À Helsinki, les gens condamnent la persécution en cours et encouragent les efforts des pratiquants

Le Samedi 24 octobre 2020, les pratiquants de Falun Dafa de Finlande ont installé un stand d’information près du centre commercial Kampi, à Helsinki. Ils ont parlé aux passants de la discipline spirituelle et leur ont appris comment le PCC (parti communiste chinois) la persécute depuis 21 ans. Les gens ont signé la pétition appelant à la fin des atrocités et leur ont prodigué des encouragements, disant : “ce que vous faites est très important.”


Des pratiquants de Falun Dafa font la démonstration des exercices dans le centre-ville d’Helsinki.


Vahsani, un entrepreneur, a déclaré après avoir appris la persécution : “Je vais signer la pétition ;” Indiquant les caractères pour “Authenticité-Bonté-Tolérance” accompagnant la fleur de lotus en origami que les pratiquants lui ont donnée il a dit : “ceci peut émouvoir le cœur des gens. Tant que vous continuerez à faire ça, les gens sauront.”


Nikko, un artiste, et son ami prenaient des photos dans Helsinki. Nikko a pris plusieurs photos des panneaux sur le prélèvement d’organes. Il a déclaré : “j’ai entendu parler du Falun Dafa auparavant, mais j’aimerais quand même que vous m’en parliez.” En apprenant le prélèvement forcé d’organes, ils ont eu une expression de stupeur. Nikko a remercié les pratiquants de leur avoir appris ce qui se passe en Chine.


Des passants signent la pétition pour appeler à la fin de la persécution.


Kristin et son mari, originaires de Norvège, étaient en vacances en Finlande. Elle a parlé aux pratiquants de certaines choses terribles que le PCC avait fait en Europe du Nord. Elle et son mari ont signé la pétition pour montrer leur soutien.


Emilia et son mari ont demandé à signer la pétition. Son mari, qui est originaire d’un pays musulman, sait à quel point les minorités sont mal traitées en Chine. Il a dit : “Vous aussi êtes persécutés — nous devons signer la pétition.” Ils ont discuté de l’idéologie communiste et Emilia a dit : “En surface cela parait formidable mais ce ne sont que des mensonges.” Son mari a acquiescé disant que la corruption en Chine est terrible.


Une fillette chinoise de neuf ans a été attirée par les fleurs de lotus en papier présentées sur la table. Elle a expliqué aux pratiquants qu’elle avait déménagé avec ses parents en Finlande, quand elle avait sept ans. Quand elle a demandé ce qu’ils faisaient, ils lui ont parlé de la persécution et de l’importance de démissionner du PCC et de ses organismes affiliés. Réalisant à quel point le PCC est mauvais elle a accepté de quitter les jeunes pionniers. Elle a pris deux fleurs de lotus à ramener à la maison.


Traduit de l’anglais :
https://en.minghui.org/html/articles/2020/11/5/188118.html

.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.