Battue jusqu’à devenir aveugle au Camp de Travail de Wujiabao

Sun Changli, 44 ans, est une fermière qui vit dans le chef lieu de Hongmiazi du Comté de Xinbin. Elle a été détenue dans le Camp de Travail de Wujiabao pour sa pratique du Falun Gong. Un soir fin décembre 2001, aux alentours de 19 heure, quelques policiers l’ont traînée hors de sa cellule et brutalement battue, essayant de la contraindre à renoncer à ses croyances en Falun Dafa. Ils lui ont donné l’ordre d’injurier Maître Li et d’écrire une déclaration contre le Falun Gong. Sun a refusé de coopérer à leurs mauvaises actions. Elle a dit “Falun Dafa est bon ! je mourrais plutôt que d’y renoncer! » Alors leur chef de groupe les a fait la torturer par divers moyens brutaux. Ils l’ont forcée à se tenir dans une position accroupie pendant une longue durée et à tenir également très longuement la « position de l’avion ». Puis ils l’ont battue, lui ont donné des coups de pieds. Une telle torture a duré de 19 heures à 23 heures. Elle a été si gravement battue qu’elle est devenue aveugle. Même alors, ces policiers inhumains ont encore pris plaisir à sa terrible souffrance. Ils ont dit à leur chef, "nous l’avons battue à la rendre aveugle". L’officier en chef a été un peu effrayé en entendant cette nouvelle. Mais ceux qui l’avaient torturée lui ont dit, "ça ne fait rien. Seuls ses yeux sont aveugles. Elle est encore en vie. Qu’avez-vous à craindre ?"

Les jours suivants, au lieu de cesser de persécuter Sun, ils l’ont torturée encore plus cruellement. Dans cette situation de douleur extrême , Sun n’a plus pu le supporter et leur a cédé malgré elle. L’officier en chef qui s’était joint à eux pour la torturer l’a menacée si elle laissait savoir qu’elle avait été battue au point de devenir aveugle. Ils lui ont ordonné de mentir aux gens, de dire que ses yeux avaient été blessés lors d’une chute et qu’elle serait torturée à mort si elle disait la vérité.

Chen Jirong, une pratiquante de 39 ans, vivant dans le Comté de Qinyuan. Elle a été détenue dans un camp de travail en 2001. Parce qu’elle tenait fermement à ses convictions et à son droit à pratiquer Falun Dafa, elle a souvent souffert une torture brutale par la police travaillant dans le camp de travail. Elle a été battue presque jusqu’à la mort et son visage est devenu enflé et bleu et noir du aux coups. Plus tard elle a fait une grève de la faim pour protester contre leur persécution et sa détention. Un jour une femme policier Zhen Yan et un officier de police Liu l’ont emmenée de sa cellule. Ils lui ont arraché les cheveux et l’ont giflée tout en lui donnant des coups de pieds dans les jambes et le bas-ventre. Lorsque Chen a été frappée à terre, ils lui ont ordonné de se relever et ont continué à la frapper. Ils l’injuriaient en même temps. Zen Yan a dit, " parce que tu as refusé d'être « transformée » le directeur du camp va me renvoyer. Alors je vais te battre à mort puisque de toute façon je vais perdre mon travail". Ils ont torturé Chen de cette façon encore quelques heures jusqu’à ce qu’elle perde conscience, des blessures couvrant tout son corps. La police a pensé qu’elle allait mourir. Pour éviter qu’elle ne meure dans le camp, ils l’ont renvoyée chez elle. Ses proches l’ont nourri avec du lait chaque jour pour la maintenir en vie. La brutale persécution et torture qu’elle a subies l’a mise dans une souffrance très profonde et a causé à sa famille une lourde charge.


9 Mars 2002

Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/3/26/20274.html
http://minghui.org/mh/articles/2002/3/17/26817.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.