Nouvelles tardives : Un homme du Heilongjiang traumatisé par les descentes de police pour ses croyances, meurt des années plus tard

Un couple marié dans la ville de Jiamusi, Province du Heilongjiang, a été arrêté, harcelé et a eu leur maison saccagée à plusieurs reprises pour avoir tenu à leur foi dans le Falun Gong.


M. Ding Jikai est devenu grabataire. Sa santé a continué à se détériorer alors que police revenait sans cesse chez eux. Il est décédé le 11 Février 2019, à l’âge de 69 ans.


Le Falun Gong, également appelé Falun Dafa, est une discipline ancestrale spirituelle et de méditation qui a été persécutée par le Parti communiste chinois depuis 1999.

M Ding Jikai et sa femme, Mme Chen Lanzhi


La persécution
M. Ding et sa femme, Mme Chen Lanzhi, travaillaient tous deux à l’Usine d’aluminium de Jiamusi. Ils se sont mis au Falun Gong en Mai 1996 et ont rapidement vu leurs problèmes de santé, y compris les vertiges de Mme Chen, disparaître.


Après que le régime communiste ait lancé la persécution du Falun Gong, Mme Chen a été arrêtée en Juillet 1999 et placée brièvement en garde à vue pour avoir fait appel pour le Falun Gong auprès du gouvernement provincial. Elle a été arrêtée en Mars et Juillet 2002 et détenue respectivement durant 15 et 66 jours. M. Ding a été arrêté avec elle en Juillet 2002, mais il a été libéré deux heures plus tard après que son superviseur se soit rendu au poste de police pour demander sa libération. Mme Chen n’a été libérée que 66 jours plus tard lorsque leur famille a été contrainte de payer à la police plus de 10000 yuans.


Au cours des longs mois de détention de Mme Chen, son fils cadet a reporté son mariage pour essayer de faire libérer sa mère. Le 9 Mars 2016, un groupe d’agents est entré par effraction dans la maison de Mme Chen et de M Ding alors qu’ils étudiaient les enseignements du Falun Gong. Les agents ont saccagé l’endroit et confisqué leurs livres de Falun Gong, leur ordinateur et même le poisson que leur fils leur avait acheté.

M. Ding était furieux de voir les objets achetés avec ses économies emportés par la police, il ne pouvait cependant rien y faire. Il était rongé par la peur et ne pouvait pas mener une vie normale. Sa santé s’est détériorée. Il a perdu une partie de sa mobilité et ne pouvait pas descendre les escaliers seul. Chaque fois qu’il entendait frapper à la porte, il se mettait à trembler.


Le couple a ensuite déménagé pour échapper au harcèlement. Mais la police s’est rendue à leur résidence d’origine et a harcelé les locataires qui louaient leur maison. Leurs locataires étaient terrifiés et ont révélé des informations à leur sujet à la police.


Il n’a pas fallu pas longtemps à la police pour les trouver. Quelques mois plus tard, la police a saccagé leur nouvelle résidence et s’est emparée de leurs livres de Falun Gong et de l’ordinateur qu’ils venaient d’acheter. La police est revenue après la descente et les a à nouveau intimidés.


M. Ding était si terrifié qu’il est devenu incontinent pendant la perquisition. Il est devenu paralysé et grabataire durant l’été 2017.


La police est revenue le 25 Septembre et à nouveau le 7 Novembre 2017. Alors que Mme Chen n’était pas chez elle, la personne qu’elle avait engagée pour prendre soin de M. Ding a ouvert la porte à la police. Ils ont confisqué leurs nouveaux ordinateurs et les livres de Falun Gong à deux reprises, laissant l’homme vulnérable en proie à une peur incontrôlable.


Sa santé s'est encore détériorée par la suite et il est décédé le 11 février 2019.


Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2020/4/26/佳木斯陈兰芝屡遭迫害-老伴在迫害中含冤离世(图)-404326.html

Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/4/27/184225.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.