Apprendre le Falun Gong et découvrir le mystère de la vie

Lorsque notre mode de vie moderne très actif s'est arrêté de manière inattendue face à un événement inévitable, c'est presque comme si le temps lui-même s'était allongé d'une certaine manière. Peut-être n'avons-nous plus besoin d'être toujours quelque part, et peut-être n'avons-nous pas besoin d'y être toujours à la seconde même.


Et une fois que notre rythme de vie ralentit, cela nous laisse plus de temps pour observer notre humanité, pour laisser notre esprit vagabonder, pour nous demander - vraiment, à quoi sert toute cette agitation ? Pourquoi courons-nous, et que poursuivons-nous ? Qu'est-ce que tout cela signifie en fin de compte ? La vie a-t-elle un sens ?


C'est une question séculaire et à travers les âges, de nombreuses approches ont tenté d'y répondre. En particulier, la civilisation chinoise, qui est l'une des cultures les plus anciennes de la planète, a apporté sa contribution à ces tentatives.


Depuis l'Antiquité, les Chinois ont essayé de comprendre l'univers, le corps humain et la vie elle-même de différentes manières, avec de nombreuses incursions dans le domaine métaphysique et spirituel. Ils ont été récompensés de leurs efforts par les nombreux phénomènes extraordinaires que l'on retrouve fréquemment dans les annales de l'histoire chinoise.


Une tradition de spiritualité honorée par le temps
Le Qigong (pratique de l'énergie) a une longue histoire en Chine. Depuis le Wuqinxi de Hua Tuo (« le jeu des cinq animaux ») jusqu'au Taijiquan de Zhang Sanfeng (la boxe Tai Chi) - depuis l'ancien Bagua (les huit diagrammes), Zhouyi (le livre des changements), et Huangdi Neijing (le classique intérieur de l'empereur jaune) jusqu'aux diverses pratiques du bouddhisme et du taoïsme, chaque période des 5000 ans de civilisation chinoise a été plongée dans l'exploration spirituelle.


Tout cela s'est arrêté après l'arrivée du Parti communiste au pouvoir, au milieu du XXe siècle. Se méfiant de toute opposition idéologique, le Parti a dénigré toutes ces anciennes croyances spirituelles en les qualifiant de « superstitions féodales » et les a condamnées sommairement pendant la Révolution culturelle.


Mais les vieilles habitudes ont la vie dure - et des milliers d'années de tradition ne sont pas si facilement éradiquées du cœur des gens.


La vague du Qigong et l'établissement du Falun Dafa
À la fin des années 1970, un regain d'intérêt pour le paranormal a balayé la Chine lorsque certains individus dotés de capacités surnaturelles sont entrés en scène. Ces personnes pouvaient lire les caractères chinois avec leurs oreilles ou utiliser la télékinésie pour déplacer des objets, fascinant ainsi le grand public. L'exploration spirituelle a repris, mais cette fois sous la bannière de la science comme branche de recherche : un groupe de scientifiques chinois a proposé un nouveau domaine scientifique appelé « science du corps humain », et le qigong a été étudié dans ce domaine comme forme de la frontier science.


De nombreuses pratiques de qigong ont vu le jour à cette époque, l'une des plus connues étant le Falun Gong - ou Falun Dafa.


Fondé par M. Li Hongzhi, le Falun Dafa est une discipline spirituelle de l'école de Bouddha guidée par la caractéristique universelle « Authenticité-Bienveillance-Tolérance ».


La partie cultivation mentale de la pratique est complétée par cinq séries d'exercices de méditation simples et gracieux. Étant un système de cultivation de l'esprit et du corps, la pratique permet aux pratiquants d'atteindre un état de santé physique et mentale en peu de temps.


M. Li Hongzhi a commencé à enseigner le Falun Gong au grand public en mai 1992, et rapidement, en septembre de la même année, la pratique a été reconnue comme une école réputée directement affiliée à l'Association de recherche scientifique du Qigong chinois.


Près de trente ans se sont écoulés depuis la vague de qigong et la diffusion du Falun Gong au public par M. Li Hongzhi. Malgré tous les progrès technologiques réalisés depuis lors, les mystères de la vie et de l'univers restent des questions fondamentales dans le cœur de certaines personnes.


Peut-être que certains des événements surnaturels présentés ci-dessous peuvent guider tous ceux qui cherchent des réponses à leurs questions.


La tumeur d'une femme disparaît
M. Li Hongzhi a emmené certains de ses disciples participer à l'Exposition sur la santé orientale qui s'est tenue à Pékin en 1992, au cours de laquelle il a offert des soins gratuits aux personnes qui cherchaient de l'aide.


Un jour, une femme d'âge mûr est venue au stand du Falun Gong. Elle était très malade et devait s'appuyer sur le bras de son mari. Elle avait en fait une tumeur à l'abdomen ; son ventre était devenu plus gros que celui d'une femme enceinte de neuf mois. Comme les hôpitaux ne pouvaient plus l'aider, elle et son mari sont allés à l'exposition en dernier recours.


M. Li Hongzhi a fait un geste comme s'il tendait le bras pour attraper quelque chose. Instantanément, son ventre s'est dégonflé, reprenant sa taille normale. La ceinture de son pantalon pouvait maintenant contenir deux personnes comme elle !


Les gens présents sur les lieux ont été stupéfaits par ce qu'ils venaient de voir. Quand ils ont finalement repris leurs esprits, il y a eu un tonnerre d'applaudissements. Les spectateurs des autres stands se sont précipités pour voir ce qui se passait.


Le couple a été complètement bouleversé par ce qui venait de se passer. Ils étaient si enthousiastes et reconnaissants qu'ils se sont immédiatement agenouillés et se sont inclinés pour remercier M. Li, qui les a aidés à se relever avec un sourire aimable.


Le couple a aussitôt écrit une lettre de remerciement qu'ils ont remise au comité d'organisation de l'exposition.


Li Rusong, directeur général de l'exposition, a même lu la lettre à haute voix par le biais du système de diffusion.


« La première lettre de remerciement que nous avons reçue a été pour faire l'éloge du Falun Gong, et c'est le Falun Gong qui a reçu le plus de lettres de remerciement ! » a-t-il proclamé.


Le professeur Jiang Xuegui, conseiller principal de l'exposition, a déclaré : « J'ai personnellement vu de nombreux miracles accomplis par le professeur Li Hongzhi pour l'exposition, et je pense que le Falun Gong est digne du titre de “Qigong Star”. En tant que conseiller principal de l'exposition, je recommanderais le Falun Gong à tout le monde. »


Une pratiquante de Falun Gong qui a appris à connaître la pratique lors de l'exposition a rappelé ses expériences.


« Le professeur Li pouvait aider un patient à se libérer de la douleur d'un simple geste de la main, et tant de gens ont été guéris », a-t-elle déclaré.


Alors que la nouvelle de ce qui s'était passé à l'exposition se répandait, le Falun Gong a rapidement fait sensation à Pékin.


Maître Li Hongzhi et le Falun Gong ont été invités l'année suivante à participer au Salon de la santé orientale de 1993 et ont été honorés par deux prix - « Le prix pour l'avancement de la frontier science » et « Maître de Qigong le plus acclamé par la foule » par le Comité d'évaluation de l'exposition.


Prix remis à M. Li Hongzhi

Appréciation et prix du ministère chinois de la Sécurité publique
Le ministère chinois de la Propagande et le ministère de la Sécurité publique ont organisé en août 1993 la troisième conférence nationale en reconnaissance aux personnes supérieures qui soutiennent la justice et sauvent les personnes en danger. Pour cet événement, ils ont invité M. Li Hongzhi à fournir un traitement gratuit à une centaine de représentants participant à la conférence. Les traitements ont donné des résultats remarquables.


Le 31 août, en reconnaissance de l'incroyable contribution de M. Li, le ministère de la Sécurité publique a écrit une lettre de remerciement à l'Association chinoise de recherche scientifique sur le Qigong dans laquelle il déclare :

« M. Li Hongzhi a été spécialement invité au ministère de la Sécurité publique le 24 août pour soigner Wang Fang (l'ancien ministre du ministère). Le 30 août, M. Li Hongzhi est également venu à la conférence avec un groupe de pratiquants de Falun Gong pour offrir un traitement à une centaine de représentants, et l'efficacité remarquable des traitements a été largement saluée.


« Certains de ceux qui ont reçu un traitement souffraient de maux laissés par des blessures par couteau et par balle. Après le traitement, ils ont été immédiatement soulagés de tous les symptômes tels que la douleur, l'engourdissement et la faiblesse chronique. Ceux qui souffraient de maladies cérébrales se sont rétablis et ont retrouvé leurs esprits après le traitement. Ils ont été soulagés de leurs symptômes, comme des maux de tête et des vertiges.


« Certaines personnes ont été soulagées de leurs tumeurs sur-le-champ. Certains ont excrété des calculs biliaires dans les 24 heures qui ont suivi le traitement. Certaines personnes souffraient de maladies de l'estomac, de maladies cardiaques ou d'arthrite. Après le traitement, tous ont été libérés de leurs symptômes sur place. Notre fondation tient donc à exprimer sa sincère gratitude à vous-même (en référence au président du conseil d'administration), aux différents dirigeants de votre association, et à M. Li Hongzhi. »

Le quotidien People's Public Security Daily, géré par le ministère de la Sécurité publique, a publié un rapport spécial le 21 septembre 1993, intitulé « Le Falun Gong a fourni un traitement à des personnes supérieures soutenant la justice et sauvant des personnes en danger », disant que ces personnes supérieures ont connu « une amélioration remarquable après le traitement ».


La fondation « Soutenir la justice et sauver les personnes en danger », affiliée au ministère de la Sécurité publique, a remis son certificat d'honneur à M. Li Hongzhi le 27 décembre 1993.


Une enquête du Bureau des sports de l'État chinois
En mai 1998, le directeur du Bureau des sports de l'État chinois de l'époque s'est rendu dans la ville de Changchun, dans la province du Jilin, où le Falun Gong a été enseigné pour la première fois, pour mener une enquête sur cette pratique. Il a regardé un groupe de pratiquants faire les exercices de Falun Gong sur une place, et cela a été diffusé aux informations nationales le soir même. L'émission a duré environ dix minutes.


En septembre 1998, le Bureau des sports de l'État a enquêté sur 12 553 pratiquants de Falun Gong et a constaté que le taux de guérison des maladies était de 77,5 %. Ce chiffre, ajouté aux 20,4 % de pratiquants qui ont déclaré avoir constaté une amélioration de leur état de santé général, donne un total de 97,9 % de pratiquants qui ont déclaré avoir ressenti des résultats bénéfiques grâce au Falun Gong.


Chaque personne interrogée a économisé en moyenne plus de 1700 yuans de frais médicaux par an. L'économie annuelle totale de toutes les personnes interrogées s'élève à plus de 21 millions de yuans. Une portion importante des personnes interrogées étaient des patients atteints de maladies en phase terminale. Ils ont tous pu recouvrer la santé en pratiquant le Falun Gong.


Commentaires de personnes de tous horizons
Depuis sa diffusion en 1992, le Falun Gong a fait preuve d'une incroyable efficacité pour guérir les gens et les maintenir en forme. Certains patients atteints de cancer et que les hôpitaux ne pouvaient pas soigner se sont également rétablis après avoir commencé la pratique du Falun Gong et suivi le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.


Le célèbre ténor M. Guan Guimin souffrait de divers maux.

« En 1983, on m'a diagnostiqué une hépatite B et un début de cirrhose du foie », a-t-il déclaré. « J'ai pris beaucoup de médicaments et j'ai été traité dans différents hôpitaux, mais rien n'a fonctionné. Plus tard, j'ai essayé différents types de pratiques de Qigong, mais mon état ne s'est pas beaucoup amélioré non plus. »


« J'avais l'impression d'être dans une impasse. J'ai donc commencé à chercher des pratiques encore meilleures, et j'ai fini par trouver le Falun Gong. Pour moi, autrefois, l'expression “ bonne santé ” n'était qu'un rêve lointain, mais maintenant je peux vraiment savoir ce que signifie être en bonne santé à la fois dans mon esprit et dans mon corps. »


Le ténor M. Guan Guimin


M. Li Qihua, membre de longue date du Parti communiste, a rejoint l'Armée rouge en 1931. Avant sa retraite, M. Li Qihua était directeur de la deuxième université de médecine de l'Armée populaire de libération (APL), commissaire du Département de santé du Département de logistique générale de l'APL et chef de l'hôpital général de l'APL.


La femme de M. Li a souffert de graves maladies pendant des décennies, mais elle s'est complètement rétablie peu après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Il a été tellement impressionné par le miraculeux pouvoir de guérison du Falun Gong qu'il a lui-même commencé à pratiquer le Falun Gong en 1993. Peu de temps après, ses propres problèmes de santé ont également disparu. Sa santé s'est améliorée de plus en plus ; sa façon de penser s'est aussi élevée à un niveau supérieur.
Il a écrit ce qui suit dans un article intitulé « Les principes ne sont pas le point de départ de la recherche scientifique et la science a besoin d'encore plus d'exploration et de pratique » :

« Ce fut pour nous une telle chance, une occasion si précieuse, de pouvoir obtenir le Dafa de Maître Li Hongzhi dans notre vieillesse. En même temps, nous avons tous deux un souhait. Nous souhaitons que nos camarades âgés, nos collègues et nos supérieurs âgés, ainsi que les personnes d'âge mûr, la jeune génération et même les générations plus jeunes, puissent tous abandonner leurs notions “rigides” et “fixes”, pour lire le livre Zhuan Falun et pratiquer les exercices de Falun Gong. Et vous pourrez alors voir par vous-même s'il y a une quelconque vérité dans ce que nous, des personnes âgées, vous disons. »

M. Li Qihua, ancien chef de l'hôpital général de l'APL (image prise sur Internet)


Reportages des médias
Le 10 juillet 1998, le China Economic Times a publié un long article intitulé « Je peux me tenir debout !». C'était l'histoire de Xie Xiufen, une femme au foyer de Handan, dans la province du Hebei. Paralysée et alitée pendant seize ans, elle s'est rétablie miraculeusement et a pu marcher à nouveau après avoir commencé la pratique du Falun Gong.

Le China Youth Daily a utilisé le titre « Le festival de la vie » dans sa description de la conduite exemplaire de 1500 pratiquants de Falun Gong lors de la cérémonie d'ouverture du Festival des sports asiatiques qui s'est tenu à Shenyang le 28 août 1998. L'article détaille également les effets de guérison miraculeuse de cette pratique.

Procession du Falun Gong lors de la cérémonie d'ouverture du Festival des sports asiatiques de Shenyang en 1998


Yangcheng Evening News : Le Falun Gong pour tous les âges


Le 10 novembre 1998, le Yangcheng Evening News de Chine a fait état d'une pratique matinale à grande échelle de 5000 pratiquants de Falun Gong au cimetière des martyrs de Guangzhou et sur d'autres sites sous le titre « Le Falun Gong pour tous les âges ».


Le journal rapportait également que Lin Chanying, une statisticienne de la société Guangzhou Diwei Leather Co. qui souffrait de paralysie avec 70 % d'engourdissement dans le corps et de l'incontinence, s'était complètement remise après avoir commencé la pratique du Falun Gong. Au moment de l'article, elle avait l'air en très bonne santé, avec le teint rosé, et elle pouvait bouger ses membres librement.


L'article présentait des photos d'un homme de 93 ans et d'un enfant de 2 ans pratiquant le Falun Gong et indiquait qu'à l'époque, il y avait près de 250 000 personnes pratiquant le Falun Gong dans le Guangdong. L'article soulignait également que l'apprentissage du Falun Gong était gratuit et que les exercices étaient tous enseignés par des assistants bénévoles.


Les médias chinois témoignaient de la noblesse de caractère des pratiquants de Falun Gong
Comme les pratiquants de Falun Gong sont attentifs à cultiver leur caractère et à élever leur moralité, les histoires de leurs bonnes actions se succédaient les unes après les autres. Les médias chinois ont également témoigné de certains cas individuels.


Le 17 mars 1997, le Dalian Daily a publié un article intitulé : « Un vieil homme anonyme apporte sa contribution ». C'était au sujet d'un vieil homme nommé Sheng Lijian qui avait passé une année entière à réparer tout seul quatre petites routes - plus d'un kilomètre de long au total - pour les villageois locaux. Lorsque les gens lui demandaient de quelle unité de travail il venait et combien les réparations coûteraient, le vieil homme répondait : « Je suis un pratiquant de Falun Gong. Je veux juste faire quelque chose de bien pour tout le monde. »


Une lettre a été publiée dans la section « Lettre à l'éditeur » du Beijing Daily le 16 février 1998, pour faire l'éloge d'une personne inconnue à Pékin. Cette personne avait fait don de 80 000 yuans à l'Institut de recherche chimique de la société chimique de Lanzhou pour des travaux de recherche dans la région du Nord-Ouest, et de 10 000 yuans supplémentaires à la branche de Langfang de l'Institut de recherche sur l'exploration et le développement pétroliers de Chine.


Le donateur disait qu'il avait acquis de nouvelles compréhensions sur le sens de la vie, sur la quête de l'homme et sur la cultivation du caractère après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, et qu'il avait décidé de faire de tels dons sur la base de ses nouvelles compréhensions. La Radio du Peuple de Pékin a également réalisé une émission d'une heure sur cette histoire et sur le Falun Gong en général.


Le 21 février 1998, le Dalian Evening News a rapporté que Yuan Hongcun, un étudiant de l'Académie navale de Dalian, avait sauvé un enfant qui était tombé dans une rivière de trois mètres de profondeur à travers un trou dans la glace le 14 février. Il a été salué comme un héros par la population locale et a reçu une mention de mérite de classe II par l'Académie. Yuan Hongcun pratiquait le Falun Gong depuis deux ans à l'époque.


Au cours du second semestre de 1998, des cadres à la retraite dirigés par Qiao Shi, ancien président du Congrès national du peuple, ont mené une enquête approfondie de plusieurs mois sur le Falun Gong. Ils sont arrivés à cette conclusion à la fin de leur enquête : « Le Falun Gong apporte de nombreux bienfaits au pays et au peuple, et ne cause aucun dommage. »


Des proclamations du monde entier
Le Falun Gong s'est maintenant répandu dans plus de 100 pays et régions dans le monde entier et a reçu plus de 3000 proclamations, résolutions et lettres de soutien du monde entier. M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Gong, a été nominé pour le prix Nobel de la paix quatre fois de suite. Le livre Zhuan Falun a été traduit dans plus de 40 langues et distribué dans le monde entier.


Outre la Chine continentale, des chercheurs d'Amérique du Nord, de Taïwan, de Russie et de nombreux autres pays ont mené des enquêtes approfondies et des études systématiques sur les conditions physiques et mentales des pratiquants de Falun Gong.


Les chercheurs nord-américains ont découvert plusieurs phénomènes importants chez les pratiquants de Falun Gong :

1) La capacité de défense des neutrophiles des pratiquants, un type de globules blancs qui nous protège contre les infections, est accrue et leur cycle de vie est également augmenté ;

2) Avec l'activité accrue de ces neutrophiles, certains pratiquants n'ont besoin que de 20 à 30 % de la quantité normale de neutrophiles pour maintenir le même niveau de défense immunitaire qu'un non-pratiquant en bonne santé, ce qui réduit également la charge sur la moelle osseuse des pratiquants pour produire des neutrophiles.

3) Le système immunitaire humain fonctionne comme une épée à double tranchant. Il peut éliminer les agents pathogènes et protéger l'organisme, mais s'il est trop actif, il peut provoquer une inflammation excessive ou des réactions allergiques dans le corps humain. Cependant, les neutrophiles des pratiquants de Falun Gong survivent plus longtemps en l'absence d'inflammation, et ils ont également une fonction d'ingestion bactérienne plus forte, ce qui contribue à protéger l'organisme. En cas d'inflammation, les neutrophiles meurent rapidement, ce qui empêche le système immunitaire de s'attaquer à lui-même.


En matière de recherche sur le champ énergétique, des chercheurs nord-américains ont découvert que les sites de pratique de Falun Gong peuvent augmenter la tension contractile des cardiomyocytes isolés (cellules du muscle cardiaque) de 35 à 111 %, c'est-à-dire que le champ énergétique des sites de pratique du Falun Gong augmente de manière significative l'activité contractile des cardiomyocytes.


Épilogue
À travers les âges, les êtres humains ont toujours aspiré à un monde bienveillant. Ce désir transcende les frontières des nations, des régions et des cultures, et se reflète aujourd'hui dans le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.


À l'époque, grâce à ses effets extraordinaires, le Falun Gong s'est rapidement distingué parmi plus d'un millier de pratiques de Qigong. Il s'est rapidement répandu, principalement par le bouche-à-oreille de ceux qui avaient bénéficié de la pratique. Plus les gens partageaient leurs expériences de la pratique du Falun Gong, plus ils étaient nombreux à s'y joindre.


Et comme de plus en plus de gens adoptent la pratique, peut-être que notre monde deviendra un endroit plus compatissant, et que nos vies trouveront un sens plus élevé.


On peut trouver les informations les plus récentes sur le Falun Gong et des témoignages directs de pratiquants sur Minghui.org.


Traduit de l'anglais
Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/3/27/183800.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2020/3/7/402077.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.