Déclaration du Dr Steve Ladyman MP du Royaume Uni : la persécution du Falun Gong en Chine – il est temps d’inscrire cette question à l’agenda international

Vivant dans un pays où la liberté d’expression, de religion et d’association nous est acquise, il nous est difficile de comprendre la situation des adhérents du Falun gong en Chine. Alors que le sectarisme et l’intolérance envers les gens de différentes religions, couleurs et antécédents, ne nous sont malheureusement pas étrangères dans ce pays, c’est quelque chose que notre Gouvernement fait à juste titre de grands efforts pour éradiquer. Notre Gouvernement ne soutient, ni n’encourage ni de fait ne commet le sectarisme.

Nous en Grande Bretagne, n’excuserions jamais un système de culte contrôlé par l’état, dans lequel les groupes que le gouvernement prétend être des menaces pour l’ordre sont écrasés. Lorsque les états répondent aux menaces, perçues ou réelles, sans juste procès, ou utilisent leur pouvoir pour opprimer et persécuter, il devient impossible aux individus de se protéger eux-mêmes. En tant que membre du Parlement, je crois avoir le devoir d’assister les groupes dans cette position, qui ne disposent pas d’autres moyens pour faire entendre leur voix, c’est la raison pour laquelle je m’occupe de la situation du Falun Gong en Chine

La tonalité politique qui a caractérisé une grande partie du monde occidental après les attaques terroristes du 11 septembre contre les Etats-Unis, a eu pour conséquence malencontreuse de fournir au Gouvernement Chinois une justification pour son usage d’une force excessive. Je crois cette force à la fois dangereuse et contre-productive. Le Falun Gong, classifié par Beijing comme organisation terroriste, ses pratiquants en Chine se sont trouvés eux-mêmes face à une police terrifiante et à l’attaque de la propagande. le Gouvernement Chinois utilise la guerre contre le terrorisme pour légitimer leur brutale répression du Falun Gong. C’est quelque chose sur lequel nous devons communiquer avec eux.

L’intégration réussie de la Chine dans l’Organisation Mondiale du Commerce et la poursuite de ses réformes économiques sont des développements positifs. Je crois que le libre échange, l’engagement économique et les relations ouvertes sont généralement la manière la plus efficace d’amener des changements positifs dans une société fermée. Les marchés de la Chine sont dans de nombreux cas ouverts pour la première fois aux étrangers. D’autres nations amènent de nouveaux capitaux et une diversité de gens en Chine pour commercer et investir. Avec cet influx de nouvelles idées, de technologie et d’affaires internationales, la Chine va devenir de plus en plus engagée dans les affaires du monde. Nous avons de grands espoirs que cet engagement finira par libéraliser la Chine.

Tristement, il y a eu peu de signes que notre espoir de voir ces changements commencer à orienter la Chine vers la démocratie ou du moins vers un assouplissement de leur attitude sur les libertés religieuses se soit réalisé. Croyant que c’est au bout du compte l’engagement plutôt que l’isolement qui apportera une amélioration, il est temps que notre Gouvernement exerce une plus grande pression sur la Chine pour l’amener à s’ouvrir à la diversité religieuse et respecter le droit à la liberté religieuse. Ceci conduira finalement à une nation plus tolérante et harmonieuse avec une vraie stabilité sociale, plutôt qu’une forme de stabilité imposée et maintenue par la répression. Nous devons continuer à nous servir de l’appartenance de la Chine à l’Organisation Mondiale du Commerce pour pousser dans le sens de l’amélioration des droits de l’homme. La sélection de la Chine pour les Jeux Olympiques de 2008, étant un grand honneur pour le peuple Chinois, offre aussi au Gouvernement Chinois une opportunité fantastique de montrer à la communauté internationale qu’elle déshonorera cet événement en continuant à violer les droits de ses citoyens. C’est un point que nous devons soulever avec eux, encore et encore.

Il nous appartient à tous, à l’intérieur et à l’extérieur du Parlement, de nous efforcer d’inscrire cette question à l’agenda international. Nous devons travailler au nom de chacune des personnes qui a souffert aux mains de cette répression. Ensemble avec l’Union Européenne et les Etats-Unis, notre Gouvernement doit continuer à capitaliser sur cette prise que nous avons sur la République Populaire de Chine, et vite. Des gens sont en train de mourir.Dr Steve Ladyman MP

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.