Une jeune mère chinoise meurt de la torture en détention.

La famille et son village sont strictement surveillés pour éviter que la nouvelle ne se répande.

29 janvier 2002 ( Centre d'Information sur le Falun Dafa ) - Mme Wu Jingxia, une pratiquante de Falun Gong de 29 ans, du district Fangzi District de la ville de Weifang, a été torturée à mort en détention il y a 9 jours, laissant orphelin son enfant de 15 mois.

Mme Wu a été arrêtée le 6 janvier 2002 alors qu'elle distribuait des prospectus révélant les violations de droits de l'homme dont sont victimes les pratiquants de Falun Gong en Chine. Le 18 janvier, elle a été envoyée dans un centre delavage de cerveau, où les pratiquants de Falun Gong sont torturés de façon quasi-systématique. Deux jours après, sa famille était informée de son décès

Conformément aux directives du bureau 610, qui exigent que chaque mort d'un pratiquant de Falun Gong soit qualifiée de suicide, les autorités ont affirmé que mme Wu s'était pendue. Cependant, quand ses proches sont venus identifier son corps, ils ont vu sur elles les preuves manifestes des tortures qu'elle avait subies. Quatre ou cinq marques profondes en dentelle sur sa poitrine témoignaient d'une torture intense par électrochocs. Son visage était tellement battu et gonflé qu'il était difficile de la reconnaître. Ses fesses et ses jambes étaient couvertes de contusions noires. Un des ses fémurs était cassé. Après avoir vu son corps, les proches de Mme Wu ont immédiatement été placés sous surveillance pendant 24 heures, et tout contact avec le monde extérieur leur a été interdit. Même les villages avoisinants ont été bloqués et surveillés.

La mort tragique de Mme Wu est la dernière d'une longue série dans la ville de Weifang, décrite par le journaliste Ian Johnson (Prix Pullitzer 2001) comme "une ville chinoise en tout semblable aux autres, excepté sur un point : la police locale torture régulièrement les citoyens à mort (Wall Street Journal, 27 décembre 2000)

Adam Montanaro, porte-parole du Centre d'Information sur le Falun Dafa, remarque : " chercher à maquiller une mort en suicide et bloquer toutes les informations est typique des autorités chinoise - le but est de se soustraire à sa responsabilité. Mais ces crimes commencent à attirer l'attention des juges à l'extérieur de la Chine. Nous avons commencé à révéler les noms des personnes responsables de ces crimes, et sommes confiants sur ce point : les personnes bienveillantes feront en sorte qu'il doivent répondre de leurs crimes"
Le Centre d'Information sur le Falun Dafa a confirmé la mort de 358 personnes depuis que la persécution du Falun Gong en Chine a commencé, en juillet 1999. Des officiels chinois, cependant, ont indiqué que le nombre réel de victimes dépassait les 1600. Plus de 100 000 personnes ont été détenues, et plus de 20 000 sont dans des camps de travail, condamnées sans procès.


POUR PLUS D'INFORMATIONS, CONTACTER LE CENTRE DE FALUN DAFA EUROPEEN - Contact: Mrs Jess Jauhal on 07990 541284 /Website: http://www.faluninfo.net/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.