Un Membre du Parlement Belge recommande vivement au Premier Ministre de soulever la question du Falun Gong durant sa visite en Chine

Voici une lettre de Nelly Maes, membre Belge du Parlement Européen, au Premier Ministre Belge Guy Verhofstadt qui est en Chine en ce moment.
Elle a envoyé cette lettre au consulat Belge à Beijing et demandé aux gens là-bas de s’assurer que le Premier Ministre revevait bien cette lettre avant qu’il ne rentre en Belgique.


Bruxelles, le 27 Mars 2002

Au Premier Ministre Verhofstadt
En visite en Chine

CONCERNANT: La situation des droits de l’homme en Chine.

Respecté Premier Ministre,

Alors que vous êtes en visite en Chine, il y a en ce moment même des gens qui sont tués chaque jour à cause de leurs croyances. Je prévois moi-même une visite à la Chine le mois prochain et je me demande si vous aurez le courage de prendre position sur ces violations des droits de l’homme des plus cruelles. Où est-ce que des milliers de vies humaines ne font pas le poids face aux avantages économiques, au profit magique – et aux pronostics de croissance.

Il y a quelques semaines un campagne de police majeure contre le Falun Gong a commencé, résulant déjà en 5000 arrestations. On dit que des centaines d’entre eux ont déjà été condamnés, bien que ce soit difficile à vérifier à cause d’un blocus total sur les médias. Voici quelques semaines quelques pratiquants de Falun Gong réussissaient à capter les ondes d’un certain nombre de chaînes d’information et à diffuser des images et commentaires sur la violente répression du Falun Gong par les autorités Chinoises.

Depuis lors les gens sont violemment arrêtés et déportés dans des camps de travail, des gens sont jetés du haut d’immeubles. Les autorités parlent ensuite de suicides, des ordres sont donnés d’incinérer immédiatement les corps, les officiers de police ont un quota de cinq arrestations chaque jour, des milliers de personnes sont emprisonnées dans des camps de travail ou de re-éducation,

Le gouvernement Chinois fait n’importe quoi en son pouvoir pour faire passer le Falun Gong pour violent. Des auto-immolations et des suicides sont mis en scène pour prouver que les gens du Falun Gong sont dangereux et qu’ils sont des gens qu’on ne peut arrêter que par une violence radicale.

En Février, après la publication d’un rapport d’Amnistie Internationale, tous les membres de la Libre Alliance Européenne (dont je suis la présidente) ont signé une pétition pour appeler à l’arrêt immédiat de la “violence excessive” contre le Falun Gong et à appeler au respect des libertés fondamentales, culturelles et religieuses de tous.

Pour mettre fin à ces brutales violations des droits de l’homme, en tant que membre du Parlement Européen, je vous demande, en tant que Premier Ministre, de discuter la question avec vos homologues du gouvernement Chinois.

Sincèrement vôtre,

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.