Les gens condamnent le sabotage et le vandalisme des stands du Falun Dafa par le PCC à Hong Kong

Suite au vandalisme des kiosques d’information du Falun Dafa dans les rues Soy et Argyle, par des agents du Parti communiste chinois (PCC) le week-end dernier, d’autres kiosques situés dans les districts de Wong Tai Sin, Causeway Bay, Tsim Sha Tsui et Mong Kok ont été vandalisés. Les résidents locaux ont condamné le PCC pour ses actes de voyous et déclaré que cela ne faisait qu'exposer davantage la véritable nature du PCC.


M.Kwok Cheuk-kin, bien connu pour son activisme judiciaire, a déclaré que cette tentative de sabotage des activités des pratiquants ne fait qu’exposer la peur qu'a le PCC de la vérité. L’Association Falun Dafa de Hong Kong a condamné les crimes répétés du PCC et appelé les autorités et les citoyens de Hong Kong à sauvegarder la liberté d’expression.


Le stand d'information de Falun Dafa de la rue Mong Kok a été vandalisé par les agents du PCC
Cet homme portant un masque et une casquette a vandalisé plusieurs kiosques d’information à Wong Tai Sin et ailleurs. Ses deux compagnes l’ont photographié le 19 décembre.


Regarder la vidéo


Après que quelqu’un ait renversé les panneaux d’affichage du Falun Dafa devant SOGO à Causeway Bay le 19 décembre 2020, vers midi, ils se sont enfuis. Des actes de vandalisme similaires se sont produits il y a un mois. Dans l’après-midi du 19 décembre, un homme dont le visage était couvert d’un masque et portant une casquette a détruit de façon agressive les présentoirs de Falun Dafa et a pris les bannières du stand dans le district de Wong Tai Sin. M. Zhuang, le pratiquant de Falun Dafa présent au stand, a enregistré une vidéo de la destruction. Dans le même temps, plusieurs femmes aux accents chinois continentaux, membres de la « Hong Kong Youth Care Association» (HKYCA), une agence du PCC basée à Hong Kong qui persécute Falun Dafa, ont injurié M. Zhuang.



Les panneaux d’affichage de Falun Dafa à Tsim Sha Tsui ont été renversés, et certains ont été jetés à la mer le 20 Décembre 2020.
La police a récupéré les panneaux d’affichage dans la mer.

Un voyou a renversé les panneaux d’affichage à Tsim Sha Tsui le 20 décembre et en a jeté certains à la mer. Il s’est approché de la pratiquante de Falun Dafa Mme Che, qui tenait son chariot dans lequel il y avait une télévision. L’agresseur a sorti un des mats de la bannière et l’a brisé. Puis il a sorti l'autre et l'a jeté à la mer.


Vers 13h10 cet après-midi-là, plusieurs malfrats ont peint des graffitis à la bombe, défigurant les panneaux d'affichage du Falun Dafa sur la rue Soy. Le pratiquant sur place a déclaré que plusieurs groupes de voyous du PCC ont harcelé des pratiquants à plusieurs reprises récemment.


Le stand d’information de Falun Dafa de la rue Soy a été vandalisé le 13 décembre 2020.


Mme Shi, une pratiquante de Falun Dafa qui a été témoin du vandalisme dans la rue Soy, a déclaré : "Un homme qui semblait avoir la trentaine est venu. Sans dire un mot, il a donné un coup de pied dans les tableaux d'affichage et a démoli le stand". Lorsque Mme Shi a sorti son téléphone portable pour prendre des photos, l'homme s'est enfui. Shi l'a signalé à la police, qui a bloqué le site avec du ruban adhésif. Le kiosque de la rue Argyle a également été détruit.


En août 2020, le stand d’information du Falun Dafa à Mong Kok a été vandalisé. Le 24 août, deux habitants inquiets ont arrêté un agresseur et l’ont remis à la police. Il a été accusé d’infractions criminelles.


Liang Zhen, président de l’Association Falun Dafa de Hong Kong, a condamné les voyous du PCC et a appelé la police et les citoyens de Hong Kong à sauvegarder la liberté d’expression.

M. Bruce Lam Hong Ching a déclaré que ce vandalisme a attiré davantage l’attention sur les pratiquants de Falun Dafa.

M. Kwok Cheuk-kin a déclaré que le PCC ne veut pas que les gens soient informés sur la persécution de Falun Dafa.


M. Kwok Cheuk-kin, dont le surnom est "roi du contrôle judiciaire", a déclaré que les kiosques de Falun Dafa ont le droit légal d'être dans la rue conformément à l'article 26 de la Loi fondamentale, mais le PCC ne veut pas que les gens découvrent la persécution. M. Kwok a appelé les gens à signaler ces crimes à la police et à aider à les arrêter, et à sauvegarder la liberté d'expression à Hong Kong.


Kwok a félicité les pratiquants : " Les pratiquants de Falun Dafa ont fait preuve d’un esprit admirable en défendant la liberté de croyance, bien qu'ils soient réprimés depuis de nombreuses années ! "


Certaines personnes ont laissé des messages en ligne, demandant aux partisans du Mouvement contre la loi d’extradition de surveiller les stands du Falun Dafa à Mong Kok lorsqu'ils en ont l'occasion et de faire de leur mieux pour aider (à arrêter le sabotage).


La récente vague de vandalisme a incité les gens à accorder plus d’attention à Falun Dafa.


Malgré l'instauration par le PCC de la Loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, les pratiquants de Falun Dafa continuent de clarifier la vérité


Version chinoise :
香港法轮功真相点遭中共恶徒破坏 市民谴责 【明慧网】 (minghui.org)

Version anglaise :
https://en.minghui/org/html/articles/2020/12/26/189002.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.