L' ambassadeur des États-Unis pour la liberté religieuse internationale envoie un tweet pour la Journée du Falun Dafa

Sam Brownback, l’ambassadeur des États-Unis pour la liberté religieuse internationale, a fait, le 13 mai 2020, une déclaration sur Twitter :


Sam Brownback est l'ambassadeur des États-Unis pour la liberté religieuse internationale depuis février 2018.


« En cette journée mondiale du Falun Dafa, nous nous efforçons de faire respecter les principes universels de la sincérité, la compassion et la tolérance, des idéaux qui sont fondamentaux pour l'expression de la foi du Falun Gong et nous réitérons que personne ne devrait être persécuté pour ses croyances, y compris le Falun Gong en Chine »

(https://twitter.com/irf_ambassador/status/1260562956758196225?s=21)


Depuis qu'il est devenu ambassadeur pour la liberté religieuse internationale, en février 2018, Brownback a abordé à maintes reprises les violations des droits de l'homme contre les pratiquants de Falun Gong en Chine.


Brownback a dit que la Chine avait déclaré la guerre à la foi. "Nous avons vu le gouvernement chinois maltraiter de plus en plus les croyants de presque toutes les confessions et de toutes les régions du continent, " a-t-il expliqué.


Il a spécifiquement mentionné le prélèvement d'organes du PCC approuvé par l'État sur des prisonniers d'opinion de leur vivant, comprenant des pratiquants de Falun Gong, des Ouïghours, des bouddhistes tibétains et des chrétiens clandestins.


Il a alerté l'opinion publique, les atrocités perpétrées par l’État chinois devraient choquer la conscience de chacun.


Au régime communiste chinois, il a dit : "Ne vous méprenez pas, vous ne gagnerez pas votre guerre contre la foi. Cela aura des conséquences sur votre réputation chez vous et dans le monde entier."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.