Ne pas réussir à comprendre les arcs et les flèches

Dans sa jeunesse, l'empereur Taizong, Li Shimin, de la dynastie Tang, aimait les arcs et les flèches. Il avait une collection de plus d’une dizaine d’arcs de grande qualité et pensait qu’il n’existait pas de meilleurs arcs que ceux qu’il possédait. Plus tard, il emmena ses arcs à un expert. Après un examen minutieux, l’expert lui dit " Ces arcs ne sont pas faits à partir de matériaux de très bonne qualité. "


Très surpris, l’Empereur Taizong demanda : " Comment pouvez vous le savoir ? "


L’expert en arcs répondit : “Je peux voir à partir du dessin du grain que le bois de la section du milieu de l’arc n’est pas droit. Bien que les arcs soient costauds et puissants, les flèches tirées de ces arcs n’iront pas en ligne droite."


Réfléchissant sur ce problème, les sentiments de l'Empereur étaient mitigés. Il dit à Xiao Yu, le précepteur de son fils : "J’ai conquis la totalité de ce pays avec des arcs et des flèches. Après tant d’années, si je ne peux même pas comprendre la fonction et le mécanisme d’un arc et d’une flèche, comment pourrais-je vraiment comprendre la façon de gouverner un pays ? "


L’Empereur Taizong ordonna alors que tous les officiers au-delà du cinquième rang, à tour de rôle, demeurent à la Cour Impériale. Il les rencontrait souvent et les interrogeait sur la situation des gens du peuple, et sur le pour et le contre de ses politiques. De cette façon, il put établir des bases solides pour la prospérité de la période Zhengguan.


(Tiré de Zizhitongdian, un ouvrage de référence en histoire chinoise)


Version Chinoise :
【传统文化】不识弓箭

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.