Deux simples phrases, un filet de sauvetage durant le désastre

L'épidémie de coronavirus continue de se propager rapidement, suscitant la peur. Selon les habitants de Wuhan, on voit des personnes s'effondrer et mourir dans les rues. Dans les hôpitaux, les médecins et les patients doivent passer devant les cadavres qui n'ont pas été retirés. Les personnes infectées sont obligées de rester à la maison en raison de la pénurie de lits d'hôpital. De nombreux médecins et infirmiers qui soignent les personnes infectées sont également tombés malades. Un médecin de 28 ans est mort d'épuisement après avoir soigné des patients à Wuhan.


Une manière évidente de se protéger est de porter un masque et des gants, de stériliser son environnement et d'éviter le contact avec les personnes infectées. Une autre est de demander l'aide divine.


La Chine a une longue et riche histoire de spiritualité, mais le communisme se détourne des bouddhas et des dieux et promeut à la place le Marxisme, l'athéisme et le matérialisme. Pourquoi les pratiquants de Falun Dafa demandent-ils aux gens de se retirer du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées ? Lorsque vous avez rejoint les organisations du PCC, vous avez fait le serment de "Travailler et combattre toute votre vie pour le PCC." Ce faisant, vous vous êtes détourné du divin – des bouddhas et des dieux - au lieu de cela vous vous êtes aligné avec le PCC, une organisation qui glorifie l'athéisme. Lorsque le danger survient, les bouddhas et les dieux ne peuvent ni vous aider ni vous protéger.
Heureusement, plus de 350 millions de Chinois ont choisi de se retirer du PCC et de ses organisations affiliées.


Les pratiquants expliquent les faits à propos de Dafa et sensibilisent à la persécution depuis plus de 20 ans. Ils demandent également aux gens de se rappeler "Falun Dafa est bon" et " Vérité-Bonté-Tolérance est bon" (en chinois "Falun Dafa Hao" "Zhen-Shan-Ren Hao"). Réciter ces mots simples a aidé beaucoup de gens. Je voudrais partager une histoire qui a été récemment publiée sur Minghui.org:


"De la peur à la foi: le rétablissement d'un homme à la suite des symptômes du coronavirus", Zhang était à Wuhan avant le Nouvel An chinois. Après son arrivée, il a constaté que le coronavirus était déjà devenu une épidémie. Il a réussi à fuir vers une ville voisine. Cependant, cette ville a également été fermée. Il est finalement retourné dans sa propre ville. Craignant d'être infecté, il a décidé de rester isolé pendant un certain temps au lieu de rentrer chez lui.


Le 14e jour, cependant, il avait les symptômes d'une infection au coronavirus, notamment de la fièvre, de la toux et des douleurs thoraciques. De son lit, il a appelé le 120, la hotline des urgences médicales (similaire au 911 aux États-Unis ou au 15 en France). Cependant, l'hôpital des maladies infectieuses, ainsi que plusieurs autres hôpitaux, ont refusé d'envoyer un véhicule d'urgence pour le récupérer. Compte tenu de son état, il avait besoin d'aide pour se rendre à l'hôpital. Le sentiment d'être abandonné l’a plongé dans le désespoir. Personne ne pouvait ou ne voulait l'aider.


Terrifié et paniqué, il a appelé à la maison et a dit à son fils de sept ans : "Papa est malade et je ne te reverrai peut-être pas." Le fils, la femme et la belle-mère de Zhang sont tous des pratiquants de Falun Dafa. Incapables d'être avec lui, ils s’inquiétaient et ne cessaient de l'encourager. Son fils a répété à plusieurs reprises : "Papa, s'il te plaît récite "Falun Dafa est bon" et "Vérité-Bonté-Tolérance est bon." Promets-moi que tu le feras, d'accord?"


À ce moment, Zhang s'est souvenu du Falun Dafa et a assuré à son fils qu'il réciterait les deux phrases. Il savait par sa famille que la pratique est bien acceptée dans plus de 100 pays. D'innombrables exemples ont montré que face à des urgences ou à des catastrophes, réciter ces phrases sauvait vraiment les gens. Il a entrevu l'espoir. Toute la famille a passé une nuit longue et difficile.


Lorsqu'il a de nouveau téléphoné à sa famille, la fièvre avait disparu, mais il était trempé de sueur. "Je suis encore faible et je ne peux pas me lever", a déclaré Zhang, "mais je vais bien maintenant. S'il vous plaît, ne vous inquiétez pas pour moi. " La famille était ravie. Sa belle-mère a versé des larmes de joie. Le Falun Dafa est vraiment capable de sauver les gens.


Rester en sécurité
En Chine, lorsqu'une personne est infectée par le coronavirus, toutes les personnes autour de cette personne sont touchées. Toute la ville ou le village est isolé. Les pratiquants de Falun Dafa demandent aux gens de se rappeler de réciter : "Falun Dafa est bon" et "Vérité-Bonté-Tolérance est bon."


Malgré la brutalité de la persécution qui dure depuis 20 ans, les pratiquants ne souhaitent que le meilleur aux gens. Ils estiment que ces quelques mots simples ont le pouvoir de renverser une situation désastreuse et peuvent sauver des vies. Ils demandent aux gens de se rappeler les uns les autres de réciter sincèrement ces mots et de partager ces informations avec les autres, et que ce sera une action vraiment méritoire !


Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/2/12/183199.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.