Face à la Mort, les Pratiquants de Changchun défendent leur croyance en Vérité, Compassion, Patience

Lors du Festival de Printemps Liu Jing, le chef du "Bureau 610" du gouvernement central a tenu un meeting dans l’hôtel Nanhu de Changchun pour établir des plans pour persécuter le Falun Gong. Il a aussi furieusement critiqué le travail inefficace de la Province de Jilin, et donné l’ordre, “Eradiquez (le Falun Gong) complètement” et “Tirez et tuez (les pratiquants de Falun Gong). “Depuis que cela est arrivé Changchun a été plongée dans la terreur.

Toutes les personnes de cœur dans le monde s’inquiètent pour les pratiquants de Falun Dafa de Changchun, mais les pratiquants de Changchun ne se sont pas laissés submerger par la peur. Loin de là ils ont créé un miracle époustouflant. Ils ont diffusé 50 minutes de court-métrages vidéos clarifiant la vérité en dépit de l’environnement répressif. Les mensonges malins ont été immédiatement exposés. Les nouvelles se sont rapidement propagées à travers le pays et dans le monde. Jiang a brutalement émis l’ordre secret "Tuez-les sans pitié" alors sous la pression de Jiang, les bureaux 610, et les départements de la Sécurité Publique ont lancé perquisitions et arrestations à grande échelle. Des milliers de pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés, des morts surviennent chaque jour. La brutalité frénétique du mal et le courage des pratiquants ont éveillé les gens de cœur de par le monde.

On a rapporté récemment que selon des estimations incomplètes, cinq mille pratiquants dans la région de Changchun avaient été arrêtés depuis Mars. Tous les camps de travail de Changchun sont pleins. De nombreux pratiquants ont été forcés de quitter leurs maisons pour se soustraire à la persécution. La nuit les employés de la Compagnie du Câble de Changchun se cachent et attendent (afin de capturer les pratiquants) Ils s’asseyent habituellement dans leurs véhicules et des officiers en civil sont aussi à proximité.

Des sources à l’intérieur du gouvernement disent que les plus hautes autorités ont stipulé qu’elles arrêteraient plutôt des centaines de citoyens par erreur que d’oublier un seul pratiquant de Falun Gong. Changchun est plongée dans la terreur. Comme un grand nombre de policiers sont réquisitionnés pour arrêter les pratiquants de Dafa qui cultivent "Vérité-Bienveillance-Tolérance," les criminels ont pris avantage de l’opportunité pour créer le chaos. La sécurité à Changchun se détériore continuellement. Le 23 Mars à minuit, les résidents de la Place Quanan dans le quartier de Nanguan ont été réveillés par les tirs. Les résidents n’ont plus aucun sentiment de sécurité personnelle. L’ami d’un pratiquant, qui était allé rendre une visite dans la journée, a frappé à la mauvaise porte et a été sévèrement battu par les gens cachés derrière. Ils attendaient pour arrêter les pratiquants de Dafa. Depuis lors, l’ami du pratiquant n’a pas pu obtenir justice pour ce qui lui est arrivé.

Le surveillant d’une entreprise a dit à l’auteur de cet article, "Comme je suis trop occupé, je n’ai pas lu le livre Zhuan Falun. je ne savais donc pas grand chose à propos du Falun Gong. Par la suite j’ai appris que nous avions un très bon camarade dans notre entreprise qui pratiquait aussi le Falun Gong. Il m’en a souvent parlé. Grâce à lui, j’ai appris certaines choses à propos du Falun Gong. Durant cette arrestation à grande échelle, je l’ai fait transférer ailleurs. La sécurité publique est venue plusieurs fois mais n’a pas pu le trouver. A présent ils ont commencé à me suivre."

Un résident a exprimé sa réprobation en disant, "A présent les policiers utilisent l’excuse de l’arrestation des pratiquants de Falun Gong pour faire irruption chez les gens comme bon leur semble, fouillant partout. Ils emportent ce qui leur plaît. C’est au point où le gouvernement force les résidents à s’opposer [au gouvernement] J’admire les pratiquants de Falun Gong. Ils distribuent des VCDs et des tracts partout. Ils disent que la Loi sera bientôt rectifiée. J’attends l’arrivée de ce jour."

Ce qui suit est un dialogue qui a eu lieu entre un policier et l’auteur.

Auteur: Voulez vous discuter de la question du Falun Gong?

Policier: Je ne veux pas parler du Falun Gong.

Auteur: Aimez-vous votre ancienne culture maternelle?

Policier: Oui.

Auteur: Pensez-vous que "Vérité, Bienveillance, Tolérance" soit bon ou non ?

Policier: C’est bon..

Auteur: Alors pensez-vous que ce soit un crime d’être une bonne personne ?

Policier: Bien sûr que ce n’est pas un crime..

Auteur: Lorsque vous arrêtez des pratiquants, votre intuition ne vous dit-elle pas qui sont les bonnes personnes et qui sont les mauvaises ?

Policier: naturellement.

Auteur: Alors pourquoi continuez vous à arrêter les pratiquants qui cultivent "Vérité, Bienveillance, Tolérance"? lorsque vous ramassez les froides menottes pour attacher ces bonnes gens, et lorsque vous brandissez ces bâtons électriques pour les choquer, votre cœur n’est il jamais touché ?

Policier: Non, non. Nous ne nous sommes jamais servis de menottes ni de bâtons électriques..

Auteur: Lorsque vous vous empressez de le nier catégoriquement, cela signifie que vous savez déjà que vous commettez de mauvaises actions. Pourquoi le faites-vous quand même ?

Policier: ne doivent-ils pas aussi obéir à la loi?

Auteur: Je pense que vous faites allusion à l’incident de la diffusion de la vidéo clarifiant la vérité à la télévision. Ils avaient été injustement traités sans avoir nulle part où faire appel, ils étaient forcés de révéler l’injuste traitement. Vrai ou non ? Pour l’incident de l’auto-immolation, à part le peuple Chinois, qui ne le savait pas, le monde savait qu’il était mis en scène par le régime de Jiang pour diffamer le Falun Gong. Si j’étais trompé et utilisé, et que quelqu’un me dise la vérité, ne devrais-je pas en être reconnaissant ? Comment pourrais-je continuer à tuer les pratiquants ?

Le policier demeurait silencieux.

Auteur: On a dit que certains criminels avaient été libérés des camps de travail et des centres de détention et utilisés pour arrêter le Falun Gong, et en même temps faire de la place pour les pratiquants de Falun Gong.


Policier: comment pouvez vous savoir quelque chose à propos des centres de détention ?

Auteur : Bien sûr, vous ne pouvez pas empêcher les gens de parler…

Policier: Nous avons arrêté des tas de pratiquants de Falun Gong. Les camps de travail et les centres de détention étaient pleins à craquer.


Auteur: N’avez-vous pas trouvé cette situation complètement anormale ?

Le policier se taisait de nouveau.

Auteur: alors qu’avez-vous à dire , Falun Dafa est il bon ou mauvais ?

Policier: Leurs actions ont déjà prouvé que Falun Dafa est bon !

Auteur: Qu’avez-vous dit ?

Policier: Leurs actions ont déjà prouvé que Falun Dafa est bon.!

Manifestons notre plus grand respect aux pratiquants de Falun Dafa de Changchun. Envoyons nos meilleures bénédictions à ceux qui ont bon cœur. Nous avertissons sévèrement ces êtres pervers. C’est une loi céleste immuable que le bien sera récompensé par le bien et le mal par le mal. Le filet de la justice a de larges mailles mais il n'est rien qui lui échappe.


Source:
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/3/28/20357.html
Chinese version available at http://minghui.cc/mh/articles/2002/3/27/27336.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.