L’histoire de Sainte Grue et du hibou chérissant une souris en décomposition

Zhuangzi et Bianji étaient bons amis et tous les deux des personnes remarquables et instruites.


Toutefois, ils différaient sous bien des aspects. Zhuangzi ne s’intéressait guère à la poursuite du renom et de la richesse, tandis que Bianji était un Premier ministre appréciant sa position dans la société. Zhuangzi croyait que les êtres éveillés devaient renoncer à la poursuite de la richesse, du renom et du gain, et à rechercher tout pouvoir officiel. Il pensait que c’était ce pourquoi les gens étaient pollués par la grande cuve de teinture de la société ordinaire. Par conséquent Zhuangzi s’apprêtait à persuader Bianji de renoncer à sa position et de venir plutôt voyager avec lui autour du monde.


Cependant, Bianji savait que Zhuangzi venait lui rendre visite et il était mal à l’aise. Il pensait : " Zhuangzi est bien plus instruit que moi et il essaie probablement de s’emparer de mon pays. Vient-il se battre pour la position de Premier ministre ? " Par peur, Bianji ordonna que Zhuangzhi soit arrêté à son arrivée.


Zhuangzhi fut très surpris lorsque cela se produisit mais il réussit à s’enfuir. Lorsqu’il vit Bianji, il le regarda droit dans les yeux en marchant dans sa direction.


Bianji était somptueusement vêtu tandis que Zhuangzi était habillé très simplement. Mais peu importait à Zhuangzi. Lorsque Bianji lui demanda pourquoi il était venu, Zhuangzi dit : " laisses moi te raconter une histoire " : Il était une fois un oiseau d’une grande noblesse du nom de Sainte Grue qu’on ne trouvait nulle part ailleurs que dans un arbre phœnix, et qui ne mangeait que les feuilles de l’arbre phœnix. Aucun autre oiseau ne pouvait lui être comparé en terme de noblesse. Chaque année Sainte Grue volait en direction de la côte est, tout du long jusqu’aux montagnes septentrionales. Un jour, alors qu’il traversait des étendues d’herbe, il vit un hibou en train de manger une souris morte en décomposition. La souris en décomposition avait si bon goût pour le hibou. Le hibou vit Sainte Grue et se sentit menacé alors qu’il serrait étroitement la souris morte. Il cria à la grue : "Oses donc me voler ma souris morte ! "


Zhuangzi demanda alors sévèrement à Bianji : “As tu donc pensé que je convoitais ta souris morte en décomposition ?” Bianji comprit immédiatement et inclina honteusement la tête.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.