Trois frères et leur père meurent sous la persécution de leur foi

Une mère de la ville de Sanmenxia, province du Henan a reçu un autre coup dur lorsque son plus jeune fils, Chen Xiaomin, est décédé le 10 mars 2020, moins de deux mois après sa libération d’une peine de prison pour sa pratique du Falun Gong.


Elle avait déjà perdu son mari et ses deux fils aînés en raison de la persécution de leur foi commune. Elle et son troisième fils (et seul enfant survivant), qui ne pratique pas le Falun Gong, ont du mal à faire face aux quatre décès survenus en 19 ans dans leur famille.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle et de méditation ancestrale qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


M. Chen Xiaomin et deux de ses trois frères ont été arrêtés, détenus et torturés à plusieurs reprises pour avoir tenu fermement à leur croyance après que le régime communiste a ordonné la persécution.


Leur père est décédé en 2001, après avoir enduré un stress énorme en essayant d’obtenir la libération de ses fils, arrêtés à Pékin pour avoir fait appel pour le droit de pratiquer le Falun Gong.


Le frère aîné de M. Chen, M. Chen Yuemin, est décédé le 26 avril 2011. Il a été torturé et soumis à des injections de drogues inconnues alors qu'il purgeait une peine de cinq ans dans la prison de Xinmi pour ses convictions. Il était paralysé et souffrait souvent de douleurs intenses dans le dos après sa libération, mais la police a continué à le harceler jusqu'à ses derniers jours. Il avait 48 ans à sa mort.


M. Chen Xiaomin et son deuxième frère, M. Chen Shaomin, ont été arrêtés respectivement les 6 et 7 juin 2016 sur leurs lieux de travail respectifs. Ils ont été détenus au secret pendant plus d'un an au centre de détention de Sanmenxia.


Les autorités ont secrètement condamné le frère à la prison en juillet 2017, il reste toutefois à enquêter sur la durée des peines. Ils ont été emmenés à la prison de Xinmi.


Selon un pratiquant de Falun Gong qui a purgé une peine dans la même prison, les frères y ont été sévèrement torturés pour ne pas avoir renoncé à leur foi.


M. Chen Shaomin a été libéré pour raison médicale en 2018. Il souffrait de multiples problèmes de santé et avait complètement perdu la capacité de prendre soin de lui-même. Il est décédé le 14 mai 2019. Ses poumons étaient complètement décomposés.


M. Chen Xiaomin a été libéré le 18 janvier 2020. Il était dans un état critique, émacié et incapable de manger. Il est décédé le 10 mars 2020. Il avait 51 ans.


Avant sa dernière peine de prison, M. Chen Xiaomin a également été détenu au camp de travail forcé n ° 3 de la province du Henan pendant une durée inconnue. Les gardes du camp de travail lui ont souvent attaché les mains derrière le dos et les ont remontées jusqu'à son cou. La corde était si tendue qu'elle entaillait profondément sa chair. Les gardes le maintenaient attaché pendant plus d'une demi-heure, desserraient la corde pendant un certain temps et l'attachaient à nouveau.


Parfois, les gardiens ont électrocuté M. Chen avec des matraques électriques sur son visage et sur tout son corps tout en le gardant attaché. Ses bras restaient engourdis longtemps après la torture.


Reconstitution de torture: ligoté


Voir également:

Un homme du Henan devient la troisième personne de sa famille à mourir sous la persécution du Falun Gong


Deux frères du Henan à nouveau emprisonnés après que le frère aîné soit mort sous la persécution

Version anglaise :
Three Brothers and Their Father Die in the Persecution of Their Faith
Version chinoise :
继两位哥哥被迫害致死-河南陈孝民遭冤狱折磨离世

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.