pour la première fois le Falun Gong […] les groupes des droits de l’homme prédisent un autre test menaçant pour les libertés et l’autonomie de l’ancienne colonie Britannique


Le Falun Gong est interdit en Chine continentale […] Mais Hong Kong, bien que faisant partie de la Chine depuis 1997, a gardé les libertés qui permettent au Falun Gong de pratiquer ses exercices de meditation et de protester contre la répression du mouvement par le gouvernement Chinois.

[...]
Cela a changé lundi, lorsque 16 adeptes du Falun Gong, 12 Chinois de Hong Kong et quatre Suisse ont été jugés pour obstruction publique durant une manifestation en face du bureau de liaison du gouvernement Chinois ici. Certains font face aussi à l’ accusation plus sérieuse d’avoir agressé la police.

Les pénalités potentielles sont minces comparées à la situation sur le continent, où une répression brutale aurait déjà fait des centaines de morts. L’obstruction publique peut signifier trois mois de prison ou une amande de 64 dollars, alors qu’agresser la police peut conduire à deux ans de prison

Le procès sera très différent de ce à quoi pourraient s’attendre les défendants, a dit, Shenzhen, la frontière Chinoise est juste à une heure de train du centre de Hong Kong. Les adeptes du Falun Gong, seront jugés sous le système d’une seule loi héritée de l’autorité britannique, devant des juges dont l’indépendance est garantie sous les termes du changement de souveraineté de 1997. Mais le Falun Gong craint que Hong Kong ne suive la Chine et tente de réduire le groupe au silence, une accusation déniée par le gouvernement semi-autonome de Hong kong.

"C’est il n’y a aucun doute une manœuvre politique qui porte un élément de répression," a dit le porte-parle local Falun Gong, Kan Hung-cheung. "Nous espérons que les tribunaux de Hong Kong légifèreront justement et ne commenceront pas à agir comme la Chine, où il n’y a pas de justice du tout."

[...] Les militants des Droits disent que l’expression impopulaire doit être protégée si la liberté d’expression doit s’épanouir sous la formule “un pays, deux systèmes” qui a ramené Hong Kong sous la souveraineté Chinoise mais préserve ses libertés civiles de style occidental.
"il est honteux qu’ils aient choisi de harceler des manifestants si durement en les poursuivant en justice,” a dit law Yuk-Kai, directeur de Human Rights de Hong Kong, une organisation non-gouvernementale.

"Aujourd’hui ils visent le Falun Gong; demain ce sera d’autres gens," a dit Law.

Les [pratiquants] de Falun Gong ont été arrêtés en Mars.[...]

"S’il nous déclaraient coupables, cela voudrait dire que la persécution de la Chine s’étend à Hong Kong,” a dit Erich Bachmann, un des Suisse qui est venu à Hong Kong soutenir le mouvement Falun Gong.

Les Officiels de Hong Kong insistent pour dire qu’ils cherchent seulement à maintenir l’ordre.
[...]

L’avocat John Clancey, représentant les 16 défendants, dit que ses clients ne gênaient le chemin de personne.
"ça va être très dur de mettre en avant qu’ils n’obstruaient en fait rien du tout,"a dit Clancey..


http://printerfriendly.abcnews.com/printerfriendly/Print?fetchFromGLUE=true&GLUEService=ABCNewsCom
Source:
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/6/16/23137.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.