Une femme dans un état critique se voit refuser la libération conditionnelle et décède un mois plus tard

Une femme est tombée gravement malade alors qu’elle purgeait une peine pour sa foi dans le Falun Gong. Elle est décédée peu après que les autorités pénitentiaires aient rejeté la dernière demande de libération conditionnelle pour raison médicale par sa famille.


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Mme Liu Jianying, une résidente de la ville de Dehui, dans la province du Jilin, avait du mal à garder la nourriture(était nauséuse) et souffrait d'adhérence intestinale depuis son arrestation le 15 juillet 2018 pour avoir parlé aux gens du Falun Gong.


Lorsque Mme Liu a comparu devant le tribunal de la ville de Dehui le 22 novembre 2018, elle était si faible qu'elle ne pouvait pas se tenir debout.


Sa famille a demandé à plusieurs reprises sa libération sous caution, mais ils ont essuyé un rejet à chaque fois.


Le tribunal de la ville de Dehui a condamné Mme Liu à 2 ans et demi dans la prison pour femmes de la province du Jilin en mars 2019 à l'insu de sa famille.


Elle a été gavée dans la prison lorsqu'elle a protesté contre la persécution. Pendant ce temps, elle avait toujours du mal à garder la nourriture et ne cessait de perdre du poids.


Mme Liu est devenue si faible qu'elle a été incapable marcher jusqu'à la salle de visite pour rencontrer sa famille. La prison a autorisé sa famille à entrer dans sa cellule pour lui rendre visite en novembre 2019, à condition qu'ils fassent un effort et la persuadent d'abandonner le Falun Gong.


Sa famille a remarqué qu'elle avait perdu deux dents de devant et un gardien a dit que c'était parce qu'elle ne pouvait pas garder son équilibre et qu'elle était tombée.


La famille de Mme Liu a demandé sa libération conditionnelle médicale peu de temps après la visite. Les autorités pénitentiaires ont rejeté la demande, même après qu’elle ait reçu un avis d’état critique.


Mme Liu est décédée dans la prison le 30 décembre 2019, à l'âge de 57 ans. Les autorités ont fait incinérer son corps le lendemain contre la volonté de sa famille et sans procéder à une autopsie.
Sa mère de 80 ans est dévastée par son décès.


Voir également ;

Prison Refuses to Grant Medical Parole to Woman in Critical Condition

Version anglaise :
Woman in Critical Condition Denied Parole, Dies One Month Later
Version chinoise :
吉林德惠市妇女刘建英被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.