Un administrateur d’un comité de voisinage contourne la censure de l'information du régime communiste

Un responsable local du Parti communiste chinois (PCC) du comité d'administration de mon quartier a appris l'existence du Falun Gong, également appelé Falun Dafa, et d'autres informations en contournant la censure d'Internet du PCC.


Le fonctionnaire, vêtu de bleu et portant un masque, a frappé à ma porte à 21 heures pour dire qu'il vérifiait auprès de chaque famille si quelqu'un avait récemment séjourné dans la province du Hubei, où le coronavirus a débuté, ou avait eu la visite de personnes venant de cette province.


Je lui ai dit que je ne connaissais personne du Hubei et il m'a demandé de noter ces informations sur un document qu'il m'a remis. Je lui ai demandé pourquoi il travaillait si tard, ce à quoi il m'a répondu qu'il devait faire des heures supplémentaires - jusqu'à minuit.


Quand je lui ai dit qu'il n'était pas prudent pour lui de faire ça, il m'a répondu qu'on lui avait dit qu'il devait le faire. J'ai décidé de lui clarifiér la vérité et j’ai commencé par parler de l'épidémie actuelle.


"Cette épidémie est pire que le SRAS", ai-je dit. "Elle est difficile à contrôler."


"C'est contrôlable si vous voyez les rapports du gouvernement", a-t-il dit. "C'est incontrôlable si vous ne voyez pas les rapports".


Il m'a ensuite parlé de la population de Wuhan et du taux d'infection par le coronavirus.


J’ai dit. "Le PCC se vante d'être confiant dans sa capacité à vaincre le virus, mais comment est-ce possible ?"


L'homme a dit qu'il savait que cette année amènerait beaucoup de problèmes. Je lui ai demandé comment il avait appris cela et il a dit qu'il avait contourné la censure d'Internet. J'ai répondu que je l'avais fait aussi. Nous avons tous les deux ri.


"Il n'y a pas de médicaments spécifiques pour combattre le coronavirus", ai-je dit. "La guérison dépend de l'immunité de chacun. Certains patients se rétablissent, d'autres meurent. Les pratiquants de Falun Gong recommandent de réciter "Falun Dafa est bon, Vérité -Bonté-Tolérance est bon" en cas de catastrophe. Cela semble en valoir la peine".


Tout en levant trois doigts, l'homme a dit : "Vous savez, chaque membre du comité se voit attribuer un quota de trois cas. Seulement trois ! Cela signifie que si quelqu'un est malade du virus et nous le signale, nous le signalons à nos supérieurs - mais pas s'il y a plus de trois cas. Ils ne sont pas comptés dans le total des cas de l'épidémie".


J'ai dit que le PCC était tout simplement mauvais. Il était d'accord.


"Avez-vous démissionné du PCC ?" ai-je demandé. Il a secoué la tête et a demandé : "Pratiquez-vous le Falun Gong ?"


"Ma mère le pratique", ai-je répondu, "et elle est en parfaite santé. Elle prenait soin des personnes âgées du village qui n'avaient pas de famille et elle a toujours été bien considérée pendant de nombreuses années. Mais le PCC l'a emprisonnée pour trois ans pour sa croyance. J'avais 17 ans.


"Plus de 350 millions de Chinois se sont déjà retirés du Parti et de ses organisations de jeunesse. Vous devriez y réfléchir par vous-même et quitter le Parti pour vous assurer un avenir sûr".
Il a accepté, et je lui ai dit qu'il serait en sécurité dorénavant.


Il a ri et a dit : "Je ne savais pas que vous pouviez aussi contourner la censure d'Internet". Il est ensuite monté pour contrôler les autres familles de l'immeuble.


Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/2/10/183174.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.