Un Appel audacieux inaugure la nouvelle année place Tiananmen

Vingt et un Pratiquants défendent Falun Dafa à la Place Tiananmen le jour du Nouvel an
Luo Gan [le chef du bureau 610] choqué de voir la détermination des pratiquants après deux ans de persécution.

Le 1er janvier 2002, 21 pratiquants de Falun Dafa de la même ville se sont rendus ensemble Place Tiananmen pour rendre justice au Falun Dafa. Ils sont allés à Tiananmen avec la détermination de leur conviction, amenant 3 grandes banderoles et huit petites. A 8.00 a.m, le 1er janvier, ils sont arrivés sur la Place, il y avait partout militaires et policiers en civil . A 9.00 a.m, cinq pratiquants ont déroulé les banderoles sur lesquelles ont lisait « Falun Dafa est la voie juste » et « Falun Dafa est grand » près du pont Jingshui. Les pratiquants criaient ces mots ensemble tout en déployant les banderoles. La police militaire et civile est accourue pour les arrêter et leur prendre les banderoles, les frappant et essayent de leur couvrir la bouche pour les empêcher de crier. Pendant ce temps, d’autres pratiquants ont déployé des banderoles de Falun Dafa dans d’autres endroits de la Place Tiananmen près du Hall du Peuple, du mat du drapeau national et de l’Avenue Changan. Tous criaient « Falun Dafa est grand » et ont grandement choqué le mal.

Seuls six pratiquants sont revenus sains et saufs ce jour là, tous les autres ont été arrêtés. Au département de Police de Tiananmen, la police les a brutalement torturés parce qu’ils ne voulaient pas coopérer. Plus tard ils ont été transférés au Centre de détention du Comté de Miyun, où ils ont encore été maltraités. Un des pratiquants, Guo, a été torturé sans cesse pendant plus de 4 heures. Il a été fouetté jusqu’à ce qu’il ne puisse plus le supporter. Les voyous leur ont enfoncé les doigts dans les yeux et les ont brûlés pour leur faire dire d’où ils venaient. Les autres pratiquants ont été aussi brutalement torturés. Certains ont reçu des coups de poings dans la figure, et certains des coups de pieds dans la poitrine. Les pratiquants ont commencé une grève de la faim pour protester contre la détention illégale et les mauvais traitements pendant 13 jours avant d’être finalement relâchés. La police s’est assurée que chacun d’entre eux était encore en vie en leur mettant la main devant le nez pour voir s’ils respiraient encore.
Ils ont souffert jusqu’à ne plus pouvoir endurer avant d’être fnalement relâchés.

La police a dit à un pratiquant de Falun Dafa au Centre de Détention du Comté de Miyun que Luo Gan était allé à la Place Tiananmen le matin du 1er janvier, et avait été choqué en voyant que les pratiquants continuaient de défendre Dafa après deux ans de persécution.

31 janvier 2002

Version chinoise disponible à http://minghui.ca/mh/articles/2002/2/3/24281.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.