Un parent d’un élève de la Northern Academy : l’éducation devrait nourrir la vertu

Il y a quelques années, j’ai appris que la nouvelle Northern Academy s’était établie à Middletown, état de New York et que l’école acceptait des élèves de la 6ème à la 12ème année, mais je n’avais pas prévu d’envoyer mon enfant là-bas.


Nous vivions dans le New Jersey, où le niveau d’éducation dans les écoles privées se classait parmi les plus élevés aux Etats-Unis. Mon enfant était alors dans une classe de surdoués.


En comparaison, le programme de la Northern Academy n’était pas si ambitieux. Je savais que de nombreux professeurs pratiquaient le Falun Dafa et que cela se traduisait dans leur enseignement, qui mettait l’accent sur les valeurs traditionnelles. Mais nous sentions que nous étions stricts dans l’éducation de notre enfant et en plus de lire régulièrement les enseignements du Falun Dafa, nous contrôlions souvent ce qui était dit à l’école. Si quelque chose était contraire aux principes enseignés par le Falun Dafa nous nous empressions d’apprendre la chose correcte à notre enfant. Nous ne pensions donc pas qu’il était nécessaire d’envoyer notre enfant à la Northern Academy.


Les choses ont commencé à changer lorsque mon fils a eu 10 ans. Il a cessé d'écouter quand nous raisonnions avec lui . Il disait : "Ce que vous dites, c'est votre opinion. J'ai ma propre opinion, et il n'y a pas de bien ou de mal. C'est juste une question de choix." Il n'y avait aucun moyen de lui apprendre à distinguer le bien du mal. Peu à peu, il a cessé de nous faire part de ce qui se passait à l'école parce que nos opinions étaient différentes. Il pensait que nous avions fixé notre voie et il voulait trouver sa propre voie.


Mais comment pouvait-il faire cela et quelles normes devrait-il suivre ? Il n’en avait aucune idée. Les enfants intelligents apprennent les choses rapidement y compris les vices. Aujourd’hui, la pensée de gauche a profondément infiltré les médias et les écoles. Comment un enfant peut-il apprendre les bonnes valeurs. Effectivement, mon fils a commencé à adopter une attitude cynique et disait souvent : “je m’en fiche.” Il étudiait moins souvent le Fa et s’est découragé. A son retour de l’école, il s’enfermait dans sa chambre et parlait rarement avec nous. L’atmosphère à la maison devenait de plus en plus tendue.


J’ai feuilleté de nombreuses théories sur l’éducation et lu en ligne des expériences d’autres mères mais j’ai senti que les solutions apportées par les soi-disant experts ne résolvaient pas le problème fondamental. Il y avait quelques réussites qui s’appuyaient sur la foi religieuse. Bien sûr, en tant que pratiquants du Falun Dafa, la meilleure façon de s’en sortir était d’étudier les enseignements. Pendant les vacances scolaires, nous avons lu les enseignements et fait les exercices avec mon fils, tous les jours. Il est devenu meilleur et plus heureux.


Lorsqu’il est retourné à l’école en septembre, les mauvaises influences sont réapparues. En plus de cela, il avait beaucoup de devoirs et passait moins de temps à lire le Fa. Son état a empiré. Pendant les vacances de Noël, nous avons rattrapé notre retard dans l’étude du Fa et les choses se sont un peu améliorées, mais quand il est retourné à l’école, il est retourné à ses anciennes habitudes. C’était comme une lutte acharnée, avec nous deux les parents d'un côté et de l'autre le déclin des normes morales de la société le tirant aux extrémités opposées.


Un partage d’un parent d’un élève de la Northern Academy à la conférence de partage d’expériences de cultivation du Falun Dafa à Washington DC en 2018, m’a touché. Son fils avait arrêté de jouer aux jeux vidéo pendant ses études à l’école et changé ses habitudes. Cela m’a fait me demander si j’étais attachée au renom. Une classe de surdoués dans une école réputée —n’était-ce pas une recherche de personnes ordinaires ? Pouvaient-ils donner vraiment une bonne éducation à mon fils ?


J’ai ensuite lu ce paragraphe dans les enseignements du Maître :

    “Au début du projet Shen Yun, les gens manquaient d’une bonne compréhension de Shen Yun, se demandant qu’est-ce que cet enfant va faire quand il ne dansera plus ? Mais il n’a pas pu penser que le Maître ne pouvait pas le laisser tomber quand il ne serait plus utile, je dois penser à l’avenir de cet enfant. J’ai créé le collège, l’université, l’école supérieure. Quant aux enfants, au début les parents ne voulaient pas les envoyer, ils avaient du mal à s’en détacher. Ils ont du mal à s’en détacher quand ils ont douze, treize ans, c’est le moment où ceux-ci sont les plus forts, avec une bonne souplesse, mais on ne peut pas s’en détacher. Quand il a quatorze, quinze ans, ils voient qu’à quinze ans l’enfant ne peut plus être contrôlé, il te répond, t’affronte. En voyant que ça n’allait plus marcher, ils se dépêchaient d’envoyer l’enfant à la montagne (tout le monde rit). Cependant, le corps de cet enfant est déjà devenu rigide, même à la montagne il va passer un mauvais moment.”( “Enseignement du Fa à Washington DC 2018”)


Mon fils venait d’avoir 12 ans et les choses étaient déjà difficiles. Je ne pouvais pas imaginer ce que cela pourrait être quand il aurait 15 ans. Mon mari et moi avons emmené mon fils à la Northern Academy pour un entretien.


Comparé à d’autres écoles avec de meilleurs financements, le campus de la Northern Academy semblait un peu ordinaire. Cependant, les élèves étaient par contre plus énergiques avec des sourires juvéniles sur leurs visages. Pendant que mon fils était interrogé, un professeur est venu pour discuter. Il a dit que les enfants à l’école, étaient heureux et qu’il les entendait rire tous les jours. Parfois il devait sortir pour leur dire de baisser la voix parce que cela pouvait déranger des professeurs qui étaient en train de préparer un cours. Il a dit qu’il avait enseigné dans de nombreuses autres écoles dans le passé et observé que les élèves de la Northern Academy étaient les plus heureux. Il a ajouté que d’enseigner aux élèves n’est pas un problème tant que les enfants sont heureux, car ils sont plus enclins à écouter.


Nous avons lâché certains de nos doutes après avoir entendu la présentation de l’école par le professeur. Mais quand nous avons vu que l’emploi du temps des cours était plein, allant du matin au soir, nous n’avons pas pu nous empêcher de nous poser des questions : sans temps pour jouer, ces enfants peuvent-ils être heureux ? Mon fils va-t-il devenir un rat de bibliothèque ?


Nous avons décidé de laisser tomber nos soucis et de faire un essai. Mon fils a alors commencé à étudier à la Northern Academy.


Il s’est rapidement intégré à son nouvel environnement et ne se plaignait pas de ne pas avoir de temps pour jouer. En fait, il adorait aller à l’école et il est devenu plus joyeux. Naturellement cela ne le dérangeait pas de suivre les différentes règles de l’école. Chaque semaine l’école organise une assemblée pour définir le comportement attendu des élèves ainsi que les leçons sur les valeurs morales adaptées aux enfants d’âge différent. Les leçons de morale édifient le caractère des enfants à travers l’enseignement des philosophies occidentales, comme les théories d’ Aristote etc. Au fil du temps, mon fils est devenu plus poli à la maison et a appris à dire pardon ou merci quand il nous interrompait ou demandait de l’aide.


Mes amis ne comprenaient pas pourquoi nous avions déménagé de la région animée du grand New York pour une ville tranquille du nord de l’état. Mon fils leur a dit qu’il n’aimait pas apprendre dans le passé mais qu’il aimait maintenant aller à l’école. Mon amie était toujours perplexe : le programme de la Northern Academy n’a rien de spécial et il y a peu d’installations récréatives, alors comment les enfants pourraient-ils être heureux ?


Je lui ai raconté une histoire à propos de mon fils qui apprend le chinois. Comme nous sommes une famille chinoise, nous voulions qu’il apprenne notre langue maternelle. Mais mon fils n’était pas enthousiaste parce que ses amis ne parlaient pas cette langue. Il est allé une fois, à un week-end de l’école chinoise et a refusé d’y retourner. Il a dit que nous le torturions quand nous lui demandions d’apprendre le chinois. À la Northern Academy, l’encadrement l’a mis directement dans une classe de chinois niveau 2, pensant qu’il devait avoir quelques bases dans la langue puisqu’il était chinois et que nous parlions la langue.


Mais mon fils ne parlait pratiquement pas le chinois à l’époque. Le professeur l’a rétrogradé au niveau 1 quand il a découvert que mon fils avait du mal à suivre. Après un cours, mon fils a voulu retourner au cours de niveau 2 parce qu’il y était plus heureux. J’ai appris que les élèves du niveau 2 devaient mémoriser le livre principal du Falun Dafa, Zhuan Falun. Je suis allée voir le professeur et lui ai demandé de lui donner une nouvelle chance. À contre cœur le professeur a accepté de le laisser essayer pendant un mois à condition qu’il réussisse le prochain examen. Mon fils a relevé le défi. Il nous a demandé de lui apprendre chaque jour de nouveaux caractères et lire une phrase du Zhuan Falun. Il ne pouvait pas comprendre le sens, et le phrasé n’était pas celui que les gens utilisent dans la vie quotidienne. Au début, il mémorisait les mots en fonction de leur prononciation. Mais plus il mémorisait plus il aimait ça. Il est passé rapidement chaque jour de la récitation d’un court segment (entre virgules) à une phrase entière. Deux semaines après, il passait l’examen et obtenait la note maximum.


Mon fils est donc resté au niveau 2 et a continué à mémoriser Zhuan Falun. S'il dépassait son objectif ce jour-là, nous le disions au professeur. Il était alors testé en classe, et le professeur le félicitait pour ses progrès. Cela encourageait à son tour notre fils à travailler plus dur. Son tempérament a commencé à changer.


À la Northern Academy les enseignants et les parents partagent un but commun : inculquer un bon caractère aux enfants. Nous travaillons ensemble en équipe et exerçons une force dans la même direction. Les autres écoles ont des idéaux d’éducation différents des nôtres. En plus de cela, de nombreux éléments négatifs de la société ont un impact négatif sur les enfants. Je pense que c’est une des raisons pour lesquelles de nombreux enfants grandissent et deviennent des adultes au mauvais caractère.


Au travers des expériences de mon enfant, nous avons compris que les écoles de renom peuvent avoir des installations chics et des campus modernes, ainsi que des équipes d’enseignants hautement qualifiés, mais de belles apparences n’ont pas grand sens si les objectifs de l’éducation ont dévié.


Apprendre à aimer la musique
Mon fils n’aimait pas jouer de son instrument à cordes, mais il apprenait vite de nouvelles choses. Dans son école privée, ses camarades de classe considéraient la musique comme un passe-temps. Il se démarquait d’eux sans peine et n’était pas motivé pour pratiquer avec diligence. C'était pénible de le faire pratiquer à chaque fois.


Il a vécu un grand changement après être passé à l'étude de la musique à l'Académie du Nord. L'école organise chaque semaine une répétition de concert où les élèves doivent faire un récital en solo devant tout le monde. Les élèves sont plutôt talentueux et ont un niveau élevé malgré un apprentissage de courte durée. Mon fils a ressenti une certaine pression après avoir entendu les récitals des autres et ne s'est pas aventuré à prendre les choses à la légère.


En plus, l’école réserve du temps chaque après-midi pour la pratique individuelle sous la supervision d’enseignants. Parce que tous autour de lui pratiquaient leur instrument avec diligence, mon fils a été forcé de pratiquer également. Petit à petit il s’est habitué à la routine. D’autres formes de pratiques, telles que les répétitions pour orchestre et ensembles, ont rendu les choses plus intéressantes pour les élèves.


Le plus grand stimulant pour son perfectionnement est venu du désir de mon fils d’être accepté à l’académie Fei Tian. À la fin de sa première année d’école, presque la moitié de la classe avait été acceptée à l’académie Fei Tian. Mon fils s’est senti un peu perdu en voyant ses amis partir. Il a regretté de ne pas avoir travaillé plus dur et d’avoir perdu un temps précieux. Il s’est fixé lui-même un objectif : rentrer à l’académie Fei Tian. Il a pratiqué dur pendant les vacances d’été. Il est passé d’une à trois heures de pratique par jour.


Ses compétences se sont considérablement améliorées après l’été. Ses camarades de classe étaient très heureux pour lui, et tous apprenaient les uns des autres. Le secteur artistique est connu pour être extrêmement compétitif et les relations entre les élèves des autres écoles d’art, sont souvent tendues. À la Northern Academy, bien qu’il y ait de la concurrence entre les élèves, elle est positive. Tout le monde est en compétition pour voir qui progresse le plus rapidement et en même temps, ils s’entraident. Les enfants plus âgés s’occupent des plus jeunes, et les anciens s’occupent des nouveaux venus. Les enfants s’entendent bien. En plus de progresser dans ses compétences musicales, dans un tel environnement, mon fils a appris à être motivé et attentionné.


Une terre pure pour les arts traditionnels
Depuis son plus jeune âge, notre enfant est passionné de musique traditionnelle et refuse d’écouter de la musique contemporaine. Il a montré très tôt un talent pour la musique et a remporté le premier prix d’un concours international de piano. Mais en grandissant, il a été influencé par ses amis et camarades de classe pensant que la technologie était la meilleure voie pour une carrière et que la musique ne pouvait être qu’un passe-temps. Il n’était pas non plus intéressé par la musique populaire jouée dans l’orchestre de l’école. Au fil du temps, il a arrêté de jouer de la musique. Mais il admettait qu’il aimait la musique par-dessus tout. Il avait l’impression d’avoir perdu son but dans la vie en arrêtant la musique. Il est devenu dépressif et s’est coupé du monde. Son humeur a empiré.


Nous avons appris que les professeurs de musique à la Northern Academy enseignaient la musique classique. Nous espérions que cet environnement allait l’aider à raviver sa passion pour la musique.


Mon fils écoutait et jouait de la musique classique et traditionnelle tous les jours à la Northern Academy. Après une semaine à l’école, il a commencé à chanter à la maison et la nuit quand il dort son esprit est rempli de la musique jouée pendant la journée, par l’orchestre. En moins d’un mois, il a décidé qu’il voulait devenir musicien professionnel.


Ayant trouvé son but dans la vie, mon fils a commencé à sourire à nouveau et il est devenu jovial. Quand nous lui avons rappelé de ne pas s’énerver à l’école, il a dit qu’il ne s’était pas senti contrarié depuis plusieurs mois.


Pour élargir les horizons musicaux de notre enfant, nous l’avions souvent emmené écouter des performances d’élèves et des ateliers musicaux enseignés à Manhattan dans des institutions de renommée mondiale. Nous étions très déçus. Bien que les techniques déployées par les élèves étaient exceptionnelles, leur apparence n’était pas raffinée et leurs expressions étaient arrogantes. Les professeurs étaient même pires. Jouant une série de notes aiguës au piano, qui essayaient d’imiter le gazouillement des oiseaux dans la nature, c’était erratique et dénué de sens. Pourtant, le public semblait apprécier la performance. C'était censé être l'œuvre d'une institution musicale de premier plan ? Mon fils a déclaré furieux, après coup, qu'il ne voulait plus assister à une telle représentation.


Plus tard, nous avons assisté à une performance très applaudie d’un l’orchestre au Lincoln Center. C’était vraiment une exécution classique, mais nous ne savions pas pourquoi les musiciens se balançaient à l’unisson pendant qu’ils jouaient de leur instrument. C’était distrayant et nous n’avons pas pu du tout apprécier la musique. Nous nous demandions s’ils utilisaient leurs instruments ou leur corps pour jouer de la musique.
Après plusieurs expériences désagréables, nous avons compris que toute chose dans le monde a dégénéré et que même quelque chose d’aussi raffiné et sacré que la musique classique n’avait pas été épargnée. Alors que nous étions choqués par cette prise de conscience, nous étions reconnaissants envers la Northern Academy qui donne un lieu pour apprendre de la musique intacte et noble et jouer avec grâce et élégance.


Les leçons de musique enseignées à la Northern Academy sont complètes et solides. Les élèves apprennent non seulement la musique classique et répètent pour l’orchestre mais ils étudient également la théorie musicale et s’entraînent à l’écoute. Ils apprennent en même temps à apprécier d’autres formes de musique, comme la musique folklorique et classique chinoises.


Mon fils a obtenu son diplôme de fin d’études secondaires cette année. En choisissant un morceau pour le diplôme, nous avons eu une meilleure compréhension de ce qu’est la bonne musique. L’école exigeait que le morceau soit classique. Mon fils a d’abord choisi un morceau d’un compositeur britannique très connu du siècle dernier. Ce morceau avait été joué par presque tous les violoncellistes renommés de l’histoire moderne. Il était aussi considéré comme l’une des chansons les plus populaires par la plupart des gens. La mélodie était mélancolique et touchante. Quand il l’a soumis à l’école, les professeurs lui ont dit que ce n’était pas approprié, parce que ce n’était pas considéré comme un morceau classique. Ils ont suggéré à mon fils de changer de morceau.


Mon fils n’a pas compris pourquoi un si beau morceau ne répondait pas aux exigences de l’école. Il a choisi une autre chanson mais a essayé de pratiquer le morceau original pendant son temps libre. Après quelques jours, il a dit que la musique le ramenait à la période où il avait été le plus déprimé. Cela le faisait se sentir morose. Quand j’ai entendu ça, je lui ai dit d’arrêter de jouer le morceau.


Le Maître a dit :

    “Vous devriez savoir que le véritable art dans l’humanité est d’abord apparu dans les temples des divinités. Une autre raison pour laquelle les divinités ont transmis ce genre de culture à l’homme, c’est pour que l’homme voie combien les divinités sont grandioses, pour qu’il croie que le bien et le mal recevront leur juste rétribution, que ceux qui font du mal recevront le mal, que l’homme bon recevra des bienfaits et que les pratiquants monteront aux Cieux.” ( “Enseignement de la Loi au séminaire sur la création des beaux-arts”)


Le Maître a dit aussi :

    “Moi, justement je préfère voir ces œuvres traditionnelles, ces fresques au plafond, ces peintures murales représentant les divinités et des sculptures de divinités. Après les avoir regardées, j’ai souvent l’impression que les êtres humains ont encore l’espoir de retourner sur leur chemin, parce que ces œuvres expriment la grandeur divine, les divinités de l’autre côté de cette statue de divinité peuvent aussi véritablement offrir des bienfaits aux hommes.” ( “Enseignement de la Loi au séminaire sur la création des beaux-arts”)


J'ai réalisé que de bonnes œuvres d'art peuvent purifier et élever le niveau moral des gens. Les anciens croyaient que les arts et la musique vertueux pouvaient avoir un effet stimulant sur l'esprit et le corps. À l'inverse, si un morceau de musique vous déprime, bien que la technique et la composition correspondent à la définition de la musique classique, ce n'est pas de la bonne musique parce que le thème et le concept ne sont pas sains, aussi émouvant que la mélodie puisse être.


L’école est stricte dans l’examen de ce qui est enseigné aux élèves et l’attitude des professeurs envers l’éducation est également louable. Les professeurs de l’académie sont responsables et se soucient vraiment des progrès des élèves. Ils offrent un encadrement professionnel basé sur les capacités uniques de chaque élève.


Notre enfant a commencé à apprendre le piano dès son plus jeune âge et a ensuite appris la clarinette. Il est assez doué pour ces deux instruments. Le professeur de piano de son école a pensé qu'un instrument à cordes lui conviendrait mieux en raison de son physique. Nous avons accepté la suggestion du professeur et avons fait passer notre enfant à un instrument à cordes. Effectivement, après avoir changé d'instrument, ses progrès ont été très rapides, au-delà de nos attentes. Cette année, il a été accepté à l'Académie des Arts Fei Tian.


Version chinoise :
教育的目地在于培养至善的品德

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.