Des événements de Journée d’information à propos du Falun Gong organisés en Bavière

Le 27 juin 2020, les pratiquants de Falun Gong de Bavière, en Allemagne, ont organisé des activités de journée d'information à Munich, Nuremberg et Augsbourg. Ils ont présenté l'ancienne pratique spirituelle et raconté aux gens comment les pratiquants ont résisté pacifiquement à la persécution du Parti communiste chinois (PCC). De nombreuses personnes ont découvert le Falun Gong et réalisé l'importance de placer les droits de l'homme au-dessus des intérêts économiques.


Une Journée d'information du Falun Gong organisée à Nuremberg


Nuremberg est la ville où, après la Seconde Guerre mondiale, des tribunaux ont jugé les principaux dirigeants de l'Allemagne nazie pour leurs rôles dans l’l'Holocauste et d’autres crimes de guerre.


Les pratiquants ont déployé des banderoles sur Hallplatz où l’on pouvait lire " STOP à la persécution de Falun Gong" et " Dites non au PCC ". Ils ont fait une démonstration des cinq séries d'exercices et présenté le Falun Gong aux gens. De nombreux passants se sont arrêtés pour regarder la démonstration des exercices, discuter avec les pratiquants et signer une pétition appelant à la fin de la persécution.


Un jeune homme appelé Nova a eu une longue discussion avec Ursula, une des pratiquants participant à l’activité. Nova a déclaré être marxiste. Ursula l'a questionné sur le marxisme et lui a demandé pourquoi il y croyait. Nova ne pouvait l'expliquer, mais a répondu qu'il souhaitait simplement que tout le monde puisse bien vivre. Ursula lui a expliqué que des milliards de personnes étaient mortes suite aux diverses persécutions menées des décennies durant par le Parti communiste et que de nombreux crimes avaient été commis au nom du communisme. Elle a suggéré à Nova une autre façon d'aider les gens: si les personnes pouvaient accorder de l’importance à la moralité et suivre le principe de Sincérité-Bonté-Tolérance, ils jouiraient d'une belle vie comme celle souhaitée par Nova.


Nova a sourit et a dit : "Oui, c'est ce que je veux!" Il a pris des informations sur le Falun Gong et remercié Ursula avec un sourire rayonnant.


Démonstration des exercices à Augsbourg
Les passants sur Moritzplatz, à Augsbourg, visitent le stand du Falun Gong pour davantage d'information

Les pratiquants d'Augsbourg ont installé un stand sur Moritzplatz. En raison de l'impact mondial de la pandémie, de nombreuses personnes sont préoccupées par la situation en Chine. Ils savent que le PCC a dissimulé la véritable situation en Chine, aussi s’interrogent-ils en ce moment sur ce qui se passe réellement là-bas.


Un flot continu de personnes a signé la pétition. Une jeune femme a expliqué à un pratiquant qu'elle était allée à l’université en Chine et que l'un de ses camarades de classe avait été emprisonné pour sa pratique du Falun Gong. Elle était au courant de la persécution et espérait que la famille du pratiquant en Chine se trouvait en sécurité.


Une femme d'âge mûr a été consternée par les atrocités de prélèvement d’organes perpétrés sous l’autorité du PCC sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant. Elle a déclaré : "Qu'ont fait nos responsables politiques à ce sujet ? Ils devraient prendre des mesures pour y mettre fin ! "


Une autre femme a dit qu'un médecin chinois qu'elle connaissait lui avait expliqué que le nombre de transplantations d'organes en Chine était beaucoup plus important que celui officiellement déclaré. Elle a rapidement signé la pétition.

Journée d'information à Munich


Dès que les pratiquants ont commencé à installer leur stand sur Rotkreuzplatz à Munich, les gens sont arrivés pour signer la pétition. Une femme a expliqué qu'un de ses amis avait une épouse chinoise, dont le père était décédé suite à la persécution du PCC. Elle a dit : " Il est ridicule que l'Allemagne fasse affaire avec le Parti communiste chinois ! Le régime n'a aucun respect pour les droits de l'homme ! " Elle a pris des dépliants de présentation pour son ami.


Anne Spory, une habitante, a expliqué la raison pour laquelle elle avait signé: " Je sais que de nombreuses choses inimaginables et injustes se produisent en Chine. Les croyants sont persécutés et privés de leur liberté. La façon la plus simple de traiter le totalitarisme est de ne pas commercer avec eux. Le Falun Gong représente des valeurs positives. Il essaie d'améliorer la vie de toutes les personnes sur Terre. " Elle pensait que la persécution des personnes suivant Sincérité-Bonté-Tolérance par le PCC était due à l'idéologie de ce régime.


Lothar, une enfant de neuf ans, a demandé des informations détaillées aux pratiquants. Avec la permission de ses parents, elle a signé la pétition. Elle a dit : " J'espère que le peuple chinois verra que je pense que cette persécution est mauvaise. J'espère que les personnes persécutées auront la liberté de s'exprimer. Sincérité-Bonté-Tolérance est important."


Gabi, venue avec Lothar, a également signé la pétition. Elle a expliqué : "Je me suis demandée : " Si tu es au courant [du prélèvement d'organes], pourquoi ne te lèves-tu pas pour t'y opposer? Je veux faire partie du groupe qui s'y oppose. C'est contre la nature humaine de persécuter des gens qui ne font que suivre Sincérité-Bonté-Tolérance. "


Version anglaise disponible à:
https://en.minghui.org/html/articles/2020/7/11/185834.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.