Han Xin : Le plus célèbre général de la dynastie Han

 


Han Xin (?? – 196 av. J.C), un militaire au début de la dynastie Han, était originaire de Huaiyin en Chine (l’actuelle province de Jiangsu).


Ses deux parents étaient morts alors qu’il était encore jeune. Il étudiait dur en dépit de sa pauvreté et devint familier avec les stratégies et les tactiques militaires. Il avait de grandes ambitions et voulait devenir un jour quelqu’un d’important. Sans aucune source de revenus, il allait souvent manger dans les maisons de ses amis. Quelque fois il allait à la rivière Huai attraper du poisson qu’il échangeait pour de l’argent. Il était souvent en but à la discrimination des gens qui l’entouraient. Un jour, un gang de malfrats l’humilia en public. Un boucher s’adressa à lui et lui dit : " Bien que tu sois grand et fort et que aimes porter l’épée, je sais que tu es un lâche. Oses-tu me tuer avec ton épée ? Si tu n’oses pas, tu dois ramper entre mes jambes." Han Xin avait beaucoup d’ambition et savait que s’il tuait l’homme il devrait le payer de sa vie. Comment pouvait il tuer un homme comme ça ? L’esprit impassible, il rampa entre les jambes du boucher sous les regards de tous. Le fait est resté dans l’histoire comme " L’humiliation de ramper entre les jambes de quelqu’un. "


En 209 avant J.C., deux fermiers, Chen Sheng et We Guang, initièrent une révolte contre la Dynastie Qin corrompue. Bientôt des rebellions surgirent partout en Chine. Han Xin alla se joindre à l’armée rebelle de Xiang Liang, qui fonda la nation de Chu oriental. Après que Xiang Liang soit tué dans une bataille, son neveu Xiang Yu devint le dirigeant de Chu Oriental. Xiang Yu n’avait guère d’estime pour Han Xin et ne lui donna qu’une position de garde. Han Xin fit de nombreuses suggestions à Xiang Yu, mais aucune ne fut adoptée. Il lui en voulut et quitta le camp de Chu pour se joindre à l’armée rebelle appelée Han sous l’autorité du Seigneur Liu Bang.


Au début, Liu Bang n’avait pas non plus beaucoup d’estime pour lui et le nomma officier chargé de l’intendance. Han Xin réalisa que Liu Bang ne lui donnerait aucune position importante et décida de partir de nouveau. Mais le Premier ministre de Liu Bang, Xiao He, connaissait les capacités de Han Xin.Lorsqu’il apprit que Han Xin était parti, il lança son cheval derrière Han Xin galopant toute la nuit et l’ayant rattrapé le persuada de revenir. Il existe une phrase à propos de cette histoire " Xiao Hu poursuivant Han Xin sous la lune. "


Plus tard, après de nombreuses recommandations de Xiao He, Liu Bang discuta de stratégie militaire avec Han Xin et réalisa que Han Xin était un rare talent militaire. Liu Bang tint alors une cérémonie conférant à Han Xin le grade de premier général.


En mai de l’année 206 av. J.C, l’armée Han gagna une victoire majeure contre l’armée du Seigneur Zhang Han. L’armée du Seigneur Zhang Han était basée près de la ville de Hangzhou. La route y menant avait été détruite. Han Xin envoya ouvertement de nombreux soldats pour réparer la route. Han l’apprit et déposa ses gardes pensant que l’armée Han ne serait pas capable de fomenter une attaque avant que la route ne soit réparée. Pendant ce temps, Han Xin, menait lui-même silencieusement les troupes le long d’une vieille route détournée près de Nanzheng et sortit de la ville de Chen Cang. L’armée de Lord Zhang Han prise par surprise fut détruite par l’armée Han. Grâce à la victoire, Liu Bang fut capable de s’établir lui-même comme un des trois chefs rebelles.


En février de la deuxième année de Hangaozu, Han Xin conduisit ses troupes hors de la passe de Hanguguan et marcha vers la ville de Luoyang. Il remporta une série de victoires. L’armée Han conquit finalement Peng, la capitale de Chu, dirigée par Xiang Yu. A l’époque, Xiang Yu engageait une bataille avec le pays de Qi. Lorsqu’il apprit la chute de Peng, il mena 30 000 cavaliers bien entraînés à retourner à Peng durant la nuit et vainquit en peu de temps l’armée Han. Han Xin regroupa les troupes vaincues et joignit sa force avec Liu Bang dans la région de Luoyang. Il eut recours à des tactiques de guerre, d’impasses et de raids, et vainquit l’armée de Chu entre le comté de Jiang et de Suoting, empêchant ainsi l’armée de s’avancer à l’ouest. Finalement le front de la bataille se stabilisa à Yingyang (dans l’actuelle province de Henan)


En août, Liu Bang appointa Han Xin comme le Premier Ministre de gauche. Han Xin mena une armée à attaquer le pays de Wei. Le seigneur de Wai Bao, disposa un grand nombre de troupes le long de la rive est du Fleuve jaune. A la lumière de la stratégie de la troupe de Wei, Han Xin disposa un grand nombre de vaisseaux à Linjin, juste du côté opposé du Fleuve jaune, prétendant qu’il attaquerait en traversant le Fleuve avec ses vaisseaux. Pendant ce temps, il fit construire secrètement un équipement temporaire pour traverser le fleuve en utilisant des montants de bois attachés ensemble avec des vases de céramique. Les troupes traversèrent le fleuve en amont à Xiayang, et lancèrent une attaque surprise à Anyi. Avec l’apparition inattendue des troupes de Han derrière l’armée de Wei, Han Xin vainquit l’armée de Wei et captura Bao, le Seigneur de Wei.


En septembre de la troisième année de Hangaozu, Han Xin mena les troupes en direction de l’est pour attaquer Eyu ; il captura le Premier ministre intérimaire Xia Chuo et s’empara de nouveau du comté de Dai. À ce moment, Liu Bang ordonna à Han Xin de mettre aussi vite que possible le gros de ses forces dans la région de Yingyang pour renforcer la défense de la région. Ainsi, Han Xin conduisit environ dix mille troupes en direction de l’est pour attaquer Zhao à Jingxing. Le Seigneur Xie de Zhao et le Commandant en chef Chen Yu, placèrent deux cent mille soldats aux portes de Jingxing dans la région de la Montagne Taixing. L’armée de Zhao tenait le terrain favorable et se préparait à une bataille décisive avec Han Xin. Han Xin répartit 200 cavaleries légères dans la nuit pour circonvenir par derrière le principal régiment de l’armée de Zhao. Au lever du jour, Han Xin aligna les principales forces à la limite des berges de la rivière, avec la rivière derrière les troupes et trompa l’armée de Zhao qui attaqua.


L’armée de Han combattit dos à la rivière. Sachant qu’aucune retraite n’était possible, tout le monde se battit désespérément. Les 2000 cavaliers utilisèrent l’opportunité pour attaquer le bataillon de Zhao. Lorsque l’armée de Zhao vit les drapeaux rouges de l’armée de Han flottant partout, ils paniquèrent et tombèrent dans un chaos total. Han Xin utilisa la situation favorable pour contre-attaquer et vainquit les 200 000 hommes forts des troupes de Zhao. Les troupes de Han tuèrent le commandant en chef Chen Yu et capturèrent le Seigneur Xie de Zhao.


En novembre de la quatrième année de Hangaozu (203 av. J.C), Han Xin utilisa les tactiques de troupes lourdes pour attaquer rapidement la capitale de Qi, Linzi. Long Qie, général de Chu conduisit une armée de 200 000 troupes à la rescousse et rencontra l’armée vaincue de Qi à Gaomi (dans l’actuelle province de Shandong.) Ils firent face aux troupes de Han sur le côté opposé du Fleuve Huai. Han Xin répartit secrètement les troupes pendant la nuit pour bloquer le courant du fleuve en amont avec plus de dix mille sacs de sable. Au petit jour, il envoya une partie des troupes traverser le Fleuve Huai pour attaquer les troupes de Chu puis se retira feignant d' être vaincu. Le Général Long Qie se méprit et crut que l’armée de Han était timide et envoya le gros de ses forces traverser la rivière pour attaquer. Han Xin ordonna à ses troupes d’ouvrir le barrage en amont et l’eau sépara les troupes de Chu en deux moitiés. Puis il utilisa la stratégie d’ " attaquer l’ennemi au milieu de la traversée du fleuve " et tua toutes les troupes qui avaient traversé le fleuve. Le Général Long Qie fut également tué. Les troupes jointes de Qi et de Chu, qui étaient de l’autre côté du fleuve, s’effondrèrent sans combattre. Han Xin saisit l’opportunité et poursuivit les troupes qui s’échappaient et captura Tin Guang, le Seigneur de Qi. Il conquit complètement le territoire de Qi.


Après que Han Xin ait occupé le territoire de Qi, Xiang Yu était paniqué. Il envoya vite des hommes persuader Han Xin de se joindre à lui et de combattre contre Han, lui promettant de lui donner un tiers du pays. Han Xin refusa. Le conseiller de Han Xin, Quai Tong, essaya de le persuader : " Général, n’avez vous pas entendu qu’il est dangereux que le courage et le talent dépasse ceux de son propre Maître et qu’un trop grand mérite ne sera pas récompensé ? Votre réputation actuelle alarme votre maître et vous avez des services méritoires. Si vous vous joignez à Chu, il n’auront pas confiance en vous, et vous retournerez à Han, le seigneur de Han vous craindra lui aussi. Si vous ne vous établissez pas vous-même comme seigneur de votre propre droit, alors où sera votre foyer ? " Han Xin l’arrêta aussitôt " Ne parlez plus. Le Seigneur de Han me traite avec une grande gentillesse et une grand faveur. Il m’a donné son attelage personnel pour que je l’utilise. Il m’a donné ses vêtements à porter. Il m’a donné de la nourriture à manger. Nos ancêtres ont dit " Lorsque vous conduisez l’attelage d’un autre, vous partagerez ses soucis, lorsque vous portez ses vêtements, vous partagerez aussi ses soucis, et lorsque vous prenez sa nourriture, vous devriez faire de votre mieux pour lui. " Comment pourrais-je ne voir que mon propre intérêt et oublier la droiture ?


Il refusa de se retourner contre Liu Bang. Mais le territoire de Qi avait juste été conquis et il y avait un besoin d’établir un seigneur pour gouverner le pays et pacifier les esprits de la population. Han Xin écrivit donc une lettre à Liu Bang lui demandant d’être le Seigneur provisoire pour Qi. Tout d’abord, Liu Bang ne consentit point à la requête. Mais après avoir écouté les opinions de Zhang Liang et de Chen Ping, Liu Bang fit de Han Xin le Seigneur de Qi et lui ordonna d’attaquer Chu.


En décembre de la cinquième année de Hangaozu (202 av.J.C), Chu et Han se firent face dans une bataille décisive à Gaixie(aujourd’hui Binan, dans la province de Anhui). Liu Bang appointa Han Xin en tant que commandant en chef. Xiang Yu commanda 100 000 hommes des troupes de Chu à attaquer farouchement sur le front Han. Han Xin ordonna à la mi-section de ses troupes de se retirer légèrement et d’éviter la conduite vigoureuse des troupes de Chu. Puis il étendit les deux ailes pour mener une attaque de flanc et ordonna ensuite à la mi-section des troupes de pousser de l’avant. La stratégie encercla totalement les troupes de Chu. La nuit, Han Xin ordonna à ses troupes de chanter des chants du pays natal de Chu de tous côtés. Les troupes de Chu perdirent leur force pour combattre et furent annihilées à Haixia. Xiang Yu se suicida sur les berges du Fleuve Wu. Les cinq années de guerre entre Chu et Han s’achevèrent lorsque Liu Bang conquit le pays.


D’humble garde pour Xiang Yu, Han Xin devint général sous Liu Bang et remporta des victoires remarquables à répétition en seulement quelques années. Il était la personnalité majeure qui décida de l’issue de la guerre entre Han et Chu. Qai Tong loua sa figure militaire toute puissante comme « Un stratège rare et brillant. » Son principe de manœuvrer les troupes fut hautement loué par les stratèges militaires ultérieurs. Selon Han Yiwenxhi, Han Xi écrivit trois chapitres de la Stratégie militaire de Hanxin. Il est malheureux que le livre ait été perdu.

La capacité de Han Xin rendit Liu Bang extrêmement mal à l’aise. Après avoir vaincu Xiang Yu, Liu Bang s’empara de son commandant militaire et en fit le Seigneur de Chu. Plus tard il fut rétrogradé Marquis de Huaiyin et fut plus tard placé sous assignation à domicile.


Dans la onzième année de Hangaozu (196 av. J.C) l’Impératrice Lu et le Premier ministre Xiao He trompèrent Han Xin le faisant venir au Palais Changle et l’exécutèrent sous le prétexte de conspiration contre l’état. Il est triste de voir comment un grand général de son temps fut assassiné.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.