Des perles africaines préhistoriques donnent des indices sur le symbolisme antique

Des perles africaines de l’âge de pierre

Washington - Ce qui semblent être des perles préhistoriques ont été découvertes en Afrique du Sud, soutenant une théorie que les premiers humains étaient intellectuellement plus sophistiqués qu’on le pense généralement.

Les archéologues qui ont découvert les bijoux antiques ont indiqué que les perles représentent une forme de symbolisme associée aux cultures humaines modernes.

Dans une caverne d’une région montagneuse de l'Afrique du Sud, une équipe internationale d'archéologues a découvert 41 objets qu'ils ont pris initialement pour des dents minuscules. Après une étude plus minutieuse, les scientifiques ont conclu que les dents étaient en fait des perles très petites faites de coquilles d'escargot, avec des trous percés sur un des deux côtés.

Les archéologues ont dit que les perles trouvées dans la caverne de Blombos, donnant sur l'Océan Indien, semblent avoir autour de 75,000 années d’age, environ 40.000 années de plus que les objets semblables de l’age de pierre moyen découverts en Europe, une période qui atteint plus de 200.000 ans.

Le Chef de l’expédition Christopher Henshilwood a dit que la découverte suggère que les humains ont commencé à prendre une mesure importante dans leur évolution beaucoup plus tôt qu’on ne le pensait que précédemment.

Le Professeur Henshilwood - de l'université de la Norvège à Bergen – a dit que les perles représentent une compréhension collective parmi un groupe spécial de personnes antiques qui ont fabriqué les bijoux. Il compare les objets à un symbole religieux.

« Un ornement personnel contient un message, et je pense à un rosaire, par exemple », dit il. « Chaque perle vous indique quelque chose. Mais vous devez faire partie de ce système pour le comprendre. Si vous n'êtes pas catholique, vous ne pouvez pas savoir ce qu'est un rosaire ou ce que signifie chaque perle ».

Certains critiques doutent que les 41 objets trouvés dans la caverne soient réellement des perles, puisqu'on n'a trouvé aucune roche aiguë qui a pu permettre de faire les trous. Ils disent également que si ce sont vraiment des perles, on aurait dû en trouver d’autres ici et là.

L’archéologue Curtis Marean fait parti de l’équipe de l’expédition qui a découvert les perles, fait de coquilles d’autruches sur un site à Tanzanie

Le Professeur Marean a dit qu’il y a deux raisons pour lesquelles on n’a pas trouvé d’autres perles. Il est très difficile de travailler sur les tropiques comparé à l’Europe où il y a plus d’emplacement de fouilles en France que sur l’ensemble du continent africain.

En outre, il a dit qu'il est facile de passer à coté des perles préhistoriques parce qu'elles sont tres minuscules.

« Le résultat est que chaque fois que nous faisons une excavation en Afrique, avec des techniques améliorées nous semblons trouver quelque chose de nouveau » a dit Curtis Marean. « Pour moi cela indique que nous avons simplement loupé beaucoup de preuves avec les excavations plus anciennes qui ont été faites avec moins de rigueur . »

Un article décrivant la découverte des perles de l’age de pierre moyen en Afrique du Sud se trouve dans Science


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.