Liu, Qiushang pratiquant de Falun Dafa est torturé à mort - la police emmène son corps de force pour l'incinérer

Il a été vérifié par les dernières nouvelles de la province de Hebei que le pratiquant du Falun Gong Monsieur Liu Qiusheng du comté de Fucheng est mort au commissariat de police de ce comté 20 jours après qu’il ait été kidnappé par la police le 2 Février 2002. Le jour suivant, les autorités de police ont dupé le fils de Liu encore mineur, à l’hôpital, en lui faisant signer les papiers administratifs pour l’autopsie. Dans la soirée, ils ont emmené un escadron d’officiers de police militaire armés pour menacer la famille de Liu, ils les ont frappés à terre et ont emporté de force le corps de Liu pour incinération. Le département de police du comté de Fucheng a vérifié les nouvelles de la mort de Liu.

Le rapport a vérifié que monsieur Liu Qiusheng a été emmené de chez lui le 2 février 2002. Des témoins ont prétendu que les officiers de police du village de Fusheng se sont rués dans la maison de monsieur Liu et l’ont traîné dans la cour. Ils l’ont attrapé par les cheveux et brutalement frappé. Des touffes de ses cheveux ont été arrachés et tout son corps était couvert de boue. La mère de Liu âgée de 65 ans s’est précipitée pour stopper les officiers de police et a reçu une sérieuse réprimande et a été frappée à terre. Plus tard, mère et fils ont été emmenés ensemble de force au commissariat de police. Les officiers de police ont attaché monsieur Liu à une chaise et l’ont frappé brutalement pendant deux heures jusqu’à qu’il perde conscience. Plus tard, monsieur Liu a été enfermé dans une petite chambre à côté de la salle de bain. Le lendemain lorsque la mère de monsieur Liu est allée dans la salle de bain, elle a vu que le visage de son fils était déformé et que ses oreilles avaient des ecchymoses.

A 9 heures le soir du 22 février 2002, monsieur Liu a été torturé à mort. Dans la matinée du 23 février, le personnel du commissariat de police a contacté un comptable du village et fait une fausse déposition disant que monsieur Liu était tombé malade. Ils ont trompé le fils mineur de monsieur Liu le faisant venir à l’hôpital. Ils voulaient effectuer une autopsie de monsieur Liu, mais le fils de Liu ne voulait pas. Il voulait attendre jusqu’à que sa mère arrive.
Selon les nouvelles reçues, les autorités de police du comté de Fucheng ont informé la famille de monsieur Liu le 23 février après-midi que son corps serait incinéré dans la soirée. Les membres de la famille pressentaient que la cause de la mort de monsieur Liu n’avait pas été éclaircie et étaient contre l’incinération. Des gens présents ont pu vérifié qu’en plus des officiers, les cadres de police ont déployé un escadron de police militaire armée là où habitait monsieur Liu. Ils ont rejeté la mère de monsieur Liu âgée de 65 ans et sa jeune et fragile sœur plusieurs mètres plus loin. Les autres membres de la famille étaient tous encerclés et attaqués par 5 ou 6 officiers de police qui les ont saisi par les bras et les ont plaqués au sol, leur marchant sur la tête avec des bottes de cuir. Dans ces circonstances d’agression, ils ont pu par la force emmener le corps de monsieur liu pour incinération.

Selon une vérification indépendante, monsieur Liu avait commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996 à Pékin, et toute sa famille de plus d’une dizaine de personnes pratiquait aussi le Falun Gong. Monsieur Liu avait acquis une très bonne santé par la pratique du Falun Gong. Après le 20 juillet 1999, il était allé à Pékin plusieurs fois faire appel en faveur du Falun Gong. Il a été arrêté, brutalement battu par le personnel de sécurité locale et illégalement taxé d’ une amende de 15,000 yuans. Début mars 2000, monsieur Liu a été gravement battu par des employés du gouvernement de la ville au point que son visage était méconnaissable. Son dos a été gravement endommagé et il n’a recouvré la sensation que 5 mois plus tard. Actuellement, la famille de monsieur Liu, incluant sa femme et quelques frères et sœurs, ont tous été condamnés à la prison ou ont été illégalement détenus. Ils ont tous souffert des tortures inhumaines.

La police n’a pas épargné la mère de monsieur Liu non plus. Elle a été emmenée à la Division de sécurité de la Ville et a été enfermée à l’extérieur par un temps glacial plusieurs nuits consécutives. Ils l’ont aussi humilié en la faisant parader dans les rues. A présent, les proches de monsieur Liu ont été illégalement enfermés. La famille a été séparée de force, ne restent seuls à la maison que ses plus jeunes et plus vieux malheureux membres.

Selon les statistiques, les cas de persécution similaires à celui de la famille de Liu sont en augmentation rapide en Chine. Le régime du dictateur régnant, afin d’exterminer le Falun Gong, utilise tous les pires moyens pour menacer et persécuter les pratiquants du Falun Gong et leurs familles.
5 mars, 2002.

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/3/13/19779.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.