Un homme atteint d'un cancer meurt deux jours après avoir été harcelé pour ses convictions par les autorités

Un fermier du canton de Xiao, dans la province d'Anhui est décédé le 2 mai 2020, deux jours après que les autorités locales l'aient harcelé pour sa foi en Falun Gong. M. Liu Fating souffrait d'un cancer du poumon après avoir purgé 3 ans et demi pour sa foi, et le harcèlement a aggravé son état.


Pour sa persistance à pratiquer le Falun Gong, une ancienne discipline spirituelle et de méditation à laquelle il attribuait sa guérison de la tuberculose, M. Liu a été ciblé à plusieurs reprises après que le Parti communiste chinois a commencé à persécuter le Falun Gong en 1999.


La police a arrêté M. Liu et saccagé son domicile le 16 octobre 2007. Des années plus tard, ils ont tenté de l'arrêter à nouveau le 30 août 2015. Comme M. Liu n'était pas chez lui lorsque la police est arrivée, ils ont confisqué son ordinateur, ses livres de Falun de Gong et d’autres effets personnels, dont 3 000 yuans en espèces. Ils ont également menacé d'arrêter sa femme, forçant le couple à vivre loin de son domicile pour éviter la persécution.


M. Liu a été arrêté à 800 Km de là dans la ville de Xi'an, province du Shaanxi, le 17 novembre 2015. La police l'a ramené dans le canton de Xiao le 29 novembre et détenu au centre de détention du canton de Xiao.


Les gardes l'ont fouetté pour avoir fait les exercices du Falun Gong et l'ont soumis à de longues heures de travail intensif et non rémunéré, sans lui donner suffisamment de nourriture. Il a développé un infarctus cérébral, mais n'a pas été libéré sous caution pour se faire soigner. Le centre de détention a également rejeté les vêtements que sa famille lui avait envoyés.


Le tribunal du canton de Xiao l'a par la suite condamné à 3 ans et demi de prison. Il a été envoyé à la prison n° 3 de la ville de Suzhou le 15 décembre 2016, malgré le fait qu'il était déjà devenu invalide.


Les trois ans d’emprisonnement ont totalement ruiné la santé de M. Liu. Il est sorti de prison en janvier 2019 avec une canne. Il crachait souvent du sang en rentrant chez lui et il s'est rapidement avéré qu’il avait un cancer du poumon.


M. Liu est resté à l'hôpital et a reçu une chimiothérapie pendant quelques mois. Après son retour à la maison, des agents du bureau 610 du canton de Xiao, une agence extralégale créée spécifiquement pour persécuter le Falun Gong, l'ont harcelé et ont tenté de le forcer à renoncer à sa foi. Son état s'est aggravé au cours des mois suivant en raison de la pression mentale.


Après l’apparition du coronavirus et le confinement de son village, il n'a pas été autorisé à se rendre à l'hôpital pour recevoir des soins. Après la levée du confinement des mois plus tard et qu’il soit retourné à l'hôpital, le Bureau 610 a ordonné aux responsables du village de harceler sa famille.


Le 30 avril 2020, Chen Zhimin, le chef du bureau 610 du canton de Xiao, a conduit quelques fonctionnaires à aller à nouveau harceler M. Liu, alors qu'il était déjà dans le coma et sur le point de mourir. Ils ont intimidé la famille et ont pris son téléphone portable pour vérifier s'il avait récemment contacté des pratiquants de Falun Gong.


M. Liu est décédé deux jours plus tard, vers 19 h 40 le 2 mai 2020. Il avait 74 ans.


De nombreux villageois ont condamné les fonctionnaires du village pour avoir participé à la persécution qui a coûté la vie à M. Liu.


Version anglaise :
Cancer-stricken Man Dies Two Days After Being Harassed by Authorities for His Faith
Version chinoise :
安徽萧县老实农民刘发庭被迫害离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.