Maître est toujours à nos côtés

Il n'y a pas très longtemps, j'ai lu un article sur le site Web de Minghui (la version chinoise de Clearwisdom) qui disait qu'un pratiquant avait renoncé à la cultivation parce que pendant longtemps il ne pouvait rien voir de supra-normal et avait ainsi perdu la foi juste en Dafa. Après la lecture de cet article, j'ai ressenti qu'il était dommage que ce pratiquant ait abandonné l'occasion prédestinée de la cultivation, qui se produit seulement une fois en mille ans, en particulier au moment où la rectification de la Loi approche de la fin. Je voudrais partager mes expériences de cultivation avec les nombreux pratiquants qui ne peuvent pas voir dans d'autres dimensions.

J'ai commencé la cultivation en octobre 1998. Quand j'ai compris la signification du Falun Dafa je me suis senti exalté. La joie et le sentiment d'excitation que j'ai eu étaient indescriptible. C'était exactement ce que Maître avait évoqué dans Zhuan Falun au sujet de l' « attachement au fanatisme. » J'étais enchanté du fait que la relation prédestinée, qui ne se réalise qu'une fois en des milliers d'années, ait été finalement accomplie !

Je suis un jeune homme pratiquant. Avant la cultivation, j'avais beaucoup d'attachements, l'un d'entre eux était un attachement fort à me mettre en avant. Après avoir commencé la cultivation, j'ai lu la section, "Les démons issus de son propre esprit " dans Zhuan Falun. J'avais peur de ne pas pouvoir me contrôler si je voyais des choses dans d'autres dimensions, ainsi j'ai spécialement brûlé de l'encens devant l'image du maître et ai dit, "Maître, je ne veux pas que mon oeil céleste soit ouvert. Je veux cultiver avec l'oeil céleste fermé. " Après avoir exprimé ce souhait, je n'ai jamais rien vu de supra-normal, à une exception. C'était quand, dans des conditions difficiles, j'ai persisté dans la lecture de Zhuan Falun. Afin de m'encourager, Maître m'a laissé voir que derrière chaque mot du Zhuan Falun se trouvait de nombreux petits et magnifiques Bouddhas dorés.

Quand j'ai commencé la première fois la cultivation, j'ai senti la rotation du Falun et l'expansion rapide de mon corps. A part cela, je n'ai jusqu'ici rien ressenti d'autre. Mais je sais que le Maître est vraiment comme ce qu'il avait dit dans son discours d'ouverture de l' « Enseignement de la Loi à New York City » (mars 23, 1997) :

" Aussi longtemps que vous faites la cultivation, je suis en fait à côté de vous. Aussi longtemps que vous faites la cultivation, je peux être responsable pour vous du début jusqu'à la fin ; de plus, je m'occupe de vous à chaque instant. " (Traduction non officielle)

Je vais décrire quelques événements ayant eu lieu durant ma cultivation.

Une nuit j'ai continué à étudier la Loi jusqu'à 23 h. J'étais vraiment somnolent et mes paupières étaient collées comme avec de la glue. J'ai voulu faire un petit somme et ai promis que je me réveillerais certainement à 00 h pour envoyer des pensées droites. Je me suis endormi. Alors que je dormais profondément, j'ai senti comme si quelqu'un avait frappé un gong et je me suis réveillé. J'ai jeté un coup d'oeil à l'horloge. Elle était à 23 h 50. Oh ! J'ai réalisé que c'était Maître qui m'avait réveillé pour que j'envoie des pensées droites. Je suis me suis levé à la hâte et j'ai envoyé des pensées droites.

Une fois pendant un voyage d'affaires à Pékin, je suis allé chez un ami pratiquant pour échanger des expériences. J'ai rencontré une pratiquante qui avait abandonné la cultivation depuis longtemps. Avant la persécution elle avait bien pratiqué. Après le début de la persécution, bien qu'elle n'avait pas été diligente et qu'elle n'avait pas lu pendant quelques années les livres du Falun Gong, elle savait que le Falun Gong était merveilleux. Mais Maître ne l'avait pas abandonné. Elle a quitté sa ville natale et est venue à Pékin pour rechercher un travail. Par coïncidence elle a loué une pièce chez ce pratiquant à qui je rendais visite. En la faisant vivre là, Maître lui a fait réaliser qu'elle devait être diligente en étudiant les enseignements du Falun Gong. Le premier jour, nous avions tous les trois envoyé des pensées droites à minuit. Le jour suivant à 6:00 heure du matin, nous étions deux à envoyer des pensées droites sans elle. Elle était paresseuse et était retournée dormir ; elle n'a pas voulu se lever. Maître a fait apparaître dans son esprit une scène montrant deux d'entre nous envoyant des pensées droites et lui a recommandé d'envoyer de fortes pensées droites. Mais elle était vraiment trop endormie et n'a toujours pas voulu se lever. Alors le maître a fait apparaître cette scène dans son esprit : un autre pratiquant lui faisait monter des escaliers très hauts et raides, marche après marche. Tout en grimpant, le pratiquant nettoyait et balayait la poussière et les déchets des marches. Quand elle s'est réveillée, nous avions fini d'envoyer les pensées droites. Elle nous a demandé : « avez-vous fini envoyer les pensées droites ? » Nous lui avons demandé comment elle l'avait su et elle nous a raconté les scènes qu'elle avait vues.

Une autre fois, ma mère est venue chez moi pour un court séjour. Bien que précédemment quand je souffrais de la persécution du régime de Jiang Zemin pour ma pratique du Falun Gong, ma mère ait été inquiétée et effrayée pour ma sécurité, elle n'a cessé de croire que son fils était un homme bon et que le Falun Gong enseignait aux gens à faire de bonnes actions et était merveilleux. Je lui ai dit que toutes les fois où elle avait du temps elle devrait dire, « Falun Dafa est bon. Vérité-Compassion-Patience est bon. » Ma mère récitait ceci avant d'aller au lit chaque soir. Le matin suivant elle m'a raconté que quand elle s'était réveillée, elle avait vu quelqu'un en vêtements taoïste près de son lit. L'homme avait une longue barbe blanche et la regardait de façon très aimable et compatissante. Il portait également une queue de cheval similaire à celle que les Taoistes portaient habituellement dans les temples. Bien qu'elle ne l'ait jamais rencontré avant elle n'a ressenti aucune crainte. Au lieu de cela, elle s'est sentie bien. Après un moment le vieil homme a disparu. Elle m'a demandé ce que je pensais de cette personne. Je lui ai dit que c'était probablement le Maître du Falun Dafa - M. Li Hongzhi.

Récemment une chose intéressante s'est produite. J'avais jusqu'à maintenant utilisé différentes occasions pour clarifier la vérité au sujet du Falun Gong à d'autres. Un jour au travail, j'ai reçu un appel téléphonique du Canada. Il s'agissait d'une vieille amie que je n'avais pas vu depuis sept ou huit ans. Elle m'a dit qu'elle avait inopinément fait un rêve à mon sujet. Dans le rêve j'étais soudainement devenu un conférencier d'université et faisais partie du corps enseignant en droit, spécialisé dans l'enseignement de la Loi aux étudiants. En fait, j'ai su que le Maître m'encourageait à travers ses mots. Ce rêve a également aidé à l'accomplissement de notre relation prédestiné de sorte qu'elle a pu connaître la vérité au sujet du Falun Gong !

Quand j'ai appris que ce pratiquant avait abandonné la cultivation parce qu'il ne pouvait rien voir de supra-normal, j'étais navré. Que notre Œil Céleste soit ouvert ou non est l'arrangement systématique de Maître. Est-il important que nous puissions voir des choses dans les autres dimensions ? La cultivation consiste précisément en l'abandon de tous ces attachements ; pourquoi recherchez-vous ces choses ? Une fois que vous aurez terminé la cultivation et atteint la Plénitude, ne verrez-vous pas tout ce que vous êtes censés voir ? Ce pratiquant ne devrait-il pas regarder à l'intérieur et trouver ses attachements fondamentaux ? Quel est l'objectif réel de la cultivation ? Nous cultivons-nous afin de pouvoir voir ce qu'il y a dans les autres dimensions ? En fait, que nous puissions voir ou non, Maître est à côté de nous et de tous les pratiquants, nous observant et nous protégeant !


* Shi fu, le plus souvent traduit par Maître. Shi signifie ‘professeur’ en chinois et Fu veut dire ‘père’. Par conséquent, Shifu se rapporte à quelqu'un qui est à la fois votre professeur et votre père. Les Chinois n'appellent pas leurs enseignants habituels Shifu. C'est un terme spécial utilisé seulement dans le domaine de la cultivation.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.