Madame Yu Lixin, pratiquante de Dafa est morte après avoir souffert d'épouvantables tortures

Madame Yu Lixin, pratiquante de Dafa avait 36 ans quand elle est décédée. Elle était une fonctionnaire de l’union des travailleurs de la ville de Jilin [un département du gouvernement] dans la province de Jilin, une membre du Parti et diplômée de faculté. Avant de pratiquer le Dafa, elle avait neuf maladies différentes. Elle est allée chez beaucoup de docteurs renommés, mais tous avaient échoué à la guérir. N'ayant plus d'autres possibilités, elle se tourna vers le Falun Dafa en 1997. Plusieurs mois plus tard, un miracle s’est produit : toutes ses neuf maladies avaient disparu ! Durant deux ans de cultivation, Madame Yu se conduisit selon l’exigence du Maître, et ainsi elle est devenue une meilleure personne. Elle était une bonne travailleuse, une bonne femme de maison, et elle prit même sa belle-mère chez elle, avec qui elle parlait difficilement avant sa cultivation. Sa belle-mère était très heureuse et dit: “Ma belle-fille est la meilleure au monde.” Elle a été récompensée des titres de “Fonctionnaire exceptionnelle” et “Membre exceptionnel du Parti” pendant plusieurs années. Elle travaillait toujours dur et ne s’est jamais plainte.

Le 20 juillet 1999, le dictateur Jiang commença la persécution du Falun Gong. Afin de laisser les fonctionnaires du gouvernement connaître les changements physiques et moraux survenus chez elle, madame Yu est allée à Pékin faire appel. Elle fut arrêtée et escortée au retour par la police du département de police de la ville de Jilin. Elle souffrit des tortures inhumaines. Parce qu’elle refusait d’abandonner le Falun Dafa, elle fut expulsée du Parti et licenciée à son travail; de plus, elle fut illégalement condamnée à cinq ans de prison. Elle protesta et fit appel, mais aucun juge n’a osé parler de Falun Gong. Dans le camp de travail des femmes de la province de Jilin, elle fut attachée à un lit pendant quatre mois, et fit la grève de la faim pendant quatre mois.

Elle a été relâchée en octobre 2001 parce qu’elle était sur le point de mourir. Après qu’elle soit rentrée à la maison, la police locale est souvent venue chez elle la harceler, ainsi madame Yu fut forcée de quitter sa maison et a fui pour échapper aux nouvelles persécutions. Le 5 mars 2002, la police l’arrêta dans une maison louée. Le personnel du poste de police de Zhihe de la ville de Jilin épuisa toutes sortes de tortures brutales sur la très maigre madame Yu, telle que le “banc de Tigre.” [les pratiquants sont forcés à s’asseoir sur un petit banc qui est approximativement de 20 cm de haut (6 pouces). Les genoux des pratiquants sont attachés très forts sur le petit banc –“le banc de Tigre.” Il doit s’asseoir immédiatement avec les yeux regardant en avant. Ses mains étaient attachés sur le derrière ou quelques fois placées sur les genoux. Généralement, plusieurs objets durs sont insérés en dessous les mollets des pratiquants ou les poignets pour les rendre plus dur pour eux de tolérer cet abus (voir illustration sur http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/11/24/16156.htm ]l]. De plus, il attachèrent brutalement le corps entier de Madame Yu avec des cordes [note : le nom chinois de cette méthode de torture est le « Shang Da Gua »]. Plus d’une fois, Madame Yu était sur le point de mourir à cause des tortures.

Le 8 mars 2002, madame Yu a été envoyée à la prison des femmes de la province de Jilin, où elle commença une autre grève de la faim. Plus tard, elle a été envoyée à l’hôpital de la police de la province de Jilin. A ce moment, la pression du sang n’a pu être mesurée; la police ne pouvait pas encore la relâcher. Le personnel à l’hôpital de la police lui injecta des médicaments qui détruisirent le système nerveux central. Le 5 avril, madame Yu était dans un coma et son corps était convulsif. Le personnel lui coupa les veines pour lui injecter des médicaments. Après avoir été méchamment et inhumainement torturée, le 5 mai 2002, madame Yu décéda après 66 jours d'une grève de la faim. Elle laissa derrière elle sa belle-mère de 70 ans et sa fille de 8 ans. Dans la journée où madame Yu décéda, sa belle-mère demanda plusieurs fois aux fonctionnaires dans le camp de travail forcé de Chaoyanggou de la ville de Changchun d’autoriser le mari de madame Yu, Liu Hongwei de voir madame Yu pour la dernière fois. Le mari de madame Yu avait été illégalement condamné à deux ans de travail forcé pour pratiquer Dafa et était détenu dans le camp de travail forcé de Chaoyanggou à ce moment-là; cependant, sa demande a été refusée.

Nous souhaitons que les gens de bon cœur dans le monde défendront le Falun Gong. Merci de secourir les milliers de pratiquants comme madame Yu Lixin, qui luttent pour survivre dans ces horribles conditions.


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/5/22/22319.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.