Un député canadien appelle à sanctionner les responsables chinois ayant dissimulé la pandémie, en vertu de la Loi Magnitsky.

James Bezan, député canadien et ministre fantôme de la défense nationale, a déclaré dans un récent entretien avec The Epoch Times que le gouvernement canadien devrait sanctionner les "fonctionnaires communistes chinois fédéraux qui ont participé à la dissimulation de la pandémie COVID-19 à Wuhan" en utilisant la loi Sergei Magnitsky.


Le député Bezan demande au gouvernement de se pencher sur la dissimulation du régime chinois et sur la façon dont il a "menti à ses propres citoyens et au monde".

Le député James Bezan

Le député Bezan a aussi condamné le fait que le Parti communiste chinois (PCC) a fait taire les lanceurs d'alerte. Il a noté que ceux "qui tentaient de dire la vérité au pouvoir" et "qui se sont tenus au principe d'alerter leurs concitoyens et le monde sur le danger du Covid-19, ont soudain été réduits au silence."


"Nous ne savons pas où ils se trouvent. Nous ne savons pas ce qui leur est arrivé, et nous craignons le pire. En ce qui concerne les membres du régime communiste, ils doivent être tenus responsables devant le monde, pour le coût des vies inutilement perdues, ainsi que les implications financières pour la façon dont l'économie mondiale a été endommagée du fait de leur dissimulation."


"La loi [Magnitsky] fournit au gouvernement du Canada les outils pour empêcher les responsables étrangers corrompus d'utiliser le Canada comme un refuge sûr pour leur richesse et pour cacher leurs familles alors qu'ils abusent de leur position d'autorité à l'encontre de leurs propres concitoyens." a déclaré le député Bezan.


Le député Kent: Le Canada doit reconsidérer ses relations avec le PCC

Le député Peter Kent

Toujours dans un entretien accordé à Epoch Times, Peter Kent, député Canadien et Ministre fantôme de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, a déclaré que bien que "le monde soit préoccupé par la pandémie de COVID, il est important de rappeler que nombre des éléments ayant rendu cette pandémie très grave et tragiquement mortelle, sont le résultat des mêmes politiques répressives, cruelles, mortelles et brutales du régime de Pékin."


Il appelle la communauté internationale à utiliser l'information et le commerce pour abattre le mur rouge de la Chine.


Se référant à l'exemple de la chute de l'Union Soviétique, il a déclaré: "L'isolement de la Russie au cours de la guerre froide, et le coût incroyable visant à maintenir l'Union Soviétique, ont ruiné l'union soviétique et elle s'est effondrée en 1989. Ainsi, fondamentalement, les pays, les démocraties, devraient commencer à exprimer en terme du commerce international, si vous ne respectez pas un accord équitable, nous ne traiterons pas avec vous."


Il pense aussi qu'il est important de "faire prendre conscience à ceux qui sont au pouvoir en Chine que le monde ne tolérera plus ce membre de la communauté internationale belliqueux, impérial, brutal et abusant les droits de l'homme" et que "l'information et les médiaux sociaux, bloqués parfois plus ou moins efficacement en Chine, doivent être actifs."


"Le Canada doit reconsidérer ses relations avec le PCC et le régime de Pékin" a t-il conclu


Le député Genuis: "Nous ne devrions pas compromettre nos valeurs" en traitant avec le PCC

Le député Garnett Genuis

Garnett Genuis, député canadien et ministre fantôme du Multiculturalisme et des Relations Canada-Chine, a expliqué à Epoch Times qu'il pensait que le Canada devait revoir ses priorités et être prudent dans ses relations avec le PCC.


Il a spécialement critiqué le gouvernement actuel pour avoir compromis les valeurs du Canada en faisant des affaires avec le PCC, en particulier concernant Huawei, lors de la construction du réseau 5G.


"Une économie forte découle du fait d'accorder aux gens la possibilité de vivre selon leur nature humaine la plus essentielle sans interférences dans les pays" a ajouté le député Genuis.


"J’espère que davantage d’entre nous considéreront d’abord le risque de sécurité à propos des relations économiques et de commerce avec la Chine", a averti le député Genuis. Alors que le gouvernement précédent avait pris de telles précautions, le gouvernement actuel les a perdues dans une certaine mesure. "Pour l'avenir, nous ne devons pas être naïfs. Nous devons reconnaître d'autres priorités que nous mettons sur notre sécurité et nous devons être prudents".


Et d'ajouter : "Je ne pense pas qu'il y ait eu beaucoup d'avantages à compromettre nos principes. C'était le compromis que certains préconisent. Si nous mettons nos valeurs au second plan, alors nous pouvons faire avancer nos intérêts ici. Cela n'a pas vraiment fonctionné, n'est-ce pas ? Nos intérêts sont menacés dans d'autres domaines du fait de la compromission de nos principes. Je pense qu'il est dans notre intérêt de tenir fermement à nos principes. Je pense que ce genre de situation [pandémique] le souligne d'autant plus".


Version anglaise disponible à:
http://en.minghui.org/html/articles/2020/5/3/184315.html)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.