La mère de Tao chérit la vertu

Sous la dynastie Jing, le Général Tao Kan naquit dans une famille pauvre. Sa mère devint tisserande pour aider Tao Kan, afin qu'il puisse se faire des amis talentueux et vertueux.

Lorsque Tao Kan était jeune, il travaillait en tant qu’officier dans la région de Xunyang (maintenant connu comme le comté de Jiujiang). Il était chargé d’attraper des poissons. Une fois il ennvoya un jarre de poisson salé à sa mère. Elle renvoya le poisson avec une lettre, disant " En tant qu’officier, tu ne devrais pas m’envoyer quoi que ce soit qui appartient au gouvernement. Je n’en bénéficie pas et tu m'as au contraire contrariée .”

Fan Kui de Boyang (connu comme comté de Boyang) fut nommé Xiaolian (un grade d'officier). Une fois, Fan Kui voulut passer la nuit chez Tao Kan. C’était un hiver froid et il y avait très peu de meubles dans la maison de Tao Kan. Fan Kui avait emmené avec lui plusieurs serviteurs et chevaux. La mère de Tao dit : " Vas, garde l’invité. Je trouverai un moyen."

La mère de Tao se coupa les cheveux qui étaient longs jusqu’au sol et elle en fit deux perruques. Elle vendit les perruques et elle acheta du riz. Puis elle coupa un poteau dans la maison et elle l’utilisa comme du bois de chauffage puis elle broya le matelas en paille pour nourrir les chevaux. Elle se débrouilla pour préparer un repas de gourmet pour recevoir l’invité et ses serviteurs.

Lorsque Fan Kui entendit ça, il soupira : “Sans une mère comme ça, il n’y aurait pas de fils extraordinaire comme Tao Kan." Après que Fan Kui soit retourné à Luoyang, il parla en termes élogieux de Tao Kan et de sa mère. Tao Kan fut finalement promu à un très haut rang et il devint très célèbre.

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/3/10/122131.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.