Exposer les Tactiques de Lavage de Cerveau du Camp de Travail de Masanjia


Le Camp de travail de Masanjia a été le point de mire des media de Chine Continentale ces deux dernières années pour le « bon travail » qu’ils ont accompli en persécutant les pratiquants de Falun Gong. En tant que témoin ayant expérimenté les crimes horribles de Masanjia contre les pratiquants, je dois dire au monde ce qui s’y passe vraiment et exposer la nature maligne de Masanjia.

I-Les citoyens sont forcés d’abandonner leurs croyances spirituelles -
Masanjia prive les pratiquants de Falun Gong de leur liberté de croyance en les forçant à abandonner leur système de croyance selon les étapes systématiques suivantes :

1) Lavage de cerveau
Pour les nouveaux pratiquants dans les camps de travail, l’expert de la brigade de lavage de cerveau leur présentera des théories fallacieuses basées sur des interprétations délibérément déformées des enseignements du Falun Gong. Ils commencent en visant les attachements des pratiquants, leur disant de « regarder à l’intérieur d’eux-mêmes », puis ils prennent des phrases hors de contexte afin de conduire les pratiquants dans une mauvaise direction. Leur but ultime est de corrompre leur système de croyance.


2) Tactiques consistant à effrayer
Un administrateur de brigade approchera les pratiquants pour une conversation s’ils ne sont pas ébranlés par les tactiques de lavage de cerveau. Ce qu’il dit visera certaines théories contrefaites. Parfois cette sorte de conversation est très hypocrite et extrêmement maligne. Mais la plupart des administrateurs de la brigade diront , « Vous ne pouvez pas sortir si vous n’êtes pas transformé. Ici on réforme votre esprit. Si votre esprit n’est pas changé, vous ne ressortirez jamais d’ici. »


3) Violence
Pour ces pratiquants de Falun Gong inébranlables qui ne participent pas à ces deux tactiques , les persécuteurs malins retirent leur manteau d’hypocrisie et exposent leurs véritables mauvaises natures. Ils utilisent différentes sortes de tactiques de torture , telles que l’accroupissement forcé pendant une longue durée, le corps plié, le vol de l’aéroplane, le demi accroupissement, la privation de sommeil, le bâton électrique, les coups sans pitié, l’enfermement des pratiquants dans de minuscules cellules, et d’autres formes de tortures brutales. (description détaillée de ces autres formes de torture utilisées dans les camps de travail : http://www.clearharmony.net/articles/1917.html
Ils isolent les pratiquants des autres, tiennent des rallyes de grande-brigade de critique politique contre certains pratiquants, et interdisent les visites des familles. La torture est à la fois physique et mentale, jusqu’à ce qu’on n’arrive plus à l’endurer. Alors ils essayent de nouveau de leur faire subir le lavage de cerveau, se servant de ceux qui ont déjà été transformés et qui professent une compréhension pervertie des enseignements du Falun Gong. Dans ces environnements « mieux vaut mort que vivant », la détermination mentale des pratiquants est sapée et leurs pensées droites sont détruites.

4) Tactiques de tromperie.
Les agents de l’administration de Masanjia jouent extrêmement bien les caméléons. Ils peuvent faire de petites faveurs à des prisonniers longtemps déterminés, telles qu’apporter un vêtement de chez eux, acheter quelques mets délicieux pour eux, avoir des conversations émotionnellement convaincantes en leur tenant les mains, ou leur promettre de réduire leur terme d’emprisonnement. Lorsque une « noix dure » de longue durée craque, ils l’embrassent, poussant des cris bruyants pour montrer à quel point ils l’aiment. Ils iront jusqu’à chanter une chanson pour montrer aux pratiquants à quel point ils se sont impliqués avec eux sincèrement et émotionnellement. En fait, leurs manigances ne sont qu’une autre façon maligne de chercher à détruire les pratiquants.

II Lavage de cerveau complet

Dans le but d’empêcher ceux qui ont fait l’expérience du lavage de cerveau initial de se « retourner », Masanjia utilise une variété de méthodes malignes en arrangeant le soi-disant « environnement » pour leur faire subir un lavage de cerveau complet.

1) Ils diffusent de la propagande aux pratiquants, dont des programmes TV et des vidéos, qui attaquent le Falun Gong. Ils diffusent les soi-disant « lettres de remerciement » de proches de pratiquants reformés qui gardent une compréhension déformée des Enseignements, et prônent la conférence perverse de Liu Jing qui diffame Mr Li Hongzhi et calomnie Falun Dafa (Liu Jing est le chef terroriste du « bureau Central 610 » qui est une agence spécifiquement créée pour persécuter le Falun Gong, avec un pouvoir absolu sur chaque niveau de l’administration du Parti et sur tous les autres systèmes juridiques et politiques) Ils créent un environnement malin en utilisant ces faux enseignements.

2) Ils forcent les collaborateurs ayant subi le lavage de cerveau à acheter des livres et à écrire des “reportage d’école” et des « examens » attaquant Falun Dafa. Ces personnes sont forcées de livrer leur rapports résumés hebdomadaires et mensuels grâce auxquels les collaborateurs soi-disant « dynamiques mentales » peuvent être contrôlés. Graduellement, ils continuent à leur faire subir le lavage de cerveau en utilisant cette technique apparemment bénigne mais en fait extrêmement pernicieuse.


3) Les pratiquants passés par le lavage de cerveau sont forcés à répétition à écrire une soi-disant “lettre d’exposition politique et critique” et d’ “enseignements par l’expérience personnelle”, et forcés à lire leurs écrits à haute voix à des réunions de brigade. Ils tiennent des rallye réguliers d « exposition politique et de critique » et des « conférences pour que les transformés expriment leurs expériences personnelles. » Ils tiennent des rallye pour critiquer ceux qui veulent revenir au Falun Dafa, et leur faire regarder des « performances artistiques » malignes qui attaquent Falun Dafa.

III. Des Agents malins mésinterprètent délibérément les enseignements de Falun Dafa
Le stratagème le plus retors de Masanjia est que Su Jing, qui est le chef du Centre n°2 d’Education pour femmes , fait personnellement commerce de ses tactiques scélérates sur comment amener les pratiquants à des compréhensions corrompues des Enseignements. On interdit aux pratiquants d’étudier Fa (les principes du Falun Gong qui enseignent à être une bonne personne) et de faire les exercices. Les pratiquants sont placés dans un environnement démoniaque plein de compréhensions déviées des principes.

1) A l’intérieur d’une brigade, ils organisent des rencontres de groupe, régulièrement et irrégulièrement, pour conduire les soi-disant sessions de « conversations et discussions », dont le but est d’inventer des excuses et des raisons pour justifier la « réforme » de l’un ou l’autre.

2) A l’intérieur d’une brigade toutes les équipes sont coordonnées de façon à faciliter les “discussions” à une plus large échelle, la rationalisation des compréhensions déformées, et la découverte de « stratégies et de tactiques » pour saboter Falun Dafa.

3) Les brigades N° 1 et N°2 échangent des anciens pratiquants qui ont subi des lavages de cerveau réussis afin de discuter leurs théories apocryphes et leurs expériences pour faire subir le lavage de cerveau aux autres.

4) Masanjia invite ces collaborateurs premiers, ceux qui croient à des compréhensions retorses de Falun Dafa, à revenir donner des conférences. Tout ce dont ils parlent sont les « bons résultats » qu’ils ont obtenu en forçant les pratiquants de Falun Dafa à abandonner leur « cultivation ». Ils envoient ces agents à chaque équipe pour qu’ils propagent leurs compréhensions corrompues. De plus, de façon détournée ils font croire que leurs persécuteurs sont en fait en train de créer des meilleures conditions pour les pratiquants pour discuter leurs compréhensions droites de Fa.


5) Ils organisent fréquemment ces collaborateurs convaincus des différentes équipes pour qu’ils aillent dans les bureaux des administrateurs de brigade et des chefs d’éducation pour discuter leurs compréhensions retorses. Yang Chuanjun et Niu Hong, qui ont des compréhensions profondément dévoyées de Falun Dafa, ont souvent été utilisés pour propager leurs théories fabriquées, causant la confusion parmi les pratiquants.

IV. "Détruire l’ancien et établir le nouveau"
Ce que Su Jing décrit comme « détruire l’ancien et établir le nouveau » est en fait une tentative pour confondre l’esprit, détruire l’endurance mentale, attaquer les pensées droites, et complètement désorganiser les processus mentaux.

V. Forcer les collaborateurs à calomnier Falun Dafa
Le plus vicieux est qu’ils entraînent à leur suite ces collaborateurs à calomnier Falun Dafa et Li Hongzhi, les trahissant ainsi totalement. Su Jing et Sun, le chef d’une institution pour persécuter les pratiquants de Falun Gong, recherche ces importants « stagiaires collaborateurs », qui peuvent servir leurs buts en tant que soi-disant « cadre de réforme ». Ils essayent de créer l’enthousiasme parmi les stagiaires qui seront utilisés comme des outils pour saper les pensées droites des pratiquants. Ces pratiquants ayant été réformés avec des théories retorses coopéreront alors avec leurs persécuteurs malins pour faire subir le lavage de cerveau à d’autres pratiquants.

Bien que les mensonges puissent momentanément tromper les gens, tout ce qui se base sur le mensonge est sans pouvoir. De plus en plus de ceux qui ont été libérés du Camp de Masanjia renient ce qu’ils ont pu dire lorsqu’ils ont subi le lavage de cerveau et commencent de nouveau à pratiquer, ce qui est une réfutation très puissante de leurs tactiques vicieuses de lavage de cerveau.


Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/12/15/16817.html#

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.