L’Impératrice Ma Mingde, première dame du pays

" Un homme véritable devrait mourir sur le champ de bataille à la frontière en défendant son propre pays, et son corps devrait être renvoyé à la maison enveloppé de cuir de cheval " Ce sont les fameux mots du général Ma Yuan. Il fut un général très connu pendant la dynastie Han de l'est. Il fit de grandes contributions pour la paix sur la terre de Chine sous l'empereur Liu Xiu, mais parce qu'il avait offensé Lian Song( le beau-fils favoris de l'empereur), lorsqu'il mourut, il ne reçut pas de funérailles appropriées.

Peu après le décès du général Ma yuan, son jeune fils mourut aussi. L'épouse du général Ma ne put pas supporter la double perte et devint instable mentalement. La troisième fille de Ma Yuan n'avait que 13 ans à l'époque mais elle prit bravement soin de sa famille entière. Non seulement elle fut capable de gérer les choses majeures et mineures dans le ménage, mais elle représenta aussi la famille avec beaucoup de talent comme une adulte dans les relations avec les autres familles.

En 52, à l'age de 13 ans, elle fut sélectionnée pour rejoindre la cour de Liu Zhuang, le prince couronné. Après être entrée au palais, elle se dévoua à servir l'impératrice Yin. Elle traitait aussi tout le monde autour d'elle avec énormément de respect et de bonnes manières, et graduellement elle fut aimé de tous. En 57, Liu Zhuang devint empereur et il la nomma une de ses concubines royales. En 60, au moment de sélectionner son impératrice il demanda à sa mère, l'impératrice douairière Yin, son avis. L'impératrice douairière Yin répondit : "la concubine royale Ma est les plus vertueuses parmi vos épouses. Elle devrait être votre choix ". Alors l'empereur nomma Ma son impératrice. Elle fut connu dans l'histoire comme l'impératrice Ma Mingde( Ming signifie " clair " et de signifie "vertu ")

L'impératrice Ma n'était pas seulement vertueuse, elle était aussi cultivée. Elle pouvait réciter le Livre des changements en entier. Elle était aussi très familière avec beaucoup de textes classiques de Confucius, parmi lesquels les Annales du Printemps et de l'automne , Chu Ci et Zhou Li. Plus tard, elle écrivit un livre appelé Notes sur la vie d'un empereur de Xian.

L'impératrice Ma avait un bon coeur de nature. Elle était modeste, économe et ne se plaisait pas à la recherche du plaisir. Elle était gentille envers tous. Elle portait toujours des vêtements de coton. A part dans les occasions formelles d'état, elle ne portait jamais de vêtement onéreux. Les autres concubines de l'empereur la respectaient et l'admiraient

C'était une femme dotée de vertu et de talents, ainsi que d'un beau paraître. Bien qu'elle ne voulut pas interférer dans les affaires du pays, elle avait un jugement judicieux. En 70 , Liu Ying le Duc de Chu et le demi-frère de l'empereur avaient programmé de renverser l'empereur et de prendre son trône. Après que leur complot ait été découvert, l'empereur ne put pas supporter de les executer. Il retira seulement le titre de Liu Ying et lui ordonna de déménager pour le conté de Danyan( dans la province actuelle de Anhui). Liu Ying se suicida une fois arrivé au conté de Danyan. L'empereur sentit que certains partisans de Liu Ying avaient encouragé et pressé sa rebellion, alors il ordonna d'arrêter les partisans de Liu Ying. Un grand nombre de personnes était impliquées. Plusieurs milliers de fonctionnaires furent arrêtés et envoyés dans des lieux éloignés. Beaucoup de fonctionnaires de cour pressèrent l'empereur d'arrêter la chasse au sorcière, mais l'empereur refusa d'écouter. Après que l'impératrice Ma ait appris que la vaste majorité des gens qui avaient été arrêtés et punis était innocents, elle fut vraiment troublés. Lorsque l'empereur vint lui rendre viste un jour, elle le pressa de ne plus élargir l'étendue de l'enquête. Elle paraissait si triste que l'empereur fut profondément ému. En février 72, il accorda l'amnistie au pays tout entier. Les gens qui avaient commis la trahison n'étaient normalement pas inclus dans l'amnistie. L'empereur Liu Zhuang fit une exception et leur donna aussi l'amnistie. Un cas majeur qui aurait pu résulté dans l'injuste mort de beaucoup d'innocents fut rapidement amené à une fin. Liu Zhang était normalement un empereur très strict. L'impératrice Ma gagna un grand mérite pour la clôture rapide et bienveillante de l'affaire.

Depuis lors, l'empereur Liu Zhang sentit que l'impératrice avait une compréhension unique et perspicace des affaires politiques du pays. Elle avait la capacité d'analyser la situation entière avec rationalité et de prendre plusieurs choses en considération. Lorsqu'il rencontrait des choses qu'il ne pouvait pas résoudre facilement, il demandait souvent l'avis de l'impératrice. L'impératrice pouvait donner des analyses perspicace et donner des solutions constructives. L'empereur prenait son avis au sérieux et acceptait beaucoup de ses suggestions, qui mirent fin à beaucoup de lacunes sur la façon dont le pays était mené. Bien quelle ait reçu de telles reconnaissances de l'empereur, l'impératrice Ma n'essaya jamais de promouvoir ses propres membres de famille. Elle ne souleva pas même la question de l'injustice que son propre père avait subit. Bien quelle fut très triste à ce sujet, elle ne souleva jamais le sujet avec l'empereur, qui en retour la respectait encore plus.

L'impératrice Ma n'eut elle-même jamais d'enfant . Après que Madam Jia, une des concubines royale de l'empereur, ait donné naissance à un fils, l'empereur donna l'enfant à l'impératrice Ma. Le garçon fut appelé Liu Dan. Lorsqu'il déposa l'enfant dans les bras de son épouse, Liu Zhang dit quelque chose pour la réconforter: " Dans ce monde, toutes les femmes ne sont pas capables de donner naissance à un enfant. On ne peut pas seulement traiter l'enfant à qui l'on a donné naissance comme son propre enfant. Tant que vous le traitez avec bonté et amour, cet enfant qui est d'une autre femme, deviendra votre propre fils filial et fidèle. "

L'impératrice Ma se dévoua à s'occuper de Liu Dan. Même si elle avait beaucoup de serviteurs dans le palais royal, elle prenait soin du bébé elle-même. L'attention et l'amour maternelle qu'elle donnait au garçon tandis qu'il grandissait surpassait ce que les autres concubines royales donnaient à leur propre enfant naturels. L'impératrice Ma et Liu Dan étaient très proche.

En 75, l'empereur Liu Zhang mourut. Liu Dan le prince couronné, accéda au trône. Il nomma L'impératrice Ma Impératrice Douairière. Il savait que l'impératrice Ma n'était pas sa mère naturelle, mais il savait combien d'amour elle lui avait donné pendant des années et il la traitait comme sa propre mère dans son coeur. Après qu'il soit devenu empereur, Il ne donna pas de traitement spécial à Madam Jia, sa mère naturelle. Madam Jia vécut le reste de sa vie dans le palais royal comme l'une des nombreuses concubines du précédent empereur. Sa famille ne reçut pas non plus d'honneur spécial ni de reconnaissance.

Un an après que Liu Dan eut accédé au trône, une sécheresse majeure eut lieu. Certains fonctionnaires royaux voulaient flatter la famille de l'impératrice douairière Ma en utilisant cette opportunité. Ils dirent à l'empereur que la sécheresse avait eu lieu parce que la famille de Ma n'avait pas été correctement honorée, et ils encouragèrent l'empereur à accorder le rang de marquis aux frères de l'impératrice douairière Ma. l'impératrice douairière Ma refusa de remplir la requête. Elle écrivit un édit aux mots durs et refusa la demande. Lorsque l'empereur lut l'ordre, il fut très ému. Il dit à sa mère " la dynastie Han est très prospère. L'honneur des mes oncles est la même chose que de donner à mes fils le titre de duc. Cela est supposé avoir lieu. Vous êtes si modeste. Voulez vous que je sois un empereur qui ne montre pas son propre respect filial pour ses oncles? Parmi mes trois oncles, un est âgé et deux sont malades. Si quelque chose leur arrive avant que je leur donne leur propre titre, je vais le regretter le reste de ma vie. Nous devons trouver un moment propice pour les honorer correctement et nous ne devrions pas attendre trop longtemps."

L''impératrice douairière Ma répondit " j'ai un peu pensé à cette question. Ce n'est n'est pas que je veuille avoir une réputation de modestie au point de permettre à la réputation de mon fils de souffrir. C'est juste que la famille Ma n'a pas fait de contribution au pays. Il y a déjà une sécheresse majeure et notre peuple souffre. Si nous honorons ma famille à un moment pareil, cela est contre mon souhait, et cela n'est pas monter du respect pour moi. Si vous devez les honorer, vous devez attendre que le temps soit bon et que nos frontières soient calmes.

Quare ans après que Liu Dan eut accédé au trône, le pays jouit d'un bon climat et d'une excellente moisson. Les frontières aussi étaient calmes. L'empereur donna alors à ses trois oncles le titre de marquis.

Après que L'impératrice douairière Ma l'ait appris, elle sentit que les gens ne devraient pas être avides, et elle ne voulut pas que ses frères exercent trop d'influence à la cour royal. Elle fit connaître ses souhaits à ses frères. Après qu'ils aient accepté le titre de marquis, ils démissionnèrent de leurs postes officiels et ils arrêtèrent de participer aux affaires politiques du pays.

Pendant la dynastie Han de l'est, beaucoup d'empereurs sont morts jeunes, laissant derrière eux de jeunes fils héritiers du trône. La plus part des jeunes impératrices douairières ont fait confiance à leur propre famille pour conduire le pays, ce qui a résulté en de nombreuses tragédies. L'impératrice douairière Ma a été la seule exception. Elle a appris de l'histoire et interdisit à sa famille d'avoir trop de pouvoir. Elle vécut sa vie modestement, d'une façon frugale et menant profil bas. Elle était une personne très cultivée et elle possédait un esprit affûté. Elle mourut en 79 à l'age de 41 ans. Elle contribua beaucoup au règne de son mari et de son fils. Les annales des femme justes IIème partie eurent l'éloge suivante pour elle: " En tant que jeune fille avant d'être mariée, elle était un exemple pour toutes les jeunes filles, en tant que mère du pays, elle a été un exemple pour toutes les impératrices.

Première publication en anglais :
http://www.pureinsight.org/pi/index.php?news=3837

Version chinoise :
http://www.zhengjian.org/zj/articles/2006/2/23/35777.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.