Fu Chunsheng, un pratiquant de la ville de Jilin, a été tué par le Bureau de Police de la Sécurité Publique.

Fu Chunsheng, un pratiquant de la ville de Jilin, a été tué par le Bureau de Police de la Sécurité Publique.

(Clearwisdom.net) Fu Chunsheng, un homme de 51 ans, demeurait dans le district de Fengman de la ville de Jinlin, Un peu après 8 pm le 28 décembre 2001, la Station de Police du District de Fengman a commencé une vague massive d’arrestations illégales de pratiquants de Falun Gong. A ce moment, Fu Chungsheng etait sorti. Vers 9 pm, lorsque Fu est rentré chez lui, la police s’est empressée de l’arrêter, et a fouillé son domicile illégalement confisquant du matériel de Falun Dafa. Ils ont même arrêté sa femme et ne l’ont relâchée que le jour suivant. La police locale a envoyé Fu au Bureau de la Sécurité Publique de la ville de Jilin, et ceux-ci l’ont transféré au troisième centre de détention de la ville de Jilin. La, la police a demandé à Fu la source du matériel de Falun Dafa. Parce que Fu a refusé de leur dire, pour protéger ses camarades pratiquants, la police l’a battu et torturé sans merci. Avec un esprit droit, Fu Chunsheng n’a pas lâché prise et a dit fermement à ces fripouilles qui l’emprisonnaient, “J’en connais la source, mais pourquoi vous le dirais-je? Je ne vous le dirai pas même si vous me battez a mort.”

A minuit le 1er janvier 2002, la police avait battu Fu a mort. Apres ils ont envoyé Fu aux “l’urgences” d’un hôpital et ont demandé au médecin d’écrire un certificat médical disant que Fu était mort d’un arrêt cardiaque. Fu n’avait jamais montré aucun signe de problèmes de cœur avant son arrestation. De plus, il était en parfaite santé depuis qu’il avait commencé a pratiquer le Falun Gong.

Les membres de la famille de Fu Chunsheng n’ont ete avisés de la mort de Fu que le 3 janvier 2002, alors que Fu avait été battu a mort le 1er janvier. Les policiers ont dit a la famille de Fu qu’il “était mort d’un arrêt cardiaque et n’avait aucune blessure externe”. Les membres de la famille n’ont pas cru cette explication. Le 5 janvier 2002, ils se sont rendus à la morgue pour voir le corps de Fu. Ils voulaient vérifier si son corps portait des traces de blessures, et savoir ainsi si Fu avait été battu a mort. Apres avoir retiré le morceau de coton déchiré de la tête de Fu, les membres de la famille furent choqués par l’aspect horrible du corps. Les pieds de Fu étaient nus, ses mains étaient pliées dans une position de travers, et sa tète était enflée. Sa figure et ses oreilles étaient noir et bleu et son corps était couvert de sang. Il n’y avait pas un seul endroit de son dos, torse et de ses jambes sans blessures. Ses yeux étaient encore ouverts et les signes de torture étaient partout.

Lorsque les membres de la famille de Fu ont questionné le directeur du Bureau de la Sécurité Publique, il a répondu avec indifférence, “Ceci a été classifié comme une mort naturelle selon un rapport légal médical d’expert.” Le supposé “Expert de la morgue”, qui avait coopèré avec la police, a même ajouté, “Ce sont des marques de cadavres, on les retrouve sur tous les corps morts, certaines plus légères et d’autres plus foncées”. Le Bureau de la Sécurité Publique et les experts légaux médicaux ont essayé de couvrir les faits de la mort de Fu, employant le terme “marques de cadavres” pour essayer de tromper la famille de Fu. Le directeur du Bureau de la Sécurité Publique a dit sardoniquement a la famille, “Si vous pensez que FU a été battu a mort, vous pouvez nous poursuivre.” La famille de Fu s’est exclamée “Vous et le tribunal êtes de la même bande. Comment pourrions-nous obtenir une juste audition?” Les membres de la famille de Fu ont plus tard demandé une photo du corps de Fu. La police les a empêchés de prendre des photos en les menaçant car le Bureau de la Sécurité Publique avait peur que leurs mensonges soient exposés et que la vérité sur la mort de Fu se sache.

Fu Chunshen, un citoyen chinois ordinaire, a été battu à mort simplement pour avoir refusé d’abandonner ses croyances en la Vérité – la Bonté et la Patience. Le régime de Jiang a proclamé qu’il ruinerait “la réputation des pratiquants de Falun Gong, épuiserait financièrement les pratiquants de Falun Gong, et détruirait leurs corps.” Ils ont déclaré, “ Aucun châtiment pour ceux qui battent à mort les pratiquants de Falun Gong. Si les pratiquants de Falun Gong sont battus a mort, cela pourra compter comme un suicide.”

(...]

Nous faisons appel a toutes les organisations internationales des Droits de l'homme pour aider a arrêter la politique de torture et de meurtres des pratiquants de Falun Gong de Jiang.

Date d’affichage: 26/1/2002
Date originale de l’article: 15/1/2002
Categorie: Temoignages
Traduit: 23/1/2002


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/1/26/18127.html

http://minghui.ca/mh/articles/2002/1/15/23222.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.