Un rassemblement à Hong Kong condamne le harcèlement exercé par une organisation contrôlée par le PCC
 

Un rassemblement à Hong Kong condamne le harcèlement exercé par une organisation contrôlée par le PCC

Le jeudi 26 avril 201 les pratiquants de Falun Gong et leurs sympathisants à Hong Kong ont organisé un rassemblement visant à condamner le harcèlement à long terme exercé contre eux par l'Association d'aide à la jeunesse de Hong Kong (HKYCA) et demander au gouvernement de prendre des mesures pour arrêter les crimes de la HKYCA.

En tant qu'organisation basée à Hong Kong ayant des liens étroits avec le Parti communiste chinois (PCC), la HKYCA ne tient pas compte des lois et règlements locaux et harcèle ouvertement les pratiquants de Falun Gong, les résidents locaux et les touristes. Un certain nombre de membres de la HKYCA auraient été impliqués dans des cas d'attaque personnelle et de blessure intentionnelle.



 
Un rassemblement à l'extérieur de l'édifice gouvernemental de Hong Kong condamnant le harcèlement du Falun Gong par la HKYCA


Depuis juin 2012, la HKYCA, qui partage un bureau à Shenzhen avec le " Bureau 610 ", la force opérationnelle extrajudiciaire du Parti communiste établie pour mettre en œuvre la campagne d'élimination du Falun Gong en Chine, a régulièrement participé au harcèlement des pratiquants de Falun Gong et des événements du Falun Gong à Hong Kong.

Selon les pratiquants de Falun Gong, des membres du groupe des chemises vertes ont encerclé les pratiquants sur les sites des événements, ont utilisé des mégaphones à courte distance pour proférer insultes et menaces, leur crachant dessus et même, quand la police ne les regardait pas, les ont agressés physiquement. Dans un incident très médiatisé, un individu affilié à l'Association de la jeunesse a brandi un grand couteau pour en menacer un manifestant du Falun Gong.


L'Association a cherché à dissimuler non seulement les banderoles de Falun Gong, mais aussi des sites entiers de Falun Gong dans tout Hong Kong, en essayant de les soustraire aux regards des passants avec leurs propres banderoles géantes.

Les intervenants au rassemblement de jeudi ont souligné que la nouvelle administration de Hong Kong n'a pas réussi à contenir le harcèlement perpétré par la HKYCA, la situation s'aggravant depuis octobre dernier. Dans un cas, des membres de l'Association prétendant être des pratiquants de Falun Gong ont essayé de détruire la réputation du Falun Gong en agissant de manière inappropriée en public. Les pratiquants de Falun Gong ont signalé de tels cas à la police, mais le gouvernement n'a pris aucune mesure.

Lors du rassemblement, le porte-parole de l'Association de Falun Dafa, Gan Hongcheng, a souligné l'importance de la liberté religieuse et des valeurs morales traditionnelles.

Dans son discours, M. Gan a brièvement énuméré les crimes commis par la HKYCA. Il a dit : « Hong Kong suit la règle de droit. La question de savoir si la HKYCA doit être traduit en justice ou non dépend du courage et de la volonté du gouvernement de Hong Kong à résister aux pressions du Parti communiste et à respecter les lois et les libertés de Hong Kong. »

Liang Guoxiong, ancien membre du Conseil législatif de Hong Kong, a manifesté son soutien au Falun Gong lors du rassemblement. M. Liang a dit : « Si nous ne nous opposons pas à la répression de la liberté de parole et de croyance, alors le prochain qui sera réprimé sera nous. »

Un autre ancien député, Lam Wongyan, a demandé pourquoi le gouvernement n'avait pas réussi à faire respecter la loi et traduit la HKYCA en justice. Il a également fait l'éloge de la résistance pacifique du Falun Gong à la persécution.

Le harcèlement continuel de la HKYCA a été récemment condamné par de nombreux leaders d'opinion et législateurs.

Le cardinal Chen Rijun et le membre du Conseil législatif Hu Chiwai croient tous les deux que la HKYCA est une organisation violente et que leur harcèlement du Falun Gong constitue un crime de haine. Ils estiment que l'organisation porte atteinte à la liberté dont jouit Hong Kong.

Les membres du Conseil législatif Lam Chuoting et Leung Yaochung ont appelé les citoyens de Hong Kong à défendre la réputation et les lois de Hong Kong et à ne pas permettre à la HKYCA de les ruiner.

Leung Kah-kit, président du Parti civique, a condamné le parti pris et l'inaction de la police de Hong Kong sur cette question, ce qui, selon lui, sapera l'État de droit à Hong Kong.


Version anglaise :
Rally in Hong Kong Condemns Harassment from CCP-Controlled Organization

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.