Une femme du Lianoning décède après sept ans d’emprisonnement et de harcèlement répété

Une femme de la ville de Chaoyang, province du Liaoning, est décédée le 31 décembre 2019, après des années de souffrance et de persécution en raison de sa foi dans le Falun Gong.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une ancienne discipline spirituelle et une discipline de méditation persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Mme Fu Jinghua attribuait au Falun Gong de lui avoir donné une bonne santé et d'avoir amélioré son caractère. Son mari, M. Yin Guozhi, a ressenti la même chose après avoir lui-même entrepris la pratique. Le couple a été ciblé à plusieurs reprises pour avoir tenu à leur foi au cours des 20 dernières années.


Mme Fu a été arrêtée le 28 juillet 2009 et condamnée trois mois plus tard à sept ans dans la prison de Dabei, où elle a été torturée et forcée à effectuer un travail intensif non rémunéré.


Bien que M. Yin ait échappé à l’arrestation, il a été contraint de se cacher pendant dix ans pour éviter d’être persécuté. Sa mère, à 70 ans bientôt révolus, a été laissée seule pour prendre soin de son mari alité. Le fils de M. Yin a grandi sans les soins de ses parents. La famille d’agriculteurs a dû compter sur leurs voisins pour récolter leurs moissons durant l’automne.


La police a mis M. Yin sur la liste des personnes recherchées et a offert une récompense de 50 000 yuans pour que les gens signalent où il se trouvait. Il se déplaçait d’un endroit à l’autre sans pouvoir retourner chez lui.


Pendant ce temps, la police a constamment harcelé la famille du couple, dans leur tentative de trouver M. Yin. La mère de Mme Fu est décédée dans une profonde agonie en 2013. La mère de M. Yin est décédée un an plus tard après avoir souffert d’une maladie cardiaque et d’une pression artérielle élevée.


Lorsque Mme Fu a été libérée en 2015, elle a été dévastée de constater que son enregistrement de ménage avait été annulé et qu’elle avait été privée de ses prestations médicales et de sa retraite. Elle a lutté pour prendre soin de son fils et de son beau-père.


Mme Fu a de nouveau été arrêtée le 13 décembre 2018 et détenue au centre de détention de la ville de Chaoyang pendant 15 jours. Son arrestation a porté un coup dur à son beau-père, qui vivait dans la peur et une pression considérable, s’inquiétant de la sécurité du couple. Il est devenu invalide et est décédé peu après la libération de Mme Fu.


La police a harcelé Mme Fu deux fois de plus avant juillet 2019 et l’a menacée de la condamner à 16 ans pour avoir gardé sa foi. Craignant davantage de persécution, Mme Fu a vécu loin de chez elle.


Après dix ans de fuite, M. Yin a été arrêté le 26 septembre 2019. Il a été détenu au Centre de détention du canton de Jianping et brutalement battu par des policiers.


Mme Fu est rentrée chez elle après l’arrestation de M. Yin, pour être à nouveau harcelée par la police. Incapable de vivre une vie normale, elle a quitté la maison et a vécu à nouveau seule.


Des années d’incarcération et de torture physique ajoutées au stress mental constant de s’inquiéter pour son mari et son fils, ont eu des conséquences dévastatrices sur la santé de Mme Fu. Elle est tombée malade peu après avoir quitté la maison. Elle est décédée dans son appartement en location le 31 décembre 2019, à l’âge de 53 ans.


Voir également (en anglais)
Family Ordeal Due to the Persecution of Falun Gong


Version chinoise

Traduit de l’anglais :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/2/4/183085.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.