Zhang Min est morte après avoir été torturée.

Le soir du 28 novembre 2001, neuf pratiquants dont Zhang Min ont été arrêtés alors qu’ils distribuaient des documents expliquant la vérité à propos du Falun Gong et de la persécution à des gens de la campagne. Des officiels du département de la police les ont torturés tour à tour pendant 60 heures dans l’hôtel du Conté de Yilan. Le 5 décembre, Zhang Min a été torturée à mort par les officiels du département de police du Conté de Yilan.

La cause de la mort a été identifiée comme suit : Zhang Min a été sévèrement battue par Han Yunjie et d’autres officiels du département de Police du Conté de Yilan. Après quoi, elle a été envoyée au centre de détention N° 2 du conté de Yilan où on l’a nourrie de force à l’eau salée, elle est morte étouffée par l’eau salée entrée dans ses poumons.

Han Yunjie est le chef du Département de Police de la Section Politique et Sécurité du Conté de Yilan. Il détestait Zhao Min parce que la dernière fois qu’elle avait été arrêtée, elle avait été condamnée illégalement au camp de travail et sa famille avait du payer une amende de 8.000 Yuan (environ un an et demi du salaire d’un travailleur Chinois moyen) au niveau provincial du gouvernement pour obtenir sa libération. Han n’avait pas obtenu un centime de cet argent. Cette fois, Han Yunjie a demandé à interroger lui même Zhang Min afin d’avoir une chance de soulager son ressentiment personnel.

Il a tenté de forcer Zhang Min à lui dire la source des documents de Falun Gong qu’elle avait distribués. Zhang a refusé de le lui dire. Han Yunjie a suspendu Zhang Min à un tuyau de chauffage après l’avoir menottée des deux mains. Puis il a sauvagement frappé de ses poings sa poitrine ses yeux et ses tempes. Il a attrapé ses cheveux et a cogné sa tête contre le mur. Ses deux mains étaient enflées et brûlées par la chaleur des tuyaux ? Elle a vomi du sang et a perdu conscience après les coups, mais Han Yunjie n’a pas trouvé cela suffisant. Il a versé de l’eau sur Zhang Min pour lui faire reprendre conscience et a recommencé à la battre jusqu’à ce qu’elle perde le contrôle de sa vessie. La torture a continué pendant plus de soixante heures.

Zhang Min a alors été envoyée au centre de détention N°2 du Conté de Yilan. Ses blessures étaient si graves qu’elle ne pouvait s’empêcher de gémir sous l’extrême douleur et continuait à vomir du sang. Les officiels du centre de détention se moquaient éperdument qu’une pratiquante vive ou meure. Le quatrième jour de sa détention les officiels ont ordonné à plusieurs prisonniers de mettre Zhang Min, déjà au bord de la mort, dans une « chaise de torture » et lui ont fait avaler deux bouteilles d’eau salée. Zhang s’est évanouie sur place. Les officiels l’ont renvoyée dans sa cellule bien qu’elle fut inconsciente.

Dans sa cellule les gens ont pleuré en la voyant. Un prisonnier à rapporté à Zheng Jun le directeur du centre de détention, que Zhang Min était mourante. Zheng a répondu par un insulte grossière, « Qui a le temps de prendre soin d’elle. Est-ce qu’elle pratique le Falun Gong ? Si elle peut pratiquer, alors nous n’avons pas de temps pour elle ». Après que ses compagnons de cellule aient supplié l’officiel plusieurs fois, Zhang Min a finalement été envoyée à l’hôpital de médecine traditionnelle pour un traitement d’urgence. Pour dissimuler toutes les atrocités, la famille de Zhang n’a jamais été informée de ce qui s’était passé. Après sa mort, on a averti sa famille qu’elle était morte d’un arrêt cardiaque. Pourtant Zhang Min n’avait aucun problème cardiaque.

La famille de Zhang semblait savoir qu’elle était morte du gavage forcé, mais ils ne savaient pas quelles tortures inhumaines on lui avait fait subir. Les officiels de la police ont décidé, sans le consentement des familles, la crémation de Zhang Min le 7 décembre 2001. Les officiels du bureau 610 (une agence spécifiquement créée pour persécuter le Falun Gong, avec un pouvoir absolu sur chaque niveau de l’administration dans le Parti et tous les autres systèmes politiques et juridiques) et certains officiels de la police étaient présents sur le lieu de la crémation. Une urgente réunion secrète dans le Département de Police du Conté de Yilan a été tenue pour détruire toutes preuves du meurtre et empêcher sa famille de porter plainte. Lorsque Zhang Min a été arrêtée, le département de la police a fait payer à sa famille une amende de 37 000 yuan. A présent le département de police a accepté de rendre 3000 yuan. Les officiels du bureau 610 ont obtenu une contribution du Bureau de l’Administration Civile de 1000 yuan pour l’enterrement. Une pratiquante de Falun Dafa a été tuée, mais personne n’est tenu pour responsable.

Zhao Shijing, directeur du Département de Police du Conté de Yilan: téléphone personnel: (86-451-7983790); Cell phone: (86-13904641980); Pager: (86-45112713210483).
Zhang Huanyou, directeur délégué directeur du Département de Police du Conté de Yilan: téléphone personnel: (86-451-7223772); portable : (86-13804638822); Pager: (86-95938-83712).
Fei Hong, officiel en charge du Bureau 610: téléphone personnel: (86-451-7222181); portable: (86-13904641955).
Numéro du Centre de Détention du Conté de Yilan: (86-451-7281227).
Zheng Jun, directeur du Centre de Détntion N°2 du Conté de Yilan, portable: 86-13019721388.
Lin Zhong, directeur délégué du Centre de Détention N°2 du Conté de Yilan.
Han Yunjie (policier pervers ): numéro personnel : (86-451-7220942).
Long Deqing (policier pervers ): numéro personnel: (86-451-7225212).

Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/12/18/16912.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.