Des Officiels de l’Ambassade de Chine hurlent et vocifèrent après des citoyens Grecs à Chypre

Comme c’était le Nouvel An Chinois, avec un de mes amis nous avons décidé d’aller à l’ambassade de Chine à Chypre leur souhaiter une bonne année et remettre un DVD de bonne année à l’Ambassadeur.

L’Ambassadeur n’était pas là, mais deux officiels ont parlé avec nous. Nous leur avons tendu le DVD et leur avons souhaité une joyeuse année. Je pensais que je devais saisir l’opportunité de leur dire que le Falun Gong est bon et que ma famille le pratique. Je pouvais aussi leur dire à quel point nous avions bénéficié de la pratique et que le président Chinois avait tort de persécuter des pratiquants de Falun Gong innocents. Lorsque j’ai commencé à parler du Falun Gong ils sont devenus très agressifs et ont commencé à m’interroger sur le champ, « qui êtes-vous, d’où êtes-vous, pourquoi êtes-vous ici !!? » je leur avais déjà répondu mais ils le demandaient encore et encore, de façon très agressive.

Je leur ai demandé pourquoi ils se mettaient dans un tel état, et leur ai dit que j’étais venu pacifiquement, j’étais très calme et ai essayé de leur expliquer les choses encore et encore. Mais ils devenaient de plus en plus agressifs et m’ont demandé de leur donner mon passeport. J’ai dit « pourquoi vous donnerai-je mon passeport, je suis un citoyen Grec ». Encore et encore, hurlant et vociférant, ils m’ont demandé de leur montrer mon passeport. J’ai refusé, mais comme je l’avais dans la poche, je le leur ai seulement montré afin qu’ils voient que je suis citoyen Grec. A ce moment, un troisième officiel qui était arrivé, a violemment saisi mon passeport et a essayé de me l’arracher des mains. Je l’ai serré et ai dit, « que faîtes-vous, vous ne pouvez pas prendre mon passeport, je suis un citoyen Grec ». Lorsque j’ai dit « Je suis un citoyen Grec, vous ne pouvez pas prendre mon passeport », un des officiels m’a menacé « Ceci est le territoire Chinois ! » Il n’a pas écouté et a continué à tirer. Enfin, heureusement je le lui ai retiré des mains. Finalement, hurlant et criant ils nous ont jeté dehors.

Je veux dire à ces officiels : ne soyez pas trompés par les mensonges de Jiang Zemin, le bien est récompensé par le bien, le mal est rétribué par le mal. Eveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.