Reconsidérer la culture pre-historique en se basant sur les figures géantes et autres sites historiques mis à jour au Pérou

CNN a rapporté le 3 mars 2005, que les archéologues avaient découvert un groupe de silhouettes géantes dans les collines du désert côtier du sud du Pérou.

Le reportage dit que prés de 50 silhouettes géantes ont été gravées dans la terre sur une région de approximativement de 233 kilomètres carrés prés de la ville de Palpa. Les dessins -qui incluent des silhouettes humaines aussi bien que des animaux tels que des oiseaux, des singes, et des félins- sont donnés pour avoir été crées par des membres de la Culture Paracas entre 600 et 100 avant J.C.

Les motifs récemment découverts précèdent les célèbres lignes Nazca du pays.

Les dessins géants de Nazca couvrent une étendue de 56 kilomètres du désert de la Plaine Nazca au Pérou en Amérique du Sud. Les lignes, avec des formes géographiques, incluent aussi des pictographies de divers animaux tels que des oiseaux géants, des baleines et des araignées. Les dessins géants de Nazca ont été d’abord découverts en 1939 et ont été ajoutés à la liste de l’Héritage culturel des Nations unies en 1994.

Ce qui constitue une énigme est que ces dessins sont si gigantesques qu’ils ne peuvent être pleinement vus que depuis au moins 300 mètres au dessus du sol. Même de nos jours, il n’y a pas d’explication raisonnable de leur origine ou de leur but ni même de comment les lignes ont été dessinées.

La chose encore plus mystérieuse au sujet des lignes de Nazca est qu’elles ont été gravées dans la Plaine de Nazca, un plateau stérile. En 1996, les chercheurs ont découvert que les zones de défaut géologique de l’eau souterraine étaient très étroitement liées aux figures gravées dans la terre.

En 1998, un groupe de géologues et d’archéologues ont commencé à tenter de vérifier cette hypothèse. Les chercheurs ont examiné les figures gravées dans la terre et ont découvert que les strates porteuses d’eau étaient très étroitement associées avec beaucoup de lignes de Nazca. L’examen archéologique a montré que, en beaucoup d’endroits, les zones de défaut et les sources souterraines apparaissaient comme étant connectées aux figures gravées dans le sol.


Parce que cette théorie échoue a expliquer toutes les lignes de Nazca, les chercheurs pensent que ces figures gravées dans le sol doivent avoir d’autres fonctions.

En plus des deux sites historiques mystérieux mentionnés ci-dessus, les archéologues ont aussi découvert d’autres vestiges pre-historiques que la science actuelle ne peut pas expliquer.


Des colonnes de pierre et des structures sous la mer.

Deux cent mètres sous la mer, le long des cotes du Pérou se trouvent des colonnes et d’énormes structures. Depuis 1968, d’énormes structures de pierre, y compris des rues, des quais, des murs de ville effondrés, et des portes, ont été découverts sous la mer aux alentours des Iles Bimini. Ces structures sous-marines sont compactes et bien organisées. Sans des connaissance en ingénierie, ces structures n'auraient pas pu être construites.

Le tunnel pre-historique sous les Montagnes des Andes.

Au 17 eme siècle, un missionnaire espagnol a découvert un tunnel sousterrain au Guatemala, Amérique Centrale. Il s’étend sur prés de 1000 kilomètres sous les Montagnes des Andes. Dans le but de protéger le tunnel de sorte qu’il ne soit découvert que lorsque l’humanité aura suffisamment maîtrisé la science et la technologie, l’entrée du tunnel a été scellée par le Gouvernement Péruvien et est fortement gardé. L’Organisation éducative , scientifique et culturelle des Nations Unies a classé ce tunnel en tant que relique culturelle.

L’écrivain allemand Erich Von Daniken est entré une fois dans le tunnel. Il a été extrêmement surpris de voir combien le tunnel était large et droit et qu' il avait des murs vernis. Il y avait beaucoup de portes et de barrières de pierres exquises et des pièces bien agencées et proprement finies, ainsi qu’une salle de 20 000 mètres carré. Il y avait aussi un puits de ventilation de 1.8 à 3.1 mètres de long sur 80 millimètres de large. A l’intérieur du tunnel se trouvaient de nombreuses reliques pre-historiques, y compris un livre d’or mentionné dans les légendes locales. Cet écrivain très connu était totalement abasourdi par la connaissance et la precision de cette construction magnifique, qui surpasse les capacités des êtres humains des temps modernes.

Daniken a pris quelques photos du tunnel, mais a refusé de reveler plus de détails. Il a seulement dit qu’il croyait que le tunnel était équipé d’équipements de haute technologie y compris des mèches à très haute température, des jets directionnels par rayons électroniques et des technologies que l’humanité n’a pas encore maîtrisé.


Le site culturel et historique de Tiahuanaco en Amérique du Sud

Le Site historique et culturel Tiahuanaco en bordure dela Bolivie et du Pérou est situé sur un plateau à 4000 mètres au dessus du niveau de la mer et non loin du Lac Titicaca. Il a été précisément construit avec d’énormes pierres pesant des dizaines ou même des centaines de tonnes chacune. Les archéologues ont aussi trouvé des clous de métal dans les fissures de la pierre. Ces clous étaient utilisés pour renforcer la pierre. Ces clous de métal ont été probablement fabriqués en mélangeant des minerais et en les versant dans des moules de pierre. Le plus spectaculaire est la porte de pierre. Cette porte, y compris sa base, a été découpée dans une seule pierre. Sculpté sur la Porte du Soleil de l’Ancienne ville de Tiahuanaco il y a deux créatures préhistoriques : ‘’Cuveronius’’( similaire à l’éléphant actuel ) et un Toxodon, qui se sont éteints tous deux il y a plus de 12,000 ans. Il y a aussi sur la Porte du Soleil des Etoiles Circumpolaires et leurs tracés, compliqués mais précis. Une grande quantité de coquilles et de fossiles de poissons volants ont été retirés du Site Historique et culturel de Tiahuanaco, preuve qu’il s’agissait à l’origine d’un port avec des docks et des quais parfaits. Un des dock massif aurait permis à plusieurs centaines de bateaux de charger et de décharger en même temps. Les pierres utilisées pour construire ce dock pèsent entre 100 et 150 tonnes chacune. La plus grande pesait 440 tonnes. Le Professeur Péruvien Posnansky, qui a mené toute sa vie une étude sur la culture de Tiahuanaco , a déduit que la ville ancienne a été probablement construite il y a quelque 17,000 ans.

Les archéologues pensent que cette ville ancienne a disparue entre 2030 et 1930 avant J.C.

Les découvertes de tous ces vestiges pre historiques sont très difficiles à expliquer pour nous. A la lumière de ces mystères, nous avons de bonnes raisons de reconsidérer l’histoire des etres humains.


Matériaux de référence:

http://edition.cnn.com/2005/TECH/science/02/28/peru.archaeology.ap/index.html
http://apod.gsfc.nasa.gov/apod/ap021016.html
http://www.zhengjian.org/zj/articles/2003/3/21/20913.html
http://media.zhengjian.org/media/ZJBooks/prehistoric/shiqian.htm


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.