Souvenirs : Assister à quatre séries de conférences de Maître Li en 1994

Cette année j’ai 82 ans. J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1994 et ai cultivé pendant 25 ans. J’ai assisté à quatre séries de conférences données par Maître Li de juin à décembre 1994. Quand je me souviens de cette période de temps, les scènes sont encore vivaces dans mon esprit. Ce fût le moment le plus inoubliable de ma vie !


Le Maître a dit :

    " (…) À mon avis, ceux qui peuvent m’entendre directement leur transmettre la méthode et leur expliquer la Loi sont vraiment, comment dire… Enfin, vous comprendrez tout cela plus tard et vous réaliserez que ces moments ont été extrêmement heureux. Bien sûr, nous parlons d’affinité prédestinée et si vous êtes présents ici, c’est grâce à cette affinité prédestinée." ("Première Leçon" dans Zhuan Falun)


Assister aux conférences du Maître dans la ville de Zhengzhou

Notre très respecté Maître a donné des conférences dans la ville de Zhengzhou du 11 au 18 juin 1994. C’était la première fois que j’assistais aux séries de conférences de Maître. J’étais très enthousiaste!


Plusieurs pratiquants et moi sommes partis en train et arrivés le 10 juin à la gare de la ville Zhengzhou. Il y avait une équipe de réception à la gare ferroviaire, et ils ont organisé notre hébergement. Les conférences étaient au départ programmées pour être données dans le nouveau stade de Zhengzhou. Du fait qu’une manifestation précédente ne s’était pas encore achevée, cependant, les conférences ont dû être données dans un autre stade plus ancien.


Bien que l’état de l’ancien stade était relativement médiocre et modeste, tout le monde a suivi les arrangements de l’équipe et s’est assis de manière ordonnée. La pelouse du stade et les gradins l’entourant étaient noirs de monde.


Sous un tonnerre d’applaudissements, le Maître est monté sur le podium. Il était grand et portait une chemise blanche. Le tempérament de Maître était extraordinaire: très paisible et compatissant, et il souriait toujours. Le Maître a commencé la conférence sans papiers en main; au lieu de cela, il a juste sorti une petite carte de note de sa poche.


L’après-midi du troisième jour était ensoleillé. J’étais assis dans la section du milieu de la pelouse, et tout le monde écoutait attentivement le Maître. Après qu’il ait enseigné pendant environ une heure, le vent s’est subitement déchaîné, avec des coups de tonnerre assourdissants, des grêlons de la taille d’un œuf se sont abattus sur le plafond du stade, et le toit a commencé à fuir. Du vent, de la pluie battante et de la grêle sont également entrés par les fenêtres du stade. Les lumières se sont soudainement éteintes ; il faisait sombre mais on pouvait encore y voir. Personne n’a paniqué. Les gens assis sur la pelouse se sont avancés pour être plus proche du podium. Ceux qui étaient assis dans les tribunes environnantes sont descendus sur la pelouse, et nous étions tous assis proches les uns des aux autres.


Le Maître a arrêté la conférence, et tout le monde est simplement resté assis tranquillement à attendre. J’ai vu le Maître monter légèrement sur le bureau qui était en face de lui. Il s’est assis et a exécuté une série de grands gestes de main. Il a ensuite attrapé la bouteille d’eau qui était sur le bureau et a dévissé le bouchon. Il a tenu la bouteille goulot vers le haut et a apparemment fait rentrer lentement quelque chose dedans. Il a ensuite revissé le bouchon et a jeté la bouteille dans une poubelle métallique.


Quelques minutes plus tard, le vent et la pluie ont cessé. Alors toutes les lumières se sont rallumées et le temps est subitement redevenu clair.


Un tonnerre d’applaudissement s’est fait entendre dans tout le stade. Le Maître a souri et a dit : "Cela semblait formidable. En fait, je n'ai même pas eu besoin d'utiliser ma main pour l'attraper. Alors je l'ai mis dans la bouteille." C'était en effet un moment magnifique que de voir le Maître attraper un démon. " C’était exactement comme ce qu’il a enseigné : " (…) même s’ils ont déjà cultivé pendant huit cents ou mille ans, un petit doigt suffit pour les écraser. (…)" ("Troisième Leçon "dans Zhuan Falun)


Quand je suis sorti à l’extérieur après la conférence, j’ai vu des flaques d’eau et des branches d’arbres cassées le long de la route. Un compagnon de pratique ayant l’œil céleste ouvert m’a dit qu’il avait vu le démon dans la bouteille, et qu’il bougeait encore.


Une femme derrière nous a dit à son enfant en nous montrant du doigt : " Regarde-les, ils marchent comme de jeunes hommes. " Effectivement, nous avions écouté l’enseignement de Maître sur la loi universelle. Il avait nettoyé nos corps, et nous étions libres de maladies. Nous marchions vite, comme si quelqu’un nous poussait dans le dos. Nous ne ressentions aucune fatigue peu importe la distance parcourue.


Plus tard, j’ai entendu un autre pratiquant dire que le maire de la ville de Zhengzhou et sa femme étaient venus au stade le lendemain et avaient salué le Maître en personne sur l’estrade.


Assister à la série suivante de conférences du Maître dans la ville de Jinan

Après le séminaire de la ville de Zhengzhou, plusieurs pratiquants et moi sommes partis directement en train pour assister à la série suivante de conférences du Maître à Jinan. Nous avons pris le même train que le Maître, mais nous étions assis dans un wagon différent. Il y avait beaucoup de pratiquants se rendant à Jinan. Nous tous essayions de nous aider les uns les autres. Tout le monde était de bonne humeur, détendu, discutant et souriant. La scène reste vive dans ma mémoire encore aujourd’hui !
La série de conférences de Jinan a été organisée dans le Stade Huangting du 21 au 28 juin. Plus de 4 000 personnes ont assisté aux conférences, et le stade était plein. La pelouse centrale était remplie de gens de même que les sièges du stade.


La compassion de Maître s’est reflétée dans de nombreuses choses qu’il a faites. De manière à réduire les frais pour les pratiquants, il a compressé les dix jours de conférences en huit jours. Il a dit que la durée ne pouvait pas être raccourcie davantage, sinon les pratiquants ne seraient pas à mesure de le supporter. Parfois, le Maître devait donner deux conférences le même jour. Pour l’organisation des repas, tout le monde mangeait dans une grande cafétéria. La nourriture était très ordinaire : congee (porridge de riz), pains vapeurs et légumes en saumure. Cependant, nous tous avons trouvé que les repas étaient très savoureux !


Il faisait si chaud à Jinan au mois de juin qu’on l’a surnommé la " fournaise ". Le Maître a travaillé très dur pour donner les conférences sans prendre de pause. Les pratiquants n’arrêtaient pas de se ventiler, mais le Maître nous a demandé de poser nos éventails. Ensuite tout le monde a senti un flux constant de brises fraîches. Le Maître, cependant, n’a pas bu une gorgée d’eau ni utilisé d’éventail pendant toute la conférence.


Le dernier jour après la conférence, les pratiquants ont voulu prendre une photo avec le Maître. Maître a accepté et a personnellement organisé les gens par groupes pour qu’ils posent tout à tour avec lui. C’était un de ces jours de forte chaleur, et il y avait tellement de gens. Mais le Maître n’a montré aucune impatience et était d’un abord très facile.


Les conférences du Maître semblaient simples en surface, mais en fait, elles étaient très profondes. Il a également aidé à purifier les corps des pratiquants et a installé pour eux le Falun (Roue de la Loi). Les maladies seraient enlevées en suivant le commandement du Maître de taper des pieds. Non seulement les maladies des pratiquants seraient enlevées, mais les maladies des membres de leurs familles pouvaient également l’être. Comme le Maître avait éliminé mes maladies au cours des conférences données à Zhengzhou, j’ai pensé aux maladies de ma femme quand j’ai tapé des pieds. Bien qu’elle n’ait pas assisté à la conférence, elle en a également bénéficié.


Une nuit après la conférence, alors que j’étais assis sur le lit, j’ai soudainement vu trois ou quatre choses rondes comme une fleur ou une roue, tournoyant près de la porte. L’une d’entre elles était bleue avec un peu de vert, et cela tournait très vite. Il y avait également un bâton luminescent aussi épais qu’un pouce à côté. À ce moment-là, je ne savais pas ce que c’était. Plus tard, quand j’ai visionné la vidéo de la conférence donnée par Maître, j’ai réalisé que c’était le Falun qui tournait.


J’ai également assisté aux conférences de Maître données à Yanji du 20 au 27 août 1994, et la quatrième série de conférences à laquelle j’ai assisté fut celle de Guangzhou du 21 au 29 décembre 1994.


Tout du long et après avoir assisté aux séries de conférences du Maître, ma vision de la vie a complètement changé. Je suis les principes directeurs de Dafa Vérité-Bonté-Patience et m’efforce d’être une personne " ...sans égoïsme ni ego. " (" La nature de Bouddha sans écoulement " dans Points essentiels pour avancer avec diligence) Je m’efforce de continuer à éliminer les attachements : abandonner l’égoïsme, l’esprit de compétition, et devenir plus compatissant envers autrui. J’essaye toujours de regarder à l’intérieur quand je fais face à quoique ce soit, je pense toujours d’abord aux autres, j’essaye d’être tolérant, et traite toujours les gens avec gentillesse.


Pendant ces 25 années passées, sous la protection et la direction du Maître, j'ai fait de mon mieux pour cultiver solidement et pour bien faire les trois choses. Je suis reconnaissant pour son salut compatissant !


Version anglaise :
Flashback: Attending Four of Master Li’s Lecture Series in 1994/a>

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.